Le blog de One Voice

Avec le blog de One Voice, suivez l’actualité de la cause animale. Découvrez nos enquêtes et nos campagnes pour la défense des droits des animaux.

  

Haro sur l’arrêté delphinarium !

le mercredi 08 février 2017 - 379

L'arrêté auquel s'oppose One Voice depuis septembre dernier est en cours d'adoption. Mais il est encore temps de faire changer les choses : une consultation publique est ouverte jusqu'au 1er mars. Mobilisez-vous pour empêcher son adoption !

Dernière minute
À la clôture de la consultation, ce n'est pas moins de 4500 pages de commentaires opposés au projet d'arrêté qui étaient sur le site du Ministère de l'Environnement ! Une belle mobilisation qui doit être entendue.

Non, un arrêté vieux de 35 ans ne peut pas être aménagé. Non, les cétacés ne peuvent se satisfaire d'une vie en captivité où ils continuent à mourir, les uns après les autres. Une prison, quelle que soit sa taille, reste une prison.

One Voice, avec le soutien de la coalition européenne Dolphinaria-Free Europe, s'oppose fermement à l'arrêté qui s'apprête à être voté. Depuis septembre, l'association a multiplié les actions auprès du ministère pour empêcher que la France ne devienne une ferme d'élevage de dauphins.

Les quelques aménagements prévus par cet arrêté ne sont qu'une façon de pérenniser leur activité quand tout prouve qu'il est temps d'y mettre un terme!
Ainsi la célèbre Dre Naomi Rose, spécialiste des cétacés connue notamment pour son intervention dans Blackfish, affirme : «Il est bien sûr utile que les militants échangent avec les autorités afin de faire respecter, si ce n'est renforcer, le cadre légal de la captivité pour améliorer le bien-être des cétacés. Mais une nouvelle législation ne devrait avoir pour objectif que l'abolition, immédiate ou par étapes. Les petits pas législatifs prennent trop de temps, retardent l'échéance du bannissement de ces pratiques foncièrement cruelles. Quant au dialogue direct avec les cirques marins, il est à proscrire. À chaque fois, cette industrie s'en prévaut en une forme de "greenwashing"».

De son côté, le vétérinaire français, Pierre Gallego, spécialiste des cétacés et président d'Odyssea, rappelle qu' « il est reconnu, tant dans le milieu des vétérinaires de cétacés ainsi que dans la littérature scientifique spécialisée, que les dauphins souffleurs en captivité́ peuvent être exposés à des niveaux importants de stress (…) une agressivité entre congénères n'est pas rare. Ceci est exacerbé par le fait que l'espace dans lequel les dauphins vivent est confiné et qu'ils ne peuvent pas éviter les agressions par la simple fuite, ce qui serait le cas dans leur environnement naturel.»

Cet arrêté est un non-sens. Il fait fi du bien-être des animaux, comme de la volonté des Français qui sont 54% à être favorables à l'interdiction des spectacles de dauphins et d'orques (sondage IPSOS/One Voice décembre 2016). Il ne tient pas non plus compte du contexte international, où plusieurs pays les ont déjà interdits ou pris des mesures en ce sens, conformément à la déclaration d'Helsinki. Ni même du contexte français, qui a vu le décès de plusieurs cétacés depuis 2015, dont celui de Aïcko suffisamment douteux pour que le tribunal de Nantes accepte notre requête et mandate un expert pour déterminer les causes de sa mort!

One Voice n'exclut pas de saisir un avocat au Conseil d'Etat pour obtenir l'annulation de cet arrêté s'il était adopté, mais l'heure est à la mobilisation. Soutenez notre action en adressant vos commentaires dans le cadre de l'enquête publique ouverte jusqu'au 1er mars prochain.

Voici des arguments que vous pouvez utiliser en les copiant et en les collant en commentaire :

  • les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
  • À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
  • Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
  • Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
  • Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.


Commentaires

Commentaire de Liberté

Non aux delphinariums!!!
Quand va-t-on enfin comprendre que ces pauvres dauphins sont confinés dans des espaces restreints juste pour divertir le monde et sont esclaves de ces sociétés qui les utilisent à des fins pécuniaires. Ils sont souvent privés de nourriture et souffrent sans aucun moyen de s'en sortir. Cela fait mal au coeur. Vivement que cela cesse !

N'oublions pas non plus ces pauvres chevaux que les touristes utilisent dans le Sud pour se balader sur le bord de la mer. Ces chevaux sont rachitiques car très peu nourris et souffrent eux aussi de la chaleur. Et que dire du poids souvent excessif des grosses personnes qui leur écrasent le dos...

Commentaire de ginger

tous les animaux doivent vivre en liberté dans leur milieu naturel, à quel titre l'homme s'octroie le droit d'enfermer ces pauvres bêtes en prison toute leur vie ? c'est bien plus enrichissant de les voir dans leur milieu naturel, et tellement plus beau !!! il faut interdire les delphinariums, les cirques, les zoos --- sans oublier l'expérimentation animale.
Merci pour vos actions

Commentaire de Béa

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de mirob1957

Je suis tout a fait contre les delphinariums et tout autre forme de captivité des cétacés quels qu'ils soit ,ces animaux sont faits pour vivre en toute liberté dans l'océan ils ont besoin d'espace pour bien vivre .
Je suis contre tout ce qui est zoo, cirque et delphinarium ça ne devrait même pas exister, les responsables sont surtout ceux qui vont voir ces spectacles et qui paient en plus pour les voir et aussi ceux qui retiennent les animaux en captivité pour s'en mettre plein les poches .
Les parents devraient apprendre à leur enfants dès leur plus jeune âge ce que c'est la souffrance animale et que de les voir derrière des barreaux ils ne sont pas à leur place, ni dans des bassins trop petits pour eux ; voilà ce que je pense : nous sommes tous responsables du mal-être des animaux.

Commentaire de Mimoyo

Arrêtons d'abuser des animaux. Ce sont des êtres vivants, sensibles intelligents. Ils connaissent la peur, tristesse, douleurs, angoisse,... De quel droit on les arrache de leurs mères, enferme, torture, prive de nourriture, ....Tout ça pour divertir des gens, de quel droit?

Commentaire de fvi

Je m'oppose aux delphinariums.

Commentaire de Marie

Les cétacés comme tous les autres animaux n'ont rien à faire en captivité , ils doivent vivre libres et dans leur habitat naturel ! Arrêtez de les emprisonner, de les exploiter ! L'appât du gain encore et toujours et aucune compassion envers des êtres sensibles ! Et oui, les animaux ont bien des sentiments eux aussi, ils ressentent tout comme nous , la joie, la peine, la douleur, la maltraitance, l'humiliation ....
Alors STOP à toutes ces prisons !!!!!

Commentaire de Megg

Je suis opposée aux delphiniums et au maintien des animaux en captivité.
La vie animale ne doit en aucun cas être utilisée pour servir le divertissement humain et encore moins à visée de rentabilité.
Cela me révolte tant dans le traitement, les conditions de vie, de captivité, l'objectif et la visée de ce projet mais aussi et surtout sur les effets dévastateurs dont ces animaux sont les victimes.

Commentaire de Flocrea

Non aux delphinarium !
Les cétacés ont besoin d'espace et de liberté et ne peuvent plus être maintenus en captivité connaissant désormais la souffrance et le mal être engendrés par cette détention. Les animaux se doivent d'avoir une existence propre, sans asservissement à l'homme : ce dernier n'est pas plus important que ce qui l'entourent et fait également parti de l'espèce animale. L'équilibre doit se faire dans le respect et la préservation des espèces certes mais non dans l'enfermement et l'abolition de leurs droits.

Commentaire de Sirena

NON aux delphinariums et à toute cette souffrance dont ils sont la cause:

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Commentaire de Lylùhuasca

Commentaire déposé sur le site des Consultations Publiques le 22 février 2017 :

Oui à la vie en liberté des cétacés!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je suis absolument contre toute forme de captivité et d'esclavage des cétacés (comme de toute autre espèce animale par ailleurs).

Je rejoins entièrement la vision exprimée par Gandhi à ce sujet :
« On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux ».
Sachant que ces animaux ne sont de toute façon pas les siens, car la Terre et toutes les créatures qui la peuplent n'appartiennent pas à l'Homme, c'est l'Homme qui appartient à la Terre au même titre que tous les autres êtres sensibles, de quelque règne qu'ils soient (minéral, animal, végétal).

GREAT MOTHER EARTH

J'espère alors pouvoir être bientôt fière du positionnement des représentants Français qui doivent, comme le préconise le Dre Naomi Rose acter "qu'une nouvelle législation ait pour objectif l'abolition, immédiate ou par étapes, de ces pratiques foncièrement cruelles".

Comme le précise "One Voice", que je soutiens corps et âme dans ce combat au service de l'intelligence du Coeur au sein du Vivant, visant l'harmonie sur notre belle planète Bleue, "Cet arrêté est un non-sens. Il fait fi du bien-être des animaux, comme de la volonté des Français qui sont 54% à être favorables à l'interdiction des spectacles de dauphins et d'orques (sondage IPSOS/One Voice décembre 2016). Il ne tient pas non plus compte du contexte international, où plusieurs pays les ont déjà interdits ou pris des mesures en ce sens, conformément à la déclaration d'Helsinki. Ni même du contexte français, qui a vu le décès de plusieurs cétacés depuis 2015, dont celui de Aïcko suffisamment douteux pour que le tribunal de Nantes accepte notre requête et mandate un expert pour déterminer les causes de sa mort!"

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Les animaux, dont les cétacés, n'ont pas été créés pour divertir les humains mais bien plutôt pour les accompagner dans leur évolution. Ils ont tellement à nous apprendre en termes d'amour, de respect, de sagesse, de fraternité, de bienveillance et de jeu. Et la liste est loin d'être exhaustive.

La synthèse essentielle du conte Indien intitulé "Le 5ème rêve" nous rappelle que "L'homme n'est pas le plus bel animal,..il est le rêve de l'animal ; alors je vous le dis, faites-bien attention ici et maintenant, car que se passerait-il si nous éliminions les dernières des baleines qui sont en train de nous rêver?"

La réponse est simple, nous disparaitrions avec elles, les abeilles et tout le reste...

Est-ce là le devenir du monde que vous souhaitez? En vos coeurs d'enfants, cachés derrière les casquettes institutionnelles que vous portez, et pourtant palpitants, pour vos/nos enfants, pour la Vie dans toute sa splendeur, soyez/soyons ensemble les adultes responsables que la Création attend!

Lors d'une communication animale collective, le porte-parole d'un groupe d'orques sauvages, le plus ancien de ses membres, avait exprimé : "Notre peuple a décidé de rester sur Terre jusqu'au retour des HumainEs Rois & Reines".

Pour ma part, en toute humilité, j'honore du mieux que je peux ce message fort de sens, révélant/réveillant l'essence de notre rôle d'HumUN...et je rends grâce infiniment à mes frères et soeurs animas-liées pour leur compassion à notre égard.!.

Puissent vos casquettes être le vif reflet des couronnes dont chaque être humain est porteur, afin que le laurier reverdisse enfin!

Il est vraiment grand temps de faire preuve de re-con-naissance.!.

En conscience,
Con-cordialement,

Lydiane AUCLAIR

Commentaire de stereden

Je suis contre les delphinariums où des animaux intelligents et sensibles sont exploités pour le profit d'affairistes sans scrupules.

Commentaire de anne

Toute espèce est censée vivre libre dans son milieu naturel.
C'est un droit inné qu'offre la nature pour tout être vivant.
Déplacer les cétacés dans ces espaces confinés relève de la cruauté et de la bêtise.

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de rbk

J'ai honte parce que

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de helene

Quel triste spectacle que ces delphinariums où les animaux tournent sans fin, quelquefois développent de l'agressivité entre eux et se blessent quand ils ne sont pas contraints ( les coulisses du dressage ne sont pas jolies, jolies ) à faire des tours stupides... montrons plutôt à nos enfants comme ils sont beaux et intéressants à observer quand ils sont dans leur milieu naturel... apprenons-leur à mieux les connaître au travers de reportages et de documentaires !!!

Commentaire de pascal

Je suis contre les delphinariums où des animaux intelligents et sensibles sont exploités pour le profit d'affairistes sans scrupules.

Commentaire de laura

assez d'horreurs

Commentaire de brunobr

NON à l'exploitation des dauphins, orques etc...

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de chloé1984

NON aux delphinariums, espaces confinés et non naturels où les cétacés meurent d'ennui, s'attaquent les uns les autres pour le plaisir d'un public mal informé. Jamais je n'irais dans ce type d'établissement.

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de pilou

Laissons-leur liberté à tous ces animaux qui tournent en rond pour le bête plaisir de l'homme.

Commentaire de Kaki

Il est inhumain qu'au 21ème siècle nous ne soyons toujours pas capables, sur cette terre, de considérer et de respecter nos compagnons terriens, dit "animaux".
Il serait plus que nécessaire qu'une loi protège tous les animaux chez nous comme sur toute la planète.
Que l'on respecte leur habitat et qu'il soit interdit de les traiter comme des marchandises au même titre que nous, êtres humains.
Comment peut-on se regarder en face et s'imaginer être des êtres de raison.... A part l'argent et la barbarie en quoi notre "civilisation" en 2017 est-elle différente des précédentes ?

Merci d'agir pour le bien des cétacés, mais de tout être vivant sur cette planète ! Tout dépend de nous, bipèdes à la courte vue!
Bien cordialement

Commentaire de corinne

Il faut laisser les animaux en liberté. Ils ne sont pas des objets destinés à notre distraction !

Commentaire de Flavie59

Je suis contre toute forme d'exploitation animale. Plutôt que d'emmener nos chérubins dans ces prisons que sont les delphinariums, apprenons-leur à admirer et surtout à respecter ces magnifiques êtres vivants dans leur milieu naturel. Apprenons-leur à protéger notre fragile planète et arrêtons d'être égoïstes. Il n'est plus pensable qu'en 2017 des animaux, doués de sensibilité, puissent encore souffrir pour notre simple petit plaisir. Arrêtons d'enfermer les dauphins, ils n'ont commis aucun crime ! Le respect de l'homme commence probablement par le respect de l'animal...

Commentaire de Lisbeth

Que cesse l'exploitation éhontée de la nature ! Respectez la vie sauvage!!

Commentaire de isa

Les dauphins et les orques dans de petits bassins, les lions et les tigres dans des cages ! Ils n'ont rien fait pour mériter la prison à vie pour le seul plaisir de quelques humains. Il faut sensibiliser le jeune public pour ne plus aller voir ce genre de spectacle. Cette torture animale doit être définitivement éradiquée.

Commentaire de KaRoWill

Laissons les animaux dans leur nature ! Arrêtons de vouloir tout contrôler pour faire de l'argent sur leur dos !

Honte humaine !!!!!!

Commentaire de Delph

Il est impensable d'élever des dauphins en captivité. Tout être vivant à des droits que nous devont respecter : le droit à la liberté, au respect.

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005).

NON à l'exploitation de tout animal, à son enfermement.

Commentaire de Delph

Tous les arguments sont là pour stopper l'exploitation des cétacés. Alors qu'attendez-vous?

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Mettez un terme à cette situation honteuse.

Commentaire de Laure

Je suis profondément attristée par cette attitude que je trouve égoïste de la part de l'Homme de vouloir faire sienne la vie des autres, en particulier des animaux, sous couvert de souhaiter leur bien-être. Les animaux sauvages devraient le rester selon moi. A mes yeux le fait de garder des animaux en captivité montre une lacune environnementale, empathique et intellectuelle. D'autres solutions existent pour préserver la vie sauvage que la captivité.

Commentaire de zaza

Respectons les animaux. Laissons-les en liberté.

Commentaire de Laurence

Je trouve extrêmement choquantes ces captivités;les animaux sont aussi notre part d'humanité, et les respecter est notre devoir d'humain.
Par ailleurs les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Pour toutes ces raisons, je demande à ce que ces endroits soient fermés, et l'exploitation de ces animaux lourdement condamnée.

Commentaire de Pema

Les dauphins n'apprécient pas moins que nous la joie de vivre libres, de quoi sont-ils coupables pour les condamner à la prison? Pauvres enfants que l'on amène voir ces prisonniers, pour les familiariser avec le manque de liberté...

Commentaire de Evemichèle

Arrêtez de faire de l'argent sur le dos des animaux !! Les animaux demandent qu'on leur foute la paix, une bonne foi pour toutes. Il savent se réguler et se soigner eux-mêmes.Ils veulent la liberté. Tourner en rond dans un aquarium, quelle horreur !!
N'allez pas "sponsoriser" ces lieux avec vos enfants qui y apprennent la cruauté.

Commentaire de Eden

•les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
•À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
•Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
•Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
•Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de saori15

A l'heure actuelle l'exploitation animale doit cesser et les spectacles exploitant les animaux son dépassés.
Dans le cas des cétacés ces derniers peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de elizzabetha

Il faut absolument stopper ces pratiques barbares que sont les delphinarium.
Donc, je soutiens les arguments suivants:

les cétacés sont des êtres sensibles aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Arrêtons le massacre afin de ne pas avoir honte des pratiques que nous léguerons aux générations suivantes, et qui sont à l'origine de tant de souffrances.

Commentaire de Zabou54

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Mady37

Stop à l'exploitation animale, qui bien souvent s'accompagne de torture : BOYCOTTER ces "spectacles" de misères d'êtres VIVANTS, qui font "le beau".

(Les animaux sont des êtres vivants comme nous. Il faut respecter leur vie aussi. Où sont donc cachés les neurones de certains bipèdes qui ont pu imaginer de les faire tourner en rond dans un bassin et d'autres de ne savoir que faire pour aller voir ça ? ça me désole.

Heureusement que votre association est là pour essayer d'éveiller les consciences, merci pour votre travail.

Je boycottes, tu boycottes, nous boycottons, vous boycottez, et à ce p'tit jeu-là on va dans le bon sens je pense.

Commentaire de patty

Et on se dit HUMAINS !! J'ai honte.
Mettre des animaux en captivité pour notre seul plaisir ... et pour le business, c'est inadmissible.
Il faut arrêter tout cela et boycotter les delphinariums et autres structures de ce genre. Si plus personne n'y va, ils fermeront, tout simplement.
Laissons6les vivre tranquilles, en liberté !!

Commentaire de Laura

Les animaux, quels qu'ils soient, n'ont pas à souffrir pour distraire les humains !
Merci de faire fermer ces tombeaux aquatiques au plus vite !

Commentaire de joelle (rhone)

Il faut laisser vivre les animaux dans leur cadre de vie naturel , rien ne justifie l'enfermement des cétacés dans des piscines, c'est un acte cruel.
Je suis pour la fermeture de tous les delphinariums (ainsi que celle de tous les zoos)

Commentaire de doudou

les animaux doivent vivre dans leur milieu naturel !

Commentaire de Gaëlle

Les delphinariums ne peuvent permettre de recréer un semblant de cadre de vie naturel d'un dauphin. Celui-ci a besoin d'espace, de sociabilité avec ses congénères, de beaucoup de sollicitation, et surtout, de parcourir des centaines de km en très peu de temps. Les delphinariums ne peuvent donc prétendre ni à la conservation, ni à la sensibilisation, puisqu'ils font passer des messages faux sur la biologie de ces animaux, sur leurs capacités mentales, physiques et physiologiques. Sans parler que, comme tout zoo ou cirque, ils véhiculent un message du droit de posséder la nature et la faune sauvage, message qu'il est urgent de changer. Sensibiliser vise à apprendre à vivre AVEC la nature, non à la posséder.

Commentaire de emmadeco

Je suis opposée à toute forme d'exploitation animale.
Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Amparo

Les dauphins comme tous les animaux doivent vivre dans leur environnement naturel. On ne peut plus les maintenir dans ces cages d’eau pour amuser les gens comme si c’était le cirque Romain. Éveillez-vous ! Éveillons-nous tous ! Laissons la Vie vivre la Vie. Les dauphins et tous les cétacés sont des êtres libres de la mer.

Commentaire de Dominique DUPONT

Laissez les animaux dans la nature, protégez plutot les petits d'humains qui sont dans la souffrance

Commentaire de Anielys

A quand une véritable éthique animale ! Laissons vivre ces magnifiques mammifères dans le milieu qui est le leur et occupons-nous plutôt de protéger leurs océans de nos actes infâmes de pollutions. Soyons en phase avec la nature et les animaux une fois pour toute ! Honte à tous ceux qui pensent qu'un delphinium est la solution ! Ils ont besoin d'espace, de profondeurs et vous leur offrez des piscines !!!! Quelle absurdité!

Commentaire de Sandrine

Oui il faut arrêter ces horreurs et fermer les prisons à dauphins, et pareil pour les autres animaux...

Commentaire de Sand

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Pseudo 29

Les cétacés ont le droit à la vie,la liberté et le bien être.
Nous nous "protégons" par des lois nous les HUMAINS, mais les
Animaux MAJORITAIRES sur cette terre sont des SDF EN PUISSANCE. HONTE À NOUS....

Commentaire de MurielVdberg

Imaginons que dès leur naissance, nous enfermions nos enfants dans une cage et ce jusqu'à leurs derniers jours. Quel serait votre réaction? Trouveriez-vous cela humain.

Nous sommes tous issus du même règne animal et nous devrions tous respecter le droit à la liberté; à la vie...

Qui sommes-nous pour agir de la sorte ? Des hommes !!! des êtres dotés d'une intelligence supérieure !!!

Je ne vois dans le maintien des delphinarium, aussi grand qu'il soit, que le profit et l'irrespect de la nature qui nous entoure.

C'est pourquoi je vous demande la fermeture de ces prisons que représentent ces aquariums géants...

Commentaire de Yoyo

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Merci de mettre fin à l'exploitation des cétacés.

Commentaire de wettlé

Tout d'abord je trouve que la Ministre de l'écologie qui ne l'est que sur le papier est une véritable honte car pour cautionner la chasse, soutenir les chasseurs ordonner toujours plus de tirs de loups et donc à nouveau se positionner du côté des éleveurs alors que son rôle devrait être de protéger les animaux de les défendre mais cette ignoble personne fait tout l'inverse et il faut la boycotter. Je suis contre les delphinariums et opposée fermement à la création d'élevages de dauphins, rien que cette proposition de loi est immonde et INACCEPTABLE. Les cétacés sont des êtres vivants sensibles intelligents ils ont besoin de liberté d'indépendance de pouvoir vivre et évoluer avec leurs congénères ils sont capables et ont besoin de parcourir de très nombreux kilomètres dans leurs environnements naturels et aucune établissement ne peut être adapté à leur bien être, à leur épanouissement et les rendre heureux et la captivité et promiscuité avec d'autre cétacés imposés tout comme les arracher à leurs cadres de vie naturel n'est que néfaste et nuisible pour eux, ce qui entraîne de la dépression, de la souffrance et un énorme mal être au quotidien et réduit considérablement leur espérance de vie et tout cela porte un nom LA MALTRAITANCE ANIMALE juste "pour divertir, amuser et distraire" des individus sans cervelle qui ne se posent aucune question quant à la misérable et triste vie de ces animaux. Tous ces cétacés ne sont pas "des objets de distraction ou d'amusement" et le fait de les faire tourner en rond et effectuer des exercices dans des bassins est plus que scandaleux abominable et inadmissible je ne vois aucune compassion, aucune considération aucun respect et encore moins aucun amour des animaux pour soutenir et tolérer l'enferment de cétacés dans de tels endroits mais ce n'est que le profit et donc l'argent qui prime sur le bien être et l'amour de ces animaux et nous devons faire cesser définitivement ce genre d'activité et "d'attractions".
"la valeur et la grandeur d'une nation se mesure de la façon dont elle traite et se comporte envers ses animaux" GANDHI
La France n'a aucun civisme

Commentaire de Muriel

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Cessons d'exploiter les animaux. Laissons-les tranquilles dans leur milieu naturel.

Commentaire de bottollier

quand les décideurs décideront autre chose que le remplissage de leurs portefeuilles, on peut avoir quelque espoir!!!!!

Commentaire de iyorga12

STOP!!!! ces pauvres animaux ne sont pas à leur place dans vos bassins plein de javel, ils sont en prison. Arrêtons de faire souffrir des animaux pour le plaisir des humain et surtout pour faire de l'argent. Ils ne sont pas à leurs place et ils sont malheureux et meurent dans dans circonstance dramatiques ..... je vous demande avec toute ma gratitude pour le respect et le bien-être des animaux de mettre fin à cela.

Commentaire de Sandrine

La France régresse véritablement en adoptant ce genre d'arrêté ... Comment peut-on autoriser au nom du business, du divertissement (d'une population non informée généralement) une telle chose?! Détresse psychologique, cruautés quotidiennes ... la France ne fait certainement pas preuve de grandeur à ce niveau-là ... J'ai honte ... tout simplement

Commentaire de Chona

Il n'est pas digne de la part d'une société dite "civilisée" d'exploiter les animaux, ici les dauphins, dans une perspective de loisirs, de spectacle.
C'est cruel et anti-naturel de leur faire vivre une existence de souffrance pour le plaisir de spectateurs devenus insensibles à ce qui pourtant relève du bon-sens: toute atteinte à l'intégrité corporelle ou mentale de toute forme de vie est contre les lois de la Vie, car comme vous et moi, chaque animal sacrifié aspire à vivre, tout simplement.

Les humains qui paient leur entrée cautionnent cette torture "ordinaire" et quotidienne.
Les dauphins se suicident, leur mort étant devenue la seule issue pour échapper à cette existence de souffrance absolue.
De mon point de vue l'espèce humaine n'a aucun droit sur le règne animal, hormis le fait de veiller à sa protection.
L'humain n'a pas le droit de vie et de mort sur l'animal, il l'a pris de façon totalement arbitraire, mais fondamentalement, les animaux et les humains sont enfants de la terre-mère.

Commentaire de bahia

Bien entendu tous les animaux et tous les cétacés doivent vivre dans leur milieu naturel.
Non, non et non à tous ces delphinariums, à cette maltraitance animale.

Commentaire de Choupette

SCANDALEUX ET MONSTRUEUX

Commentaire de dominique

Voici des arguments que vous pouvez utiliser en les copiant et en les collant en commentaire :

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Véror

Encore plus de prisons à dauphins , ça c'est une super idée .....essayez donc la communication animale ( il y plein de personnes compétentes en ce domaine) vous qui prenez des décisions sans aucune connaissance de cause , honte sur vous ....

Commentaire de AlexandreleGrand

IL FAUT RESPECTER CE NOBLE ANIMAL.

Commentaire de AlexandreleGrand

IL FAUT DÉTRUIRE CETTE INDUSTRIE DE MORT!

Commentaire de Cathy

Fermons tous les delphinariums!

Commentaire de emma

Heureusement que certaines associations telles que One Voice permettent de dévoiler au public les atrocités et souffrances que subissent les animaux,ceci afin de faire évoluer (malheureusement trop lentement) les choses en faveur des animaux...

Les animaux sont exploités et surexploités, tout cela pour le fric,c'est pitoyable. Tous les jours nous découvrons de nouveaux scandales et des horreurs sans nom, comment l'humain peut-il être aussi insensible et indifférent à la douleur animale qu'elle soit physique ou psychique/psychologique ?

Commentaire de marydo

Il faudrait arrêter d'exploiter ces animaux et de les maltraiter. Je suis CONTRE l'exploitation des animaux sauvages quelles que sont leurs espèces
Un aquarium c'est une prison. Laissons les vivre dans leur élément naturel.
Non aux delphinariums

Commentaire de mijo

Merci de tenir compte des besoins des cétacés et des dauphins. Leur vie est ici un calvaire. Il y a d'autres moyens d'attraction...

Aucune condition, aussi améliorée soit-elle, ne pourra jamais remplacer une vie de liberté dans l’océan.

Rendez-leur la liberté de vivre !

Commentaire de domino

Une honte. Ces animaux vivent en pleine mer, c'est horrible de les laisser s'ébattre dans une bassin.
Nous marchons sur la tête !!!!

Commentaire de Spirou

Cessons d'emprisonner ces animaux juste pour divertir les badauds. Ils vivent l'enfer pendant toute leur vie (heureusement 4 fois plus courte dans de telles conditions) et sont traités en esclaves par ceux qui les possèdent et les dressent.
Il est assez étrange que les politiques continuent d'ignorer systématiquement les revendications de millions de personne qui revendiquent le droit à vivre dans un monde qui soit plus respectueux de l'environnement, des animaux, de la planète, des autres. Zut, j'oubliais : les politicards appellent ces gens des animalistes et feront tout pour les éradiquer...

Commentaire de Flow6677

Marre de tous ces animaux en cage, qui ne sont pas dans leur élément !!! Laissons-les en paix et en liberté !

Commentaire de véro

Laissez les dauphins libres!

Commentaire de Boop

Que le monde est cruel, jusqu'où allons-nous aller dans l'exploitation pour le profit.
J'aimerais que nous puissions, un jour, faire une simulation et inverser les rôles mais je reste persuadée que l'animal ne serait jamais aussi cruel que l'homme...
A méditer.

Commentaire de missolonghi

Comme pour les oiseaux, un seul geste ouvrir leur prison !

et lire les Hymnes Homériques où les dauphins sont magnifiés !

Commentaire de Flo

Laissons les animaux vivre leur vie dans la nature. Respectons leur liberté. Aidons-les dans leur milieu naturel.

Commentaire de Sylwish

Les dauphins sont des animaux intelligents, ils n'ont rien à faire dans une cage. Il est grand temps de redonner aux animaux leur droit inaliénable : celui de vivre libre. Si vous voulez voir des dauphins, prenez le bateau et attendez patiemment. Vous les verrez heureux. Nous sommes en 2017!!!! Avançons, cessons de régresser.

Commentaire de Kate

ASSEZ...Nous en avons assez de cette souffrance animale sans fin,de tout ce profit de fric,de "plaisir" pour l'homme.
C'est tout ce que c'est:DU PROFIT au détriment d'êtres vivants comme nous au même titre et je dirais supérieur humainement à nous. Oui,les animaux sont supérieurs à l'espèce humaine, eux nous respectent, nous aime sincèrement et sans compter.Ils donneraient leur vie pour sauver la nôtre.
Qu'en est-t-il de nous vis à vis d'eux ?
Posez-vous les bonnes questions une bonne fois pour toutes.

J'ai honte de faire partie de cette race d'humains.

Laissez vivre en paix et librement comme il se doit naturellement tous les animaux du monde.
C'est insupportable, à vomir, toute cette violence, cette maltraitance, moi toutes ces horreurs me rendent malade.

STOP PLEASE......

Commentaire de Gene

assez d'animaux esclaves, clowns pour distraire les humains

Commentaire de chiffon38

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Juju

La place des animaux est dans leur élément naturel. Les cétacés sont tellement beaux dans l'eau quand on les croise en mer. Comment peut-on prendre du plaisir d'aller les voir dans des bassins tellement étroits qu'ils n'ont d'autres solutions que de tourner en rond toute la journée ? Qui aimerait ça ? !!!
Il faudrait proposer cette vie à ceux et celles qui trouvent cela très bien.

Commentaire de Nathalie hug

Tout être vivant quel qu'il soit, à droit au respect de sa liberté et de son bien être. Arrêtons de penser que l'être humain est au dessus de toute forme de vie et qu'il puisse asservir au nom de sa suprématie,les animaux. Sans animaux sur cette terre, même microscopique, l'être humain ne peux survivre. Pour ces raisons, les delphinariums doivent cesser d'exister.

Commentaire de RG

Il faut arrêter les aquariums géants. Laissez-les libres dans leur environnement naturel.

Commentaire de Goupil

Pourquoi mettre des animaux en cage (liquide ou rigide) ou les offrir en spectacle.
C'est ridicule et cela rappelle l'époque des jeux de cirque. Il me semble que l'on devrait évoluer. On dit que l'empathie est une preuve de notre évolution,que se mettre à la place de l'autre est un gage d'humanité . Il est temps de laisser tranquille ces animaux et de prouver qu'un pas peut être fait (un grand pas) afin de gagner notre part de réelle humanité.

Merci de mettre un terme à ces jeux même si des emplois sont en cause et si l'argent est un puissant moteur. Cela ne justifie pas toute cette souffrance

Commentaire de kathou

Les animaux sont faits pour vivre dans leur milieu naturel avec leur famille, pas pour faire des acrobaties dans des petits bassins.

Commentaire de Julie

Les dauphins sont l'une des espèce les plus intelligentes dans le monde. Ils ne sont pas faits pour être enfermés dans un aquarium juste pour la curiosité et l'égoïsme de l'être humain. Un aquarium ne remplace pas l'océan où ils vivent. Ils vivent en famille et communiquent ensemble. Dans les aquariums ont les arrachent à leur mère dès la naissance pour les placer dans d'autres aquariums. Les aquariums sont des prisons pour eux. Quand est-ce que l'être humain comprendra que la place des animaux sauvages est dans la nature et nulle part ailleurs !!

Commentaire de Graziella

Je suis totalement opposée aux delphinariums. Un dauphin n'est pas une marchandise,sa place est dans les océans, libre.

Commentaire de Estelle

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Commentaire de souimangas

Comme toujours c'est une question de pognon du moment que les recettes rentrent, le reste ils, n'en ont rien à faire.

Commentaire de goldiepuppchen

Malheureusement, même nos océans deviendront de plus en plus invivables : les pêches industrielles, les énormes filets, les actions "militaires" qui émettent des "sons" à des milliers de km..... les pays asiatiques qui pêchent les requins pour les ailerons et les rejettent vivants à la mer ... Bref, le monde animal terrestre et marin dépend de l'humain qui n'a que faire de la vie des autres ! M. Yourcenar a écrit " l'animal ne possède rien sauf sa vie, que bien souvent on lui prend" !

Commentaire de valouve16

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
•À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
•Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
•Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
•Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Délicia

" Ce qui t'amuse me fait mourir". Quand l'homme apprendra-t-il à ne pas se divertir de la souffrance des animaux? Quel plaisir peut-on avoir à regarder des animaux en captivité, quand on sait qu'ils finissent par mourir de leurs conditions de forçats? Laissons les animaux tranquilles, éveillons nos consciences, devenons des êtres de compassion, et cessons de faire de l'argent en exploitant la souffrance animale. C'est une honte.

Commentaire de Cat.

C'est purement et simplement de la torture. Quand un être supérieur (...) viendra prendre possession de nous et nous obligera à vivre dans des conditions pourries, on pourra peut-être réaliser ce que l'on fait vivre aux animaux depuis des millénaires. Pour se distraire, pour faire de l'argent, etc. on bafoue leur liberté et leur bonheur. C'est lamentable !
On n'évolue pas, on dirait !

Commentaire de Marie

La France régresse véritablement en adoptant ce genre d'arrêté ... Comment peut-on autoriser au nom du business, du divertissement (d'une population non informée généralement) une telle chose?! Détresse psychologique, cruautés quotidiennes ... la france ne fait certainement pas preuve de grandeur à ce niveau là ... J'ai honte ... tout simplement,

Commentaire de murielle

Il faut arrêter de se servir des animaux comme source de plaisir
Ils ont le droit de vivre en paix, en liberté et en harmonie
Ces gens-là ne pensent qu'à gagner du fric, à n'importe quel prix
C'est une honte. Et ils se disent civilisés ? Permettez - moi d'en
douter.

Commentaire de verveine63

Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux chantait Perret...
laissez vivre les dauphins et autres animaux sauvages dans leur environnement, c'est de dignité dont il s'agit.
Créons des "profitariums" et enfermons les initiateurs de tels projets dedans jusqu'à extinction totale de la race !!

Commentaire de VERO

RAS LE BOL DE TOUS CES GENS QUI DECIDENT SANS SAVOIR ET QUI NE RESPECTENT PAS LES VIVANTS . POURQUOI NE PAS LES ENFERMER A LEUR TOUR POUR QU'ILS COMPRENNENT CE QUE CA FAIT D ETRE ENPRISONNE
RESPECTONS TOUS LES VIVANTS DE CETTE TERRE ET LE MONDE NE SERA QUE MEILLEUR!
L'HUMAIN N'A PAS A ETRE LE SEUL DECIDEUR DE NOTRE PLANETE

VERO DE BAYON 54290

Commentaire de Cuello

Les êtres intelligents et non coupables ne doivent pas vivre en prison , les delphinariums sont des prisons qui détruisent la vie d'êtres sensibles

Commentaire de whistie

Je suis scandalisée du traitement que l'être humain qui se croit le maître de l'univers impose aux animaux et à la nature en général. Il n'a pas encore compris qu'il faisait partie de cette nature est n'en était nullement supérieur.
Vous parlez des dauphins et je suis d'accord qu'il faut laisser ces animaux dans leur réel environnement et les laisser en paix.
Aujourd'hui je suis également SCANDALISEE, OUTREE par ce que l'on fait aux canards du sud ouest que l'on tue par millier sans doute dans des souffrances épouvantables.

Commentaire de Mina

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Helene

Comme tout,c'est encore une question d'argent et de rentabilité !
Les cétacés ont droit à la vie,à la liberté,et au bien-être.
Non à cet arrêté !

Commentaire de DIANE

LE PLUS BEAU ET LE SEUL ET UNIQUE LIEU OU DOIVENT LES ANIMAUX : LEUR HABITAT NATUREL

PRESERVONS CES LIEUX QUE SONT LES OCEANS, LES MERS, PLUTOT QUE D'INVESTIR DANS CES PRISONS.
A LA LIMITE QUE CEUX QUI EXISTENT SERVENT DE LIEUX DE SOINS A TITRE TEMPORAIRE OU PROVISOIRE,COMME UNE CLINIQUE, SI BESOIN EN CAS DE BLESSURES A CAUSE DES FILETS DERIVANTS, PUIS RENDONS-LEUR LA LIBERTE !!!!!
PRESERVONS LES DAUPHINS ET AUTRES CETACES ET TOUTES FORMES ANIMALES !!!!
APPRENONS A VIVRE ENSEMBLES ET A NOUS RESPECTER ET A NOUS ENTREAIDER.

Commentaire de cloclo

pourquoi pas un idiotarium,,,,, pour certains, il yaurait du monde !!! delphinariums non +non =non c

Commentaire de Claudia

Please stop dolphinariums, stop with dolphins growing in small pools, which make them go crazy. Thanks for your attention.

Commentaire de Dominique

Je suis opposée à toute détention d'animaux sauvages. Emprisonner un animal est à mes yeux un acte de cruauté. Laissons ces animaux mener leur vie!

Commentaire de Delphine333

Le niveau de conscience d'une nation est liée à la façon dont elle traite les animaux et leur environnement. Il serait si formidable que la France montre l'exemple en prenant des décisions pour le bien-être des animaux au lieu de continuellement ouvrir la porte à des possibilités de rapides profits à l'encontre de ceux-ci ! Il serait si incroyable que la France soit une source d'inspiration, autre que pour sa mode(qui bannit la fourrure puis la remet d'actualité) ou la gastronomie (qui n'a en général pas grande considération pour le monde animal ou l'environnement convenons-en) ? N'avons-nous pas déjà suffisamment d'établissements qui indéniablement, procurent aux animaux des conditions de vie épouvantables ? Devons-nous vraiment en créer d'autres ? La réponse coule de source pour quiconque a une conscience placée ailleurs qu'à hauteur de compte en banque. Merci de donner à ces magnifiques créatures que sont les dauphins une chance de vivre une vie normale de cétacé dans leur environnement naturel, et de ne pas exploiter leur popularité pour le profit humain et l'amusement d'ignorants qui ne réfléchissent pas aux implications du spectacle auquel ils assistent. Merci infiniment d'avance.

Commentaire de yveline

Marre de tous ces bourreaux qui massacrent tous ces pauvres animaux !!! Qu'ils aillent tourner en rond 24/24 h dans un bassin cette bande d'abrutis !! je ne supporte plus tous ces tortionnaires d'animaux : abattoirs, animaleries, cirques, violeurs d'animaux, ceux qui les jettent par la fenêtre etc... les animaux valent mille fois mieux que beaucoup d'humains !!!!!
j'adore les animaux et je les défendrai toujours !!!!!!

Commentaire de Sylvie

Les dauphins sont des animaux en connexion avec tout l'univers. Leur mode de communication est extrêmement avancé. Ils sont d'une intelligence bien au delà de tout ce que l'on peut imaginer. Les enfermer est une abomination, une cruauté sans nom, certains êtres humains sont vraiment barbares et primaires, et tout cela par intérêt financier. La souffrance infligée aux animaux est intolérable....
Je vous en prie, sauvez les !

Commentaire de Joe de Bron

Fermons les delphinariums

Commentaire de Chesnut et Minouska 38

Ne plus se rendre dans des lieux d'exploitation d'animaux et leur fermeture suivra

Commentaire de Teresa

Arrêtons d'exploiter les animaux, laissons-les tranquilles dans leur univers naturel. Tout simplement stop à la souffrance animale.

Commentaire de Helline38

Bonjour,
Interdisons tous les delphinariums et comment peut-on encore emmener ses enfants ou petits-enfants dans des lieux comme ceux-ci.
Aucune comparaison avec leur vrai environnement ou ils peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur.

Commentaire de Colette

2017 doit être l'année où l'être humain doit cesser de se servir des animaux pour faire de l'argent.Il n'y a rien de plaisant dans les delphinariums, rien de plaisant car ce sont des prisons pour les dauphins. Ils ont besoin de leur liberté en milieu naturel. Comme tous les animaux, ils ont une conscience et souffrent.STOP à l'exploitation et à la souffrance.
Fermons les delphinariums et rendons la liberté à ces merveilleux mammifères marins. Merci pour les actions qui sont faites.

Commentaire de Miyuki

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de sysy

Halte à l'agonie de tous les animaux exploités pour le profit et l'amusement.

Commentaire de anna midol

Je suis opposée à la cruauté infligée aux animaux, et ce quel que soit l'animal et quels que soient les visages que prend la cruauté.
Les delphinariums sont un bon exemple de cruauté infligée aux animaux.
On sait aujourd'hui que les services marketing de ces prisons font bien leur boulot en faisant croire au commun des mortels que les dauphins sont heureux et profitent d'un lien privilégié avec leurs dresseurs. Preuve en est : le sourire permanent des dauphins.
On sait aussi que les suicides de dauphins se multiplient, que ce fameux sourire ne signifie pas "bien être" et que ces prisons dorées (ou pas...) sont bel et bien des prisons où la maltraitance envers ces cétacés perdure..
Je pense que les homo sapiens, au XXIème siècle, s'ils sont doués de sensibilité et de compassion comme ils le prétendent, pourraient raisonnablement décider de mettre un terme à cette maltraitance animale...
Il est temps pour nous de considérer que nos semblables (être vivants doués de sensibilité au même titre que nous, si ce n'est plus en ce qui concerne les dauphins (centre émotionnel plus développé que chez l'homme)) ont eux aussi, droit à la liberté d'exister, sans entraves.
MERCI DE BIEN VOULOIR METTRE FIN A CETTE BARBARIE !! CE N'EST PAS NORMAL DE FAIRE PERDURER CE SYSTÈME QUI ALIÈNE DES ÊTRES VIVANTS! NOUS NOUS DEVONS DE LES PROTÉGER!!

Commentaire de pena86

fait sur "l'enquête publique, j'ai peur que les gens ne commentent pas au bon endroit!

Commentaire de Christiane

Rien ne justifie la détention d'animaux sauvages ! STOP !

Commentaire de vparades

Qu'ils soient intelligents ou non, les animaux n'ont pas à souffrir pour notre bon plaisir, par notre mépris pour ce qu'ils sont. Ni les cétacés, ni les autres. Parcs, cirques et autres abominations, sont des pratiques qui ne font que montrer le manque d'intelligence et de conscience de l'humain. Ce qui abaisse les espèces animales abaisse l'espèce humaine. Les animaux sont des êtres sensibles, leur souffrance doit être vue et reconnue ! Notre seul rôle est de les protéger et de les faire profiter de nos capacités...pour leur seul bien-être.

Commentaire de Vaness

Stoppez cette torture à ces animaux tellement intelligents. Aucune vie sur Terre ne mérite ça ! Nous continuerons à ouvrir les yeux de la population sur ce que ressent un animal en captivité.

Commentaire de lalou

Honte aux Dauphins en boîte!!!

Commentaire de Valou

Les dauphins comme tous les animaux sauvages doivent vivre en toute liberté et être protégés. Ce sont des êtres sensibles qui ne doivent pas être séparés de leur famille. Arrêtons de les exploiter pour le profit. Nous nous auto-proclamons meilleurs et plus intelligents que le règne animal mais nous ne sommes plus rien sans lui. Respectons toutes les espèces et laissons-les vivre tranquillement, comment peut-on les contraindre à une vie de misère qu'ils n'ont pas méritée ?

Commentaire de Russell

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les dauphins souffleurs en captivité́ peuvent être exposés à des niveaux importants de stress et de ce fait une agressivité entre congénères n'est pas rare. Ceci est exacerbé par le fait que l'espace dans lequel les dauphins vivent est confiné et qu'ils ne peuvent pas éviter les agressions par la simple fuite, ce qui serait le cas dans leur environnement naturel.

Chaque dauphin doit être respecté dans sa nature propre et pour lui-même. Il doit être considéré comme un individu doté d’une valeur intrinsèque ; autrement dit, d’une dignité.

Arrêtons d'exploiter et de maltraiter ces animaux. Leur place est dans leur élément naturel, la mer, aux côtés de leurs congénères, pas dans des aquariums où ils tournent en rond jusqu'à en mourir.

Respectons la déclaration d'Helsinki. Interdisons les delphinarium. Rendons la liberté et la dignité à ces magnifiques animaux. Rendons-les à la mer.

Commentaire de Clo

Les cétacés vivent en famille dans des grands espaces et nagent dans des grandes profondeurs, la captivité sépare les petits des adultes et ils développent toute sorte de pathologies liées à cette captivité. Je suis contre les delphinariums dont le seul but est de faire du fric.

Commentaire de Cochise

Stop à toutes ces souffrances animales, en taule les boureaux

Commentaire de SYLVIE

Les dauphins et autres cétacés ont une vie sociale, comme nous les êtres humains ! Il n'est plus tolérable de les faire vivre en captivité ; ce sont des animaux qui ont besoin d'espace et de vivre dans leur milieu naturel et non pas dans des bassins et d'en faire des attractions vivantes. J'adore tous les animaux en général et en tant que plongeuse j'ai eu la chance de voir des dauphins à plusieurs reprises lors de plongées sous-marine ; c'est tellement magnifique de les voir évoluer dans leur milieu naturel.
Alors laissez-les tranquilles, stop à la captivité des dauphins.
Imaginez-vous une seconde à leur place, enfermés toute une vie dans une pièce de 20m2 à tourner en rond !
Merci d'agir pour que cela s'arrête.

Commentaire de Emma

Non aux animaux qui servent à divertir les gens. Laisser-les en liberté.

Commentaire de kisscool74

Comment la France, pays de la liberté, peut faire ça a des mammifères marins ? :(
lamentable... j'ai honte d'être français quand je vois ça...

Commentaire de Janus

Bonjour
Il faut absolument stopper l'exploitation de ces magnifiques mammifères que sont les cétacés!
Ce sont des êtres vivants non-humains mais bien plus intelligents que la plupart d'entre nous.
La captivité de ces splendides animaux est une torture quotidienne qui les rendent fous de malheur et agressifs pour les orques pourtant pacifiques avec les humains, en liberté.
Au 21ème siècle c'est une honte pour l'humanité d'exploiter ces animaux, c'est comme si l'on emprisonnait un frère, une soeur.
L'humain est un barbare vénal et cruel, ce qui n'existe pas chez les autres mammifères évolués.
Cherchez l'erreur?
Mais l'argent gouverne les 3/4 des humains, l'humain détruit tout ce qu'il touche
La condition des cétacés emprisonnés est un SCANDALE, une horreur
C'est ASSEZ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Commentaire de howlett

l' espérance de vie d'un dauphin en liberté est de 40-42 ans; en delphinarium l' espérance de vie est de 9- 10 ans!
tous les experts et océanologues vous le disent: le delphinarium est une entreprise commerciale, qui vise uniquement le profit et non le bien-être des mammifères
c' est un comble qu'après le documentaire THE COVE , Oscar du meilleur documentaire en 2009, sur la captivité des jeunes dauphins et leur trafic international au profit des delphinarium nous en soyons encore là!!

Commentaire de KYRN

Nous, les êtres humains, oublions que nous sommes aussi des ANIMAUX ...dits supérieurs...!!!!
Qu'attendre de plus de ceux qui ont longtemps considéré les femmes, les "noirs",... comme des êtres inférieurs????

Pauvres enfants que nous amenons dans les cirques, Zoos, et autres lieux de captivité pour des êtres sauvages , pour applaudir, rire, se divertir à des spectacles obtenus par l'aliénation cruelle de "nos amis les bêtes"!!! Bel exemple de respect bafoué... Les parents doivent cesser de participer à cet esclavage ignoble !!!
Plus de Dauphins... d'animaux en général, en prison !!!

Commentaire de lvr

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Garder des dauphins prisonniers toute leur vie dans le simple but de divertir est absolument inqualifiable. Nous devons apprendre à nos enfants à aimer les animaux, à les respecter et non pas les abuser et les utiliser comme de vulgaires choses!
Regardez des dauphins tourner en rond, faire des sauts...... pensez-vous que cela soit vraiment divertissant ? en fait c'est affligeant !
Nous sommes en 2017 et toute cette cruauté n'a plus aucun sens!

Commentaire de la renarde

Je suis un être humain soi-disant supérieur à mes frères du règne animal.Mais lorsque je lis que l'on veut "élever des cétacés à des fins reproductives" ou pour alimenter les cirques aquatiques etc…je ne peux qu'éprouver de la honte,de la tristesse et une déception immense sur la nature humaine.On ne devrait même pas aborder cette éventualité:un refus catégorique.Cessons d'exploiter ces dauphins et les animaux en général.Grandissons ,apprenons la compassion et le respect de nos frères inférieurs.Ouvrons nos coeurs.Regardons l'autre dans son milieu naturel .Et c'est le meilleur chemin vers la tolérence de nos frères humains.
Ce n'est pas l'observation d'animaux en captivité qui nous apprend leur vrai comportement.Et surtout pas des piscines pour dauphins dépressifs et captifs.

Commentaire de Milka73

De voir ces dauphins tourner en rond dans leurs bassins, ils me font penser à des poissons rouges dans leur bocal tellement petit qu'ils s'ennuient, tournent et dépriment comme un lion en cage. Les dauphins sont des êtres sensibles et intelligents et ont besoin de vivre dans de grands espaces avec leur congénères et surtout il faut qu'ils soient protégés afin d'éviter les massacres.

Commentaire de Cla Râ

Une société dite civilisée doit respecter TOUS les êtres vivants et la nature: emprisonner des animaux, qui plus est pour le plaisir des hommes, est inacceptable et indigne. Il faut prendre conscience de la souffrance que nous leur infligeons, c'est tout à fait inutile et cruel !
•les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
•À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
•Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
•Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
•Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.
STOP A L'EXPLOITATION ANIMALE !!!

Commentaire de Pat8

Cela n'est plus à prouver : les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées.

Il faut absolument arrêter de faire d'êtres aussi développés, des objets de loisir pour les humains. Cela est complètement indigne de notre époque et du statut de nations développés qui est la nôtre.

Certaines personnes continuent à fréquenter les delphiniums car personne ne leur dit et montre la souffrance que ressent ces animaux en captivité.

C'est pourquoi il faut abroger l'arrêté qui autorise de telles pratiques: les Français sont 54% à être favorables à l'interdiction des spectacles de dauphins et d'orques (sondage IPSOS/One Voice décembre 2016).

Merci de tenir compte de l'avis du peuple français et des spécialistes de ces animaux.

Commentaire de ninjardin68

Je parle à la place des Dauphins et autres cétacés dans les delphinariums.
Je suis tellement fatigué de ces gens qui m'embrassent et m'alimentent de poissons morts. Je veux juste rentrer à la maison. Ma famille me manque. Cet endroit n'est pas ma maison. Cet endroit est l'enfer. Ma maison c'est l'océan.
Christian B.

Commentaire de Corila

Des jours meilleurs viendront pour vous, amis dauphins. Et votre liberté sera nôtre, nous qui ne tolérons pas qu'on vous détienne, en prétendant vous héberger.

Commentaire de Brigitte

Ouvrez, ouvrez la fosse aux dauphins
Regardez-les s'éloigner, c'est beau
Les enfants si vous voyez
Des p'tits dauphins prisonniers
Ouvrez-leur la porte vers la liberté

(chanson de Pierre Perret revue et remaniée pour libérer les dauphins)

Commentaire de Brigitte

Très belle cette chanson. Mais pourquoi certains humains veulent toujours assevir les animaux ? Laissez-les vivre leur vie. C'est à pleurer tout ça...

Commentaire de Marie

Les dauphins sont à respecter et laisser en liberté.

Commentaire de Birkuti

Tant que nous ne considérerons pas les animaux comme des frères, nous ne pourrons considérer les humains comme des frères. L'exploitation animale doit purement et simplement être définitivement ABOLIE. Il en va de l'avenir de cette planète. Faites cesser cela !

Commentaire de Cécile

... Enfermer un mammifère marin habité d'un tel sentiment de liberté et faisant preuve d'une telle intelligence empathique me semble juste être une hérésie. Cet animal ne peut que souffrir de l'enfermement dans un espace qui le nie et n'est absolument pas adapté à son existence. Comment peut-on par ailleurs laisser entendre aux visiteurs que cette "proximité artificielle" peut leur donner accès à la nature même du dauphin qui est ici totalement bafouée ? Aucun rapport authentique ne peut se tisser ici.
Fermons les delphinariums et apprenons à écouter ces cétacés et à les préserver dans leur milieu naturel !!!

Commentaire de minish

Pendant combien de temps l’être humain va-t-il continuer à exploiter, maltraiter, tuer les animaux qui comme nous vivent sur cette planète et pourtant ils ont les mêmes droits que nous de vivre en paix, non ?
Nous devons protéger et respecter tous les animaux et tout ce qui nous entoure. Au lieu de cela, c'est l'argent, le pognon, le reste n'a aucune importance. A l'heure d'aujourd'hui, il ne se passe pas une journée sans entendre des maltraitances (et je ne parle pas des abattoirs, QUELLE HONTE), sans parler de la nature qui nous entoure et qui sans elle, nous ne serions pas là à jouer aux maîtres du monde...
STOP aux delphinariums, STOP à tous ces cirques d'animaux qui n'amusent que des personnes égoïstes et remplit les poches de leurs tortionnaires.
LES ANIMAUX, JE LES AIME DANS LEUR MILIEU NATUREL ET DE PLUS EN PLUS JE LES PRÉFÈRE AUX ÊTRES HUMAINS CAR LES ANIMAUX AU MOINS ILS SONT PLEINS D'AMOURS ET SONT HONNÊTES, ILS NE TRICHENT PAS.

Commentaire de Muriel Menard

Comme les ours en cage, les animaux dans les cirques, les cétacés doivent être en LIBERTE ! Personne, gens et animaux, ne peut être privé de sa liberté ! il faut fermer tous ces delphinariums et autres parcs aquatiques.

Commentaire de missolonghi

Les dauphins secourent les naufragés, très "humainement" ... Lire les Hymnes Homériques (où le dauphin règne ) nous sauve encore aujourd'hui... Pour aider les dauphins, c'est comme pour les oiseaux, ouvrir leur cage...

Cordialement à ses défenseurs !

Commentaire de Christine

Je vous remercie d'agir afin que ces prisons pour les dauphins soient fermées.

Il est grand temps qu'une loi protège tous les animaux et interdise de faire de l'argent sur le dos de ces êtres vivants et innocents dans des parcs qui les emprisonnent.

Protégeons et libérons les animaux de la maltraitances des hommes en interdisant tous ces parcs de "loisirs".

Commentaire de Kalic

Dans l'espoir que mon modeste commentaire puisse faire qu'une ouverture de conscience s'opère dans l'esprit des gens qui exploitent les animaux sans tenir compte ni de leur vie, ni de leur sensibilité propre ! et pour qu'enfin l'animal retrouve sa dignité fondamentale tout comme nous les humains...

Commentaire de Jasmin B.

en 2017, il faut arrêter d'exploiter les dauphins, ainsi que
toutes autres espèces d'animales.
en 2017, il faut arrêter de les enfermer dans des bassins.
en 2017, aucun être vivant (humain ou non humain), de surcroît ayant des sentiments et ressentant la douleur, ne mérite un tel châtiment !
en 2017, supprimons les erreurs du passé et supprimons ces
chambres/prisons/cages/enclos/bassins...
au nom du divertissement ! quelle honte !
au nom de la culture ! mensonge : ouvrages disponibles gratuitement dans les bibliothèques.
ils sont nés dans les mers et les océans, rendons-leur leur liberté.
cordialement.

Commentaire de frederic

Quoi de plus triste et démotivant de voir un animal en captivité ...

Commentaire de Galadriel

Ces spectacles indignes et douloureux pour les dauphins, aliènent ceux qui les créent, ceux qui y participent et tous ceux qui les regardent.
Et malheureusement, nos enfants aussi.

Commentaire de crole

Je suis stupéfaite qu'on puisse encore accepter que des animaux sauvages soient capturés pour divertir les hommes. L'hypocrisie, l'égoïsme et la cruauté sont bien des défauts propre à notre espèce. Laissons-les vivre (ou survivre vu l'état des océans) tout simplement.

Commentaire de sagall

Ne fais pas à autrui se que tu ne voudrais pas que l' on te fasse..
"On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." (Gandhi)

Commentaire de Corila

Absolument scandalisée par le fait de se divertir, au détriment de la tranquillité et de la liberté d'autres êtres,fondamentalement sauvages, et qui n'ont pas le choix. Cela va à l'encontre du bon sens, et doit être interdit.

Commentaire de claire

Elever des animaux, pour la soit-disant, sauvegarde des espèces ou le plaisir des humains est inacceptable. Je suis contre et également contre les cirques qui emploient des animaux ou les zoos. L'argent serait mieux utilisé dans les réserves naturelles.

Commentaire de Catherine

Que tous les lieux de tortures pour animaux disparaissent enfin !
Ce ne sont pas eux qu'il faut enfermer !

Commentaire de Gabriel

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Angel_PaqLG

C'est impardonnable que dans notre monde au 21ème siècle, on tolère la captivité de cétacés et tout animal et donc, la maltraitance physique et morale sur des êtres vivants doués de sensibilité, d'intelligence propre, d'émotions et de sentiments. Il est inexcusable que des êtres humains sans compassion aucune et par perversité (sans doute), maltraitent cruellement ces animaux. Je ne supporte plus cette situation. Je suis écoeurée par toute cette souffrance que seul l’homme cause. Notre mission sur terre est de protéger et défendre la faune et la flore si fragiles de toute nuisance dont l'homme lui-même. St François d'Assise, ami et défenseur des animaux, disait : "Ne pas blesser nos humbles frères les animaux est notre premier devoir envers eux, mais cela ne suffit pas. Nous avons une mission plus grande : les aider chaque fois qu'ils en ont besoin".

Notre traitement à l’encontre des animaux sera un jour considéré comme barbare. Il ne peut pas y avoir de civilisation parfaite tant que l’homme ne se rende compte que les droits de chaque créature vivante sont aussi sacrés que les siens.

Car la question n'est pas : peuvent-ils raisonner ? Peuvent-ils parler ? MAIS peuvent-ils souffrir.

Je suis fermement opposée aux delphinariums et à toutes formes de captivité et j'influencerai quiconque de mon entourage de ne pas s'y rendre.

L'agonie n'est pas un spectacle.

Commentaire de josy

NON à l'élevage de dauphins !! jusqu'où ira l'homme pour détruire le monde animal sauvage ?!

Arrêtez ! Arrêtez !! Arrêtez au nom du fric de torturer des animaux !
De toute façon on fera tout pour boycotter les entrées dans les parcs d'attraction à animaux !

Commentaire de MARTINE

Que l'on arrête les delphiniums, qu'on les ferme une bonne fois pour toute.
Les animaux y sont malheureux, ils sont enfermés. Ils ont droit au bien-être et ne doivent pas servir de clowns pour amuser les visiteurs du delphinium. Ils ont droit à notre respect.

Commentaire de machemalo

Si on aime voir les cétacés, c'est dans leur milieu naturel qu'il faut aller pas dans un cirque marin.
Passer sa vie dans une baignoire n'est pas acceptable , alors pourquoi leurs faire subir cela ?

Commentaire de je suis moi

L'industrie du cinéma,des loisirs, des agences de communication et de la publicité sont tout aussi responsables de la propagande, que le public ignare,stupide et insensible à cet état de fait.

Commentaire de nisou

Stop aux delphinariums !
Laissons-leur la liberté en pleine mer !

Commentaire de Isa

Il est inadmissible que ces prisons pour cétacés existent encore actuellement. Merci d'agir pour que ces établissements ferment, c'est indigne et inhumain.

Commentaire de maya

Je suis contre l'enfermement des animaux quels qu'ils soient, le prétexte de vouloir les protéger en les condamnant à une vie de misère pour le bon plaisir des humains est inacceptable.
Il faut protéger les espèces animales dans leur milieu naturel et arrêter de vouloir les domestiquer à tout prix.
Ces delphinariums sont des mouroirs et la représentation de l'exploitation de l'animal par l'homme, tout ceci pour des profits.
Nous serons bien avancés le jour où tous les animaux auront disparu ou qu'il ne restera que quelques pauvres bêtes enfermées dans des cages ou des bassins.
Pensons à nos enfants, à leur avenir, essayons de leur laisser une planète où les animaux subsisteront ailleurs que dans des livres ou des cages...
Les dauphins doivent être protégés dans leur milieu naturel et pas dans des bassins bourrés d'antibiotiques !!!!

Commentaire de Macha

Il nous a fallu plus d’un siècle pour évoluer. Mais enfin ça y est : les cirques se ferment ou se débarrassent des animaux. Les delphinariums doivent faire la même chose. Nous n’avons pas besoin faire du mal (voire torturer) les animaux pour nous distraire. Au contraire nous devons les protéger, les aider.

Commentaire de anjeh

Comment réagirions-nous,si nous étions placés dans le mêmes conditions de captivité?
Que ressentirions-nous?
La Vie est Unité et si nous brisons cette unité nous récolterons ce que nous avons semé

Commentaire de Béa

Non à l'esclavage des animaux en général et des cétacés en particulier.La liberté pour les humains et tous les animaux.

Commentaire de Françoise

NON à la captivité et à l'exploitation des animaux !!!
Respecter les animaux c'est leur permettre de vivre correctement dans leur milieu naturel.

Commentaire de ginette

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les delphinariums ne respectent pas les animaux
On les utilise uniquement pour des rapports financiers
Un enclos fermé ne convient ni aux dauphins ni aux orques ni aux baleines
Une loi doit interdire l'exploitation de ces "zoos" marins où les animaux sont condamnés
Je suis pour la fermeture
J'espère que tous les dauphins pourront vivre une vie libre dans la mer leur seul lieu de vie naturel

Commentaire de Frédérique

J'ai été élevée en bord de mer et je suis attristée de voir à quel point son état se dégrade jour après jour !
Les dauphins doivent être protégés mais dans leur habitat naturel.
Aidons-les à y vivre le plus longtemps possible

Commentaire de C.CHANG

Je suis opposé aux delphiniums, et ce en particulier en raison des trois arguments suivants:

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Merci d'agir afin que ces prisons pour les dauphins soient fermées.

Commentaire de Kat'rine

Il est devenu nécessaire de ne plus entretenir les dauphins dans les delphinariums et urgent de devoir les fermer ; car ceux-ci sont en réalité de véritables mouroirs pour ces dauphins !
L'espace qui leur est réservé pour leur survie représente moins d'1% de l'espace que dispose un cétacé évoluant normalement dans son milieu naturel. La liberté et la survie des ces animaux passe par ce fait : pouvoir parcourir de très longues distances jusqu'à près de 160 kilomètres par jour, et de pouvoir plonger en profondeur sur des distances de plus de 60 mètres.
Imaginez-vous un peu la dégradation brutale et continuelle que subissent tous ces cétacés, obligés chaque jour, chaque heure, chaque minute de devoir tourner en rond et de rester confinés dans de minuscules bassins , qui ne sont vraiment pas faits pour eux !
Ils finissent bien malheureusement par se tuer entre-eux , ayant perdu en parallèle,leur vraie nature de cétacé !

Un delphinarium n'est en aucun cas un lieu de bien-être , de sauvegarde et de survie pour tous ces dauphins ; mais un mouroir !
Nous demandons urgemment que tous les delphinariums puissent être enfin interdits !
RENDONS LA LIBERTE A TOUS LES CETACES ! EXIGEONS DES AUJOURDH'UI QU'ILS CESSENT DE CONTINUER D'ETRE ENFERMES ET EXPLOITES ! FERMONS TOUS LES DELPHINARIUMS !

LES DAUPHINS VOUS REMERCIENT

Commentaire de galgabaya

Les delphinariums sont comme les cirques: des prisons qui rapportent de l'argent à leurs propriétaires.
IL FAUT CREER UN SECRETARIAT D'ETAT A LA CONDITION ANIMALE ET EN CONFIER LA DIRECTION A DES DEFENSEURS INTEGRES comme Alain BOUGRIN-DUBOURG, L214 etc.
Que les politiques arrêtent de faire le tapin auprès des chasseurs.

Commentaire de Colette

Non aux delphinariums. STOP à l'exploitation des animaux pour faire du fric. Laissez-les vivre en toute liberté. STOP

Commentaire de joclyne

Je suis contre l'exploitation des animaux sauvages, surtout quand ils ont besoin d'espace, de liberté. Alors arrêter de construire des delphinariums. Utilisez ces bassins pour les enfants qui se feront un plaisir de barboter et ne seront pas prisonnier d'un bassin aquatique.

Commentaire de Sandrine

Stop aux Delphinariums, des mouroirs pour les dauphins. Ils ont besoin de vivre dans de grands espaces et en famille. En tout cas, je n'irai plus jamais voir un spectacle de dauphins.

Commentaire de shamga

L'homme est tellement prisonnier de lui-même, qu'il n'hésite pas à emprisonner les vivants de tous les règnes en abusant d'eux, dans l'irrespect le plus total et en violant leur intégrité.
Tant qu'il n'aura pas compris que, "l'autre" quel qu'il soit, fait partie de lui-même et donc, du Grand Corps de la Vie, il renouvellera ses erreurs.
L'éducation semble être le seul rempart, aux actes de désolation que l'homme perpètre par sa seule ignorance !!!
Une fois de plus, quand l'on enseignera à nouveau à l'école, les valeurs de respect, d'amour de solidarité ... ainsi que le CONNAIS-TOI TOI-MEME !!! en invitant les enfants à réfléchir sur des questions incontournables, telles que "d'où je viens ? pourquoi suis-je sur terre ? où je vais ?", les choses changeront et le Vivant sous toutes ses formes, deviendra, ainsi que toute la planète, un objet, de profond respect, d'amour, de protection et de vénération.
Dans l'UNITE DE NOS LIENS,
Bien à vous

Commentaire de passia

Arrêtons de traiter les dauphins comme des objets de décoration et rendons-leur leur liberté.

Ils dépérissent dans les bassins où ils tournent en rond et s'ennuient. Ils sont enfermés dans une prison, condamnés à amuser la galerie pour le reste de leurs jours sans jamais connaître ou retrouver leur milieu naturel qui leur permet d'avoir une vie normale et connaître le bien-être qu'ils méritent.

Si vous aimez les dauphins, n'allez pas les voir en captivité en faisant marcher ces delphinariums. Et ne tentez pas non plus de les toucher dans leur milieu naturel. j'ai été très déçu de voir à l'île Maurice, des bateaux de touristes pourchasser des dauphins et baleines alors même qu'ils s'agissait d'une mère avec son baleineau, sans aucun scrupule alors qu'ils venaient se nourrir. Les bateaux fonçaient sur eux dès qu'ils apparaissaient à la surface pour respirer... vraiment désolant.

Commentaire de michele

Ignoble décision de nos gouvernants.
NON AUX DELPHINARIUMS!!

Commentaire de Rellu Genton

Les dauphins, comme tout être humain, a besoin de grandir et de vivre dans un environnement naturel. Arrêtons les delphinariums qui ne sont là que pour le fric qu'ils rapportent à des gens qui n'ont aucun autre sentiment que la puissance par l'argent, pour l'amusement des visiteurs. Les dauphins sont malheureux, rendons-leur leur liberté.

Commentaire de MichelCh

Cet arrêté n’est pas la panacée mais il est UTILE, il pose des contraintes fortes aux delphinariums qui rendront leur exploitation plus difficile et moins rentable. A terme ça permettra, comme en Angleterre, d'arriver à leur disparition. Si on demande trop d'un coup on reviendra à l'arrêté de 1981 beaucoup moins contraignant. Il faut parfois savoir être réaliste et ne pas se battre CONTRE son camp en prétendant le défendre. Donc OUI à cet arrêté, même s'il n'est qu'une étape.

Commentaire de ymerep

On a bien reconnu, au début du XX° siècle, que le femmes avaient une âme... Il serait temps qu'on reconnaisse aux animaux leur état d'êtres sentients.

Commentaire de carole

Faites naître un humain dans une prison et laissez-le là toute sa vie !! Voilà ce que ça fait !

Commentaire de nathalie.tazi@yahoo.fr

"À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009)." Aucun animal ne devrait être maintenu en captivité pour le plaisir de l'homme ou sous prétexte qu'il est en voie d'extinction ou pour leur observation. Agissons plutôt pour les protéger et les observer en milieu naturel... Bravo One Voice pour ce combat et que ces magnifiques mammifères marins retournent à leur milieu naturel définitivement...

Commentaire de Momo

Laissons les dauphins vivre libres et réintroduisons-les dans leur milieu naturel autant que possible. Stop au fric sans respect de la nature.

Commentaire de sonia

Un delphinarium c'est comme porter de la fourrure. Chacun est informé depuis belle lurette des atrocités qui gravitent autour. On n'a plus d'excuses! Et surtout pas sous prétexte de "protéger les dauphins". C'est irresponsable et égoïste. Chaque être vivant a sa place bien définie sur Terre et il convient de la lui laisser. C'est d'une logique implacable. Un point c'est tout!

Commentaire de So'

Un animal sauvage même sociable ne doit pas être tenu en captivité!!

Commentaire de Solange

Ces animaux n'ont rien à faire là. Ils doivent vivre en liberté, selon leur besoins vitaux.

Quand l'homme arrêtera-t'il de disposer des animaux, selon son seul plaisir ?

Quand l'homme va-t'il enfin respecter les animaux et les traiter avec la considération et tout le respect qu'ils méritent ?

A quand des lois pour les protéger réellement ? Toutes ces prisons doivent être fermées.

Commentaire de Esyram

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

NON aux parcs aquatiques.

Commentaire de amanjiwan

C'est extrêmement cruel de notre part de garder ces animaux dans ces conditions pour notre simple plaisir et divertissement. La cruauté envers les animaux est encore tolérée mais pour encore combien de temps ? Combien de temps va-t-il falloir à l'humain pour évoluer et prendre en considération les autres êtres vivants autour de lui ?

Commentaire de juliette

STOP à cette maltraitance animale sous les dessous de fric,de politique!!! Nous sommes de plus en plus nombreux à défendre la voix de ceux qui n'en ont pas et nous continuerons!!!

Commentaire de MAILLEBIAU HELENE

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

NON A L'INCARCERATION DE CES GEANTS DANS L'EQUIVALENT POUR EUX D'UNE BAIGNOIRE !

Commentaire de Evelyne Langenaken

Il ne fait plus l'ombre d'un doute que les dauphins sont des êtres sensibles et doués d'une grande intelligence. N'est-il pas temps d'arrêter de nous conduire envers eux comme s'ils étaient de simples objets de divertissements et de rentabilité? Les condamner à une vie en cage, vie de souffrance et d'ennui, est tout à fait illégitime. Il est temps que l'homme retrouve en lui la compassion nécessaire pour arrêter l'avilissement du vivant. Non aux delphinariums. Merci d'agir en ce sens.

Commentaire de Bénenok

«les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".»
Ne serait-ce que pour cette seule raison, la France, l'Europe, le monde entier se doivent de fermer les delphinariums, ces cirques aquatiques qui n'offrent que la souffrance en spectacle !

Commentaire de christine

L'humain a la fâcheuse manie de se croire supérieur et se donne le droit d'utiliser des animaux qui n'ont pas de moyen de défense.
C'est honteux.
Laissez-les vivre dans leur milieu naturel.

Commentaire de arnaupa

Non, non, pas ca ! Leur place est en liberté dans les mers et océans.

Commentaire de maman512

Stop, cela suffit !

Commentaire de Kiwimanioc

Le divertissement animalier n'appartient plus à notre siècle. Banissons ces spectacles moyennageux. Si vous voulez voir des animaux, regardez France 5 ou Arte bon sang !

Commentaire de Myriam Danloy

1. Ils ne mangent pas à leur faim vu qu'on ne leur donne uniquement que si ils ont bien accompli leurs exercices !
2. Un dauphin captif vit beaucoup moins longtemps qu’un dauphin libre. Il est sujet au stress, à des maladies de peau dues à l’eau chlorée et il leur arrive de s’auto-mutiler voire de se suicider
3. les dauphins des parcs aquatiques n'ont pas une sexualité normale, les médecins les masturbent pour la reproduction, pas très naturel
4. les dauphins enfermés dans les parcs aquatiques, se retrouvent obligés de vivre avec des inconnus et cela contribue à leur stress.
6. Les parcs aquatiques participent d’une forme de mauvaise éducation. Voir des dauphins enfermés, malades et stressés, en train d’effectuer des acrobaties ne contribue pas à éduquer le public sur les comportements de ces créatures. Les employés des delphinariums prétendent que les dauphins adorent faire des pitreries, qu’ils sont contents d’être là… Mais il s’agit d’animaux sauvages, qui n’ont pas pour vocation de nous divertir et ont, au contraire, droit à leur liberté.
7. Aller voir les dauphins captifs, c’est conforter l’idée qu’il existe une forte demande pour ce genre de spectacles. C’est donc participer à la prospérité de cette industrie. L’argent est ici le nerf de la guerre : si les delphinariums n’étaient pas rentables, ils n’existeraient plus depuis longtemps.
8. Etre enfermé, c’est ne plus pouvoir vivre une vie décente. La captivité est incompatible avec la satisfaction des besoins naturels du dauphin. Dans l’océan, il chasse et peut parcourir des centaines de kilomètres par jour. Dans les delphinariums, il mange du poisson mort et tourne en rond dans son bassin. Son dressage et ses conditions de vie finissent par le détruire ; le dauphin captif devient fou, se livrant à l’inceste, à l’automutilation, à des comportements contre-nature.

www.dauphinlibre.be - Aya
Dauphin devenu fou se jetant hors de son bassin. Source : www.dauphinlibre.be
Alan Cooper - Apprendre à parler à Flipper n'était pas une bonne idée : "Sortez-moi de là !"
10.c’est que si on aime les dauphins, on ne peut pas accepter de les voir souffrir ainsi. Il est possible de partir à la rencontre des dauphins tout en les respectant : en allant dans leur milieu de vie naturel plutôt qu’en les extrayant de force pour les incarcérer dans le nôtre. Les dauphins sauvages nous témoignent depuis des millénaires une véritable amitié : ils accompagnent nos bateaux, nagent avec nous, viennent à notre rencontre, lient des histoires d’amitié, voire nous secourent en cas de danger.

Commentaire de Skyrob

Je suis opposé aux delphiniums car je veux la liberté pour les poissons et mamifères.

Commentaire de -michxc-

La nature et les animaux ne sont pas à la disposition de l'homme à des fins lucratives ou autres ! Laissons les animaux vivre en paix et sans souffrance dans leur environnement naturel !

Commentaire de NON À LA CAPTIVITÉ

Les delphinariums c'est de la merde. C'est tout. Je me sens coupable d'y avoir été étant enfant. Pas besoin de développer pour dire que les dauphins et TOUS les autres animaux ne sont pas faits pour la captivité !

Commentaire de Chantal A

C'est une honte de mettre ainsi en prison des dauphins pour le plaisir égoïste des humains. Je souhaite l'interdiction totale des delphinariums afin de faire cesser toutes ces souffrances d'enfermement, comme pour de nombreux autres animaux sauvages enfermés en captivité. Quelle tristesse et révolte de voir cela...

Commentaire de nicol

Arrêtez-vous !!!! Les dauphins ont leur liberté.
Ils sont créatures merveilleuses. Ils ne sont pas un amusement pour les personnes !!!!

Commentaire de Siegfried

Les animaux ne sont pas des objets commercialisables. Mettre un dauphin dans une piscine revient à mettre un homme à vivre en permanence dans une chambre de bonne... combien de temps pourriez-vous tenir ?

Commentaire de Angie

IL FAUT SUPPRIMER DÉFINITIVEMENT CES PARCS AQUATIQUES !!!
HONTEUX DE LAISSER DES ANIMAUX CROUPIR EN PLEINE CHALEUR ET AU SOLEIL !!!!!! ARRETONS CES ACTES MEURTRIERS, DESTRUCTEURS. RESPECTONS-NOUS. RESPECTONS-LES !

Commentaire de yas

L'homme à force de toujours vouloir plus: il ne construit plus, il détruit et à grande masse.
Que les élus se réveillent, la Nature souffre!!!!

Commentaire de cassandra74

Les humains égoïstes, comme toujours... Que dire de plus quand il y a de l'argent en jeu .. Faut même pas s'étonner, pauvres animaux.. Mis en avant pour nos beaux yeux, mais double facette, eux ils ont très mal ..

Commentaire de flam

merci d'agir pour supprimer ce genre de traitement, delphinarium et autre marineland pour tous les cétacés et animaux aquatiques

Commentaire de Alicia

Parce qu'il est grand temps que l'on réalise que leur beauté, celle que l'on croit admirer en visitant les delphinariums, réside dans leur nature sauvage. Celle des delphinariums n'est qu'un pâle reflet de leur réelle beauté, qui ne peut être captée qu'en les observant, heureux, dans leur environnement naturel.

Commentaire de domino 45

JE SUIS POUR LA SUPPRESSION DEFINITIVE DE CES PARCS AQUATIQUES C"EST HONTEUX DE LAISSER DES ANIMAUX CROUPIR EN PLEINE CHALEUR ET LE SOLEIL QUI LES BRULE POUR AMUSER DES TOURISTES CA ME DEGOUTE CE N'EST QUE L'ARGENT QUI COMPTE PAS LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX JE SIGNE BRAVO ONE VOICE POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES POUR LES ANIMAUX!!

Commentaire de Tamara

Arrêtons ce massacre !!! Il est grand temps de prendre des mesures !!!

Commentaire de a

L'exemple pour les générations , et surtout les futures, c'est de leur expliquer et montrer l'exemple , la curiosité humaine est une chose , le respect et l'intelligence humaine sur cette terre en est une autre , surtout maintenant : curiosité néfaste pour les animaux marins = les voir dans de piètres conditions ; intelligence = montrer pourquoi ils ont besoin de leur élément NATUREL , comprendre pourquoi et être Actifs là-dessus et non PASSIFS SPECTATEURS !

Commentaire de kat

L'homme n'a aucun droit sur les animaux. Comment accepter ces prisons aquatiques, pour le plaisir d'aveugles qui ne voient même pas ce spectacle de souffrance et d'indignation ? Je suis contre la maltraitance animale, je suis donc contre les delphinariums.

Commentaire de Dann

"C'est quand même em..erdant pour les animaux de cohabiter avec
7 milliards de c..ns." (Rémi Gaillard)

les cétacés sont des êtres aux capacités cognitives
particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le
statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010,
et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont
le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

"On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." (Gandhi)

Commentaire de Lila

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Ed

Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse !!le message est clair !!

Commentaire de Corila

Donner le choix, c'est pourtant simple. Fermez les structures vouées à la vanité d'un divertissement dont on peut se passer, et dont les dauphins se passeraient bien s'ils avaient leur mot à dire. Ou transformez les en accueil temporaires, en vue de les préparer à retrouver la liberté.

Commentaire de Ed

Vraie tristesse que de voir nos animaux dans des situations telles quelles... laissez-les dans leur élément naturel ....

Commentaire de Pivoines80

De quel droit nous les êtres humains, censés êtres supérieurs nous permettons-nous de mettre des animaux en cage ou en bassin uniquement pour notre divertissement !? De quels droits on les avilit en les dressant à faire des singeries? De quels droits on les retire de leurs habitats naturels pour les mettre en captivité ? Les cétacés ont besoin d'espace, ont besoin de vivre en groupe et ont besoin de liberté ... ils ne sont pas faits non plus pour vivre dans une eau chlorée qui leur brûle les poumons et la peau ... s'il vous plaît laissez-les vivre leur vie d'animaux libres ... ils sont bien plus à admirer dans leur habitat naturel et surtout ils sont plus heureux ... notre devoir à nous, êtres humains, est de les respecter, de les laisser en liberté et de protéger leur habitat qui soit dit en passant, est également le nôtre...

Commentaire de Manon

Divertir les gens ? Oui mais à quel prix !
Ma liberté s'arrête là où celle des autres commence... c'est le même cas de figure pour les animaux. Tant que nous ne validerons pas le fait que ce sont des êtres vivants méritant le respect qu'il se doit, des drames arriveront, surtout pour ces pauvres êtres sans défense.
Il est temps de changer les choses.

Commentaire de sissi

LAISSEZ-LES TRANQUILLES, QU'ELLES PUISSENT VIVRE EN PAIX DANS LA NATURE ............ ELLES SONT EN CAGE DANS DE PETITS BASSINS C'EST LAMENTABLE ...ELLES NE SONT PAS A LEUR PLACE... ARRETEZ ! ARRETEZ LE MASSACRE !

Commentaire de Amélie

Je suis contre toute espèce de réclusion à perpétuité animale! Au nom de quoi? D'une suprême intelligence? Intelligence que je me sens incapable de lier à l'espèce humaine. Nous faisons partie d'un tout au même titre que les animaux.
Qui aimerait passer sa vie dans un placard? Et au nom de quoi? Qu'est ce qui nous permet de décider de ce qui doit leur arriver, de vie et de mort sur d'autres êtres vivants?
Nous devons définitivement les laisser en paix.
ILS NE NOUS APPARTIENNENT PAS! Quand allons-nous le comprendre?

Mon rêve : que les animaux ne soient plus jamais enfermés et qu'on les laisse vivre leur vie sans nous.
Offrons un peu d'espoir pour un monde meilleur.

Merci.

Commentaire de Wiccccccck

Non à la captivité !

Commentaire de liberte

Mais qu'on les laisse vivre en paix ! C'est notre devoir de les accompagner là ils doivent vivre....arrêtons le massacre....on leur doit la liberté !

Commentaire de lolo

Que ces tortures inutiles cessent. Ce n'est pas "aimer" que d'agir ainsi.

Commentaire de Juju

Vous accepteriez de vivre comme ces animaux ? Vive la Liberté !

Commentaire de didou

La liberté, la compassion doivent nous guider et non le désir égoïste de spectacles qui ce traduit par la prison d'êtres innocents.

Commentaire de sylvia

UNE FOIS DE PLUS NOUS UTILISONS L'ANIMAL A DES FINS PUREMENT EGOISTES !!!! A quel moment allons nous réagir pour que tout cela cesse ????
Je n'aime ni les cirques ni les delphinariums !!!!!

Commentaire de karol

l'animal doit vivre en liberté. Qui sont ces humains qui se permettent d' enfermer ces pauvres dauphins ras le bol de voir les animaux mal traites et prisonniers

Commentaire de nadege

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de gaëlle

nous réduisons en esclavage et au rôle d'amuseur du public, des animaux merveilleux et dotés d'une intelligence hors du commun.
C'est une insulte de plus de l'homme envers la nature.
Quand nous arrêterons nous? pourquoi ne pas tenir compte de l'évolution des mentalités qui voit de plus en plus de gens s'opposer aux delphinariums et aux zoos???
c'est quoi le lobbying derrière tout ça?? le ministère de l'écologie ne peut-il pas
faire quelque chose de bien pour une fois?

Commentaire de Alicia

On ne peut pas aimer les animaux et les enfermer dans des endroits qui sont bien loin de ressembler à leur milieu naturel...
On ne peut pas aimer les animaux et les contraindres à faire des numéros débiles pour gagner de l argent et amuser la galerie...
C'est une honte de voir tous ces delphiniums de nos jours...fermez tout ça changer de travail et surtout changez de mentalité !

Commentaire de Ryan-doggyz

Aucun animal ne doit vivre en cage ou dans des bassins. Respectons les et laissons les dans leur habitat naturel!

Commentaire de Thérèse Chatton

NON !!!!!!!Pas de prison pour mes amis cétacés VIVE LA LIBERTE

Commentaire de Emma

C'est inadmissible et inacceptable de profiter encore et toujours d'êtres vivants pour du fric.
C est répugnant...
Et ça se dit ministre de l'écologie et ça ne fait strictement rien pour protéger la nature et le bien-être des animaux... Ça me dégoûte.
😡😡😡😡Il ne faut pas que ça passe. 😡😡

Commentaire de karine

En France l'animal n'est plus considéré comme un meuble alors pourquoi l'utiliser comme tel pour nos pseudos loisirs comme on utilise une télé ou un vélo ?

C'est absurde !

Messieurs soyez logiques ; l'animal ne pouvant plus être considéré comme tel, vous êtes obligés de stopper toutes maltraitances, tous manquements aux soins, toutes utilisations abusives !

Psychiquement et physiquement, vous serriez dans l’incapacité de vivre dans un espace à peine plus grand que votre salle de bain avec des personnes imposées, et ce, même si on vous nourrit quotidiennement.

C'est ce calvaire que votre absurdité leur faire vivre.

Commentaire de Zia

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Julie22630

Comment pouvons-nous en arriver là? J'ai honte de la race humaine. Ces animaux doivent rester dans leur environnement naturel. Certains prostituent leur enfants pour de l'argent alors ces pauvres dauphins.....C'est vraiment honteux.

Commentaire de maloanne

Des animaux qui se reconnaissent dans un miroir et ont conscience d'eux mêmes et des autres et qui sont maintenus dans des conditions de vie inadaptées à leur besoin. Emmener ses enfants dans un delphinarium c'est les emmener voir de la maltraitance en direct...

Commentaire de Gaëlle

Qu'on leur rende leur liberté.

Commentaire de antineabreizh

Il faudrait que les gens se rendent compte de la souffrance de ces animaux et ne se rendent plus dans ces parcs aquatiques, où les animaux sont traités comme des objets.
Tout comme ces pauvres animaux de cirques qui passent leur temps dans des cages.

Révoltant et honte à cette ministre de l'écologie qui oublie ce qu'écologie veut dire .........

Commentaire de Linfiltree

Il serait temps de fermer ces prisons nommées delphinariums ou parcs aquatiques. Ils ne sont en rien un divertissement ou loisir car les animaux souffrent ont été arrachés à leur famille quils ont vu se faire massacrer...Sinon ils sont forcés à se reproduire et tout ça pour l'argent !! Stop à la captivité laissez ces animaux libres et en paix pour toujours. Leur vie est dans l'océan et non dans une piscine chlorée

Commentaire de Hélène MAILLEBIAU

Non aux delphinariums et autres lieux d 'incarcération d'orques et autres animaux qui étouffent en ces lieux, par manque d'espace et par grande tristesse.

Commentaire de angi974

Le dauphin est un animal, vivant, sauvage, il n'est pas un jouet qui amuse les grands comme les petits. La meilleur façon de l'aimer et de l'admirer est de l'observer dans SON MILIEU, et son MILIEU est L'OCÉAN, LA MER, et non pas la piscine. C'est inadmissible. Mettons les humains en cage A VIE et nous verrons s'ils sont épanouis et heureux.
Nous ne pouvons pas posséder ce qui ne nous appartient pas, et la vie des autres ne nous appartient pas!!!!!!!!!!!!!!

Commentaire de Caroline

Bonjour,
sauf erreur de ma part, les commentaires doivent être envoyés sur le site de la consultation publique:

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1668

Bien cordialement

Commentaire de joss

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.
LE MINISTERE DE L'ECOLOGIE devrait s'occuper de problèmes beaucoup plus important . Tous les animaux de la planète terre devraient être en liberté. Quand l'homme arrêtera t'il tous ces sacrifices animales. Ils détuisent tout ce qui existe : ANIMAL VEGETAL MINERAL.

Commentaire de Tessier

Je suis absolument contre la création d'un delphinium en France. Les dauphins sont faits pour vivre dans l'océan et pour parcourir des dizaines de kilomètres par jour, pas pour vivre dans des piscines. Les placer dans ces conditions relève de la maltraitance animale puisqu'on ne leur propose alors pas un environnement conforme à leurs besoins.

Commentaire de Bigloone

:

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant

Commentaire de Nadine RIEGEL

raz le bol d'utiliser les animaux pour divertir les humains !!!!toute cette souffrance que vous leur imposé ce n'est pas et de loin le voeux de beaucoup de gens donc ce serait bien que l'on tienne enfin compte de l'avis de tous et non seulement de ceux qui ont le pouvoir et l'argent !!!!!

Commentaire de Craco2007

Quand l'humain cessera-t-il d'imposer ses (cruels)
caprices d'enfant gâté à l'ensemble des êtres vivants et sensibles ?

Commentaire de christele

Bonjour.
Je m'oppose catégoriquement à ce que le France devienne, en quelque sorte, une ferme d'élevage pour cétacés.
N'oublions pas que:
les cétacés sont des êtres aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.
Bref garder des cétacés en captivité est, selon moi, une forme de maltraitance à but purement commercial. Je trouve cela purement immoral et violent.

Commentaire de leila

Honteux de voir encore ça!!

Il y a eu Tilykum l'orque qui a tué deux ou trois soigneurs,qui s'est éteint trop jeune car privé de grand espace pour grandir libre.
Arrêtons de penser par le contrôle de la nature, des animaux, des hommes...
Ne soyons pas cupides!

Commentaire de pato1332

toutes ces usines à divertissement pour certains ne sont que des mouroirs pour ces dauphins et autres animaux qui n'ont strictement rien demandé et surtout pas de mourir à petit feu dans des conditions atroces- certes nous en savons un peu plus aujourd'hui sur ce qui se passe dans ces delphinariums mais combien de souffrances et de morts nous ont été dissimulées ! certains orques se rebellent contre leur "dresseurs" ce n'est pas pour rien. ces animaux sont d'une intelligence remarquable et les contraindre à vivre seul ou dans un groupe fermé en milieu confiné fini par jouer sur leur caractère. Jamais dans la nature une orque n'attaquerait un humain alors pourquoi le font-elles si ce n'est pour faire entendre leur détresse. L'homme ne peut-il se divertir autrement qu'en asservissant des animaux dans des zoos des cirques ou des parcs aquatiques ? Ne peut-on enfin laisser les animaux vivre en paix car sans animaux l'homme ne survivrait pas mais sans l'homme les animaux survivront sans aucun problème !

Commentaire de Marie

Pas de delphinariums !! Torture des dauphins.

Commentaire de Mad

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Beletteneo

Nous sommes fatigués de cette ministre de l'écologie qui n'a toujours pas compris le sens de sa mission.
Pour un emploi fictif c'est un emploi fictif.

Commentaire de Pepita

Ces prisons pour animaux que sont ces endroits doivent disparaître. Ils n'ont aucuns intérêt si ce n'est celui de l'argent. Les animaux sont exploités et les spectateurs volés.

Quel est l'intérêt d un ministère de l'écologie puisqu'il cède aux pressions.

Commentaire de jacqueline.chevalier-irsch@wanadoo.fr

Stop aux prisons à Dauphins

Commentaire de Razmotte22

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Commentaire de celine

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Fabiennnx

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

NON au delphinarium .

Cordialement .

Commentaire de Hubble5

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de lnchiron

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Commentaire de Mélody

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Ils n'ont rien à faire dans des bassins dans l'unique but de nous distraire. Ils ont autant que nous besoin de leur famille, de leur liberté, ce ne sont pas des objets de distraction, pour ça nous avons bien amplement ce qu'il nous faut...

Ma famille et moi boycottons les parcs qui détiennent des cétacés, tout comme les cirques et autres prisons du genre voués à disparaître.
Faites de la France un pays digne et moderne, dont on puisse être fiers, abolissez l'esclavage des êtres sentients.

Commentaire de mc

Les cétacés ont une vie en communauté, une vie sociale et présentent une réelle sensibilité a leur environnement. Les parcs aquatiques sont donc des prisons pour eux. De plus, il est observe régulièrement que les cétacés vivent moins longtemps en captivité qu'a l’état naturel démonstration ultime que les parcs ne sont pas adaptes pour ces merveilleux animaux. La France se doit d'aller vers l'abolition des cétacés en captivité.

Commentaire de Jiji

Je suis pour la fermeture de toutes ces structures qui séquestrent tous les animaux marins. J'ai récemment vue une vidéo ou des hommes infâmes capturent un bébé dauphin en pleine mer alors que sa maman essaie en vain de les en empêcher, tout ça pour les revendre à des parcs aquatiques ou ils devront assurer des spectacles devant un public qui ignore ou se cache la face,que ces cétacés souffrent et parfois meurent car ils ne supportent pas la captivité dans des bassins trop petits et souvent sales.

Commentaire de LAMMART

rendez leur liberté aux cétacés
manque d'espace et stress
mode de capture horrible la séparation d'avec leur groupe

Commentaire de Sylvie

Aucun animal sur cette Terre, notre Terre, ne mérite d'être enfermé, alors mobilisons-nous pour être leur voix et non celle qui ont un porte-monnaie à la place du cœur ! Tous les cétacés ont le droit à la liberté dans les mers et océans, comme nous l'avons ici, sur notre planète !!!

Commentaire de justine

Stop à l'exploitation et à la souffrance animale pour le loisir des hommes. Ce ne sont ni des marchandises ni un business ; mais des êtres vivants.

Commentaire de Floculus

Quelle prétention, quelle honte que de se croire supérieur à toutes les espèces autres que humaines. Quel manque d'intelligence et preuve de malveillance envers les animaux, envers la planète et eux-mêmes. Ces gens sont incapables d'aimer, la sensibilité est un sentiment inconnu de leur esprit. Ces gens là sont la honte de notre espèce.

Commentaire de Bilora

Avec l'emprise effroyable que l'humain a désormais pris sur la nature, sur la terre et ses animaux, nous nous devons de les considérer comme nos enfants à protéger, sinon nous devons cesser de prétendre être des humains.

Commentaire de Sarahvan

Intolérable.

Commentaire de Charlotte

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Dodo

Laissez-les vivre en liberté !!! C'est leur bien le plus naturel !!!
Nous ne devons pas leur supprimer !!!

Commentaire de MissTi

Qu'on les oblige à vivre dans une baignoire pendant 40 ans....nos politiques !!!!
Prenez vos responsabilités ! On n'en veut plus de ces delphinariums !

Commentaire de Viviane

Fermer les delphinariums et toutes prisons pour animaux!!!!!!!!!!!!!! Honteux d'exploiter ces êtres sans défenses pour le seul plaisir de l'Homme et pour l'argent!!!

La place des dauphins est dans leur milieux naturel et en liberté, nulle part ailleurs!!!!!!!

Stop à cette souffrance pour Eux!!!!!!!!!!!

Love Animals <3

Commentaire de yves

Messieurs,Mesdames du ministère de l'écologie, nous allons vous mettre en cage, c'est une expérience des plus saisissantes! Vous nous donnerez ensuite vos impressions....!

Commentaire de clara

On reconnaît la grandeur d'une nation à la façon dont elle traite des animaux...Gandhi
Beaucoup de chemin encore...

Commentaire de sandy

Non à la captivité !

Commentaire de Kat

Non aux animaux en cage ou en bassin. Laissons aux animaux leur liberté. Aimerions-nous être privés de liberté ? Non ! Alors n'infligeons pas ce que nous ne supporterions pas.😡😡😡

Commentaire de Marion Elodie

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de vanessa

Quand allons-nous cesser d'exploiter les animaux pour notre bon plaisir ? Est- ce ce que nous voulons transmettre aux générations futures ?

Commentaire de KevinLeveque

Les delphinariums doivent fermer pour préserver les animaux marins. Ils sont privés de liberté et n'ont pas le plaisir de pouvoir évoluer dans les mers et les océans. Le milieu marin est le seul endroit où les cétacés peuvent être vraiment heureux. Ce sont des êtres sensibles doués d'une grande intelligence, ils nous ressemblent plus que l'on ne voudrait bien l'admettre et dans ce sens, nous devons leur laisser ce qu'il y a de plus important dans une vie, la liberté de choisir et de vivre libre et heureux. Les hommes ont la possibilité de les contempler dans la nature, dans un lieu où les deux partis sont heureux. Il est venu le temps de respecter les cétacés et de leur permettre à tous de vivre en famille sur toutes les mers et les océans du globe.

Commentaire de GERARD

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant

Commentaire de Gaëlle G.

Oui à la fin de l'exploitation des animaux aquatiques pour des fins commerciales et immorales !

Commentaire de Chloé

Priver un animal de sa liberté, le contraindre, l'utiliser dans le seul but de divertir des humains cela s'appelle de l'esclavage
Réduire un animal à un statut d'esclave est-ce digne d'une société prétendument civilisée?

Commentaire de Jessica

Non aux delphiniums, les cétacés doivent avoir le droit de vivre libre loin de l'asservissement d'humains en recherche d'argent

Commentaire de claire-lise

Les dauphins , orques , otaries et tous les animaux marins ou terrestres mais surtout sauvages doivent vivre dans leur milieu naturel . C'est l'homme et lui seul qui est responsable du désastre écologique et de la disparition d'espèces déjà menacées . Il faut bien se dire que sans les animaux l'homme n'est rien , alors , avant de faire n'importe quoi , réfléchissez..... A bon entendeur , salut !!!

Commentaire de Marie

Libérez les dauphins ! Leur place est dans leur habitat naturel ! STOP à la détention d'animaux sauvages, aux maltraitances obligatoires finalement que cela engendre !

Commentaire de Isa

Je suis totalement opposée aux delphinariums, ces animaux sont faits pour vivre uniquement en pleine mer où ils ont une espérance de vie bien plus grande en menant une vie qui leur correspond.

Commentaire de Myriam

Je suis absolument contre toute exploitation animale pour amuser la galerie et contribuer à enrichir des personnes sans scrupule. Je boycotte ces parcs d'attraction, les zoos et les cirques avec animaux sauvages. Merci au cirque du soleil, Disneyland, entre autres, et des endroits pour vraiment s'amuser en famille. Et ce n'est pas ça qui manque... à bon entendeur.

Commentaire de liberté

Nous ne pouvons continuer de nous avancer comme des êtres intelligents et sensibles quand nous sommes incapables de voir que les cétacés le sont aussi... Stop à la bêtise.

Commentaire de jolimai

Tous les animaux doivent pouvoir vivre libres dans leurs espaces naturels.
Les confiner dans un endroit aussi petit que les delphinariums est criminel.
Je ne vais pas dans des endroits pareils car les dauphins ont été endoctrinés à faire certaines choses et parfois avec des actes de malveillance.
Je n'amènerai jamais mes petits enfants voir de tels spectacles imposés à de belles créatures qui ne méritent que de vivre libres dans les océans.

Commentaire de Ambre mirrand

Une question toute simple aux écologistes qui veulent faire passer cette loi abominable : vous verriez-vous condamné à passer votre vie dans une baignoire sans avoir envie de vous suicider ? À méditer.

Commentaire de Claudine

Le monde n'a pas besoin de delphinariums. Laissons les dauphins en liberté. C'est toute l'humanité qui en profitera.

Commentaire de Laessia

De quel droit l'Homme se permet de capturer, d'enfermer et de se servir lucrativement de la détresse d'êtres vivants sensibles !?

Commentaire de Fran

il faut que cette exploitation des dauphins cesse absolument, on tue des centaines si ce n'est pas des milliers de dauphins pour en "récupérer" un ou deux pour des attractions à la carte. On enferme des animaux qui ont l'habitude de vivre en nature sauvage avec les leurs. Il vivent en famille comme nous les êtres humains. Pourqui les enfermer, les faire danser à la baguette, ceci dans un petit bassin de rien du tout. Leur vie est dans la mer, grande, spacieuse, ils peuvent s'épanouir avec les leurs et sont heureux comme tout. Si on enferme un être humain dans une cage et qu'il doit faire des acrobaties touts les jours comme un clown, sera-t-il heureux???? Posez-vous la question, je pense que vous connaissez la réponse. En tant qu'humains, nous devons tout notre respect à ces mammiphères. Laissons-les vivre en paix, dignement dans leur environnement, ne pensons pas seulement à l'argent que ces animaux nous rapportent ou plutôt rapportent à certaines personnes. Il est grand temps de changer nos attitudes de penser, de l'argent ces exploitants en ont assez, plus qu'assez !!!!!!!! Si c'est leur seule intelligence, de penser au fric, ce n'est pas une intelligence humaine et sociale en tout cas !!!!!! Merci de laisser vivre en paix les dauphins.

Commentaire de eliane

Pour l'abolition de ces captures et enfermements dans les bassins prisons ou ces pauvres animaux sont complètement dénaturés au profit de l'appât du gain. Honte à cette race d'humain sans éthique et sans coeur .Aucuns mammifères marins et autres d'ailleurs ne devraient être privé de son milieu naturelle .Les dauphins sont les anges de la mer et leurs vibrations cristallines maintiennent la terre mère dans ces belles vibrations pour le bien être de l'humanité.Quelle ignorance,quelle tristesse,ces êtres humains ne sont pas dignes de fouler encore cette merveilleuse planète! Notre mère à tous! LA TERRE.

Commentaire de Virginie

Quand arrêterons-nous de maltraiter les animaux et les laisserons-nous vivre en paix ?

Commentaire de FGW

Il faut que le ministère arrête de croire qu'il en sait plus que les scientifiques qui étudient les cétacés à l'état naturel et en captivité. À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009). Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Commentaire de Etoiles

Il est impensable à notre niveau de civilisation de traiter ces animaux de cette façon ! On doit les laisser libres, les laisser vivre leur vie d'animal sauvage en leur milieu naturel. C'est une question de bon sens ! Libérez-les !!!!!

Commentaire de Choupjo

Pourquoi absolument vouloir enfermer ces animaux ? Pour le plaisir de vos yeux ?
Les savoir vivants en liberté ne vous suffit-il pas ?
Si vous voulez vraiment les admirer dans leur milieu naturel rien ne vous en empeche un peu moins de tabac, un peu moins de fringues, bref un peu plus de simplicité dans la vie et les économies réalisées vous permettront de vous offrir un voyage inoubliable en respectant l'éthique animale.

Commentaire de sarahnour

Il est intolérable que encore de nos jours on utilise des animaux à des fins de divertissement ! Il n' y a rien de drôle ou de beau ! La beauté est de les voir agir et vivre dans leur milieu naturel. Les dauphins (comme les autres espèces) ont besoin d'immenses espaces à parcourir pendant la journée ! Même un bassin olympique ne serait pas suffisant. Je boycotte et j'encourage via les réseaux sociaux à ne pas aller dans les delphinariums (ou les cirques). On apprend aux enfants le respect de l'autre. En lui apprenant le respect des animaux en interdisant ces insipides "divertissements" on aboutira au respect de l'être humain.

Commentaire de Laulau

L'Homme demande à être respecté, l'Homme fait partie de la Nature, la Nature doit être respectée

Commentaire de Licorne

Non aux delphinariums !!

Commentaire de arlette

Laissons-les libres !

Commentaire de Bib

Stop à l'exploitation animale !

Commentaire de WILLOW

STOP AU(X) MASSACRE(S) !!!

Commentaire de Dy

Stop, stop, stop, aux idées médiocres de nos bureaucrates que nous allons vraiment finir par détester au plus haut point.
Comment notre ministère peut-il réfléchir à contre-courant de la sorte ! Mais quelle honte !
Vous devriez démissionner !!!!!!!!

Commentaire de Westernisle

Toutes les études concordent sur le fait que les dauphins sont des êtres sensibles, sociaux et dotés d'une capacité cognitive très développée.

Pourquoi la France est-elle toujours à la traîne en ce qui concerne le bien-être animal ? Tandis que nous nous vantons d'être un pays civilisé, voire le plus civilisé, d'autres pays, même en voie de développement, sont plus évolués que nous dans ces domaines.

Interdisons ces tristes spectacles d'animaux en souffrance et prenons un grand pas vers la modernité.

Commentaire de jazz

laissez-les libres

Commentaire de Luca

Ministère de l'écolo quoi ?
Une bande de décérébrés qui ignorent tout de l'écologie, en commençant par celle qui est en à sa tête !

Commentaire de Sabrina

Stop à l'exploitation des animaux.

Commentaire de ni.ni

Pour l'interdiction et la fermeture sans conditions des delphinariums. Pour garantir le respect du droit des animaux à vivre libres dans leur milieu naturel.

Commentaire de Raph

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Bref, il est plus que temps que les êtres humains arrêtent de capturer, exploiter et maltraiter d'autres êtres vivants juste pour leur bon plaisir

STOP STOP STOP SVP

Commentaire de Nuray

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009

Commentaire de DGEPICURIENNE

Libres c'est là qu'ils sont le mieux

Commentaire de Elmiria

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Sdarde

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Commentaire de Laurat

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Commentaire de Véro

Cruautés animale juste pour ce faire du fric, l'océan : là est leur place !

Commentaire de Betty

comment peut-on poursuivre l'exploitation des mammifères marins lorsqu'on sait comment ils sont capturés et que l'on connaît leurs conditions d'existence dans ces bassins. Il faut interdire l'exploitation de ces animaux, respecter leur sensibilité et cesser les massacres associés à leur commercialisation au japon et aux îles férréol.*

Commentaire de Valtshi

Aucun animal ne doit souffrir pour le simple plaisir des humains. Il faut arrêter l'exploitation des animaux.N'autorisez plus la captivité des dauphins, fermez les delphinariums...

Commentaire de Patdo73

Les dauphins, comme tous les animaux ont leur place dans la nature, pas en captivité ! Pour les voir évoluer, nous avons maintenant films, vidéos... Stop à une vie qui n'en est pas une pour eux ! Qui a vu des dauphins en liberté ( nous, c'était vers le Conquet ) ne peut plus admettre de les voir enfermer !

Commentaire de marie

Les animaux doivent vivre dans leur milieu naturel :la nature

Commentaire de Ver64

Non aux delphinariums totalement à l'encontre du mode de vie habituel des dauphins.

Commentaire de Brigitte

Justement en parlant d'élections, si vous souhaitez nos votes, arrêtez d'utiliser les animaux comme des objets. Prenez exemples sur nos pays voisins qui prennent en considération la cause animale. Nous voulons que les choses changent dans notre pays c'est pour cela que nous vous demandons de refuser ces pratiques. Il existe aujourd'hui une technologie avancée qui permet de créer un monde virtuel tellement réaliste que nous pouvons vivre des moments magiques tout en restant respectueux de la nature et des êtres qui ont leur place. A bon entendeur !

Commentaire de chouwe

Qu'on arrête une bonne fois pour toutes de maintenir ces animaux en captivité, laissez-les vivre dans leur milieu naturel, qui est le seul milieu réellement adapté à leurs besoins fondamentaux !! Stop à toute forme d'exploitation des animaux quels qu'ils soient, qu'on les laisse en paix et que l'on mette enfin un terme à de telles inepties !!

Commentaire de Delphine

Je demande au gouvernement de ne plus autoriser la capture et la détention des cétacés, cette pratique est barbare et va à l'encontre de la protection animale. Arrêtons de prendre les animaux pour des objets de consommation faits exclusivement pour servir l'humain : tout cela est dépassé !!!

Commentaire de Kiki58

Les dauphins sont des mammifères magnifiques nés pour être libres pas pour être enfermés dans ces mouroirs abominables que sont les delphinariums. Stop a l exploitation des dauphins

Commentaire de mimi

Je suis entièrement avec vous, il faut fermer ces prisons, rendre liberté à ces pauvres dauphins, orques, otaries... Les humains n'ont pas le droit de se divertir de leurs souffrances.
Merci de vos actions en leur faveur.

Commentaire de wolfen

Voici pourquoi il faut laisser les dauphins libres et fermer les delphinariums.

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de vaness-259

Je suis contre l' adoption de cet arrêté qui ne prend pas en compte le bien être de ces animaux retenus en captivité et qui cautionne le fait que des parcs de loisirs ou autre s'enrichisse en utilisant ces animaux et favorise leur souffrance. En effet ces animaux ne sont pas fait pour vivre en captivité dans des bassins souvent inadaptés ce qui provoque une souffrance et un mal être qui peut conduire à la mort de certains et des comportements qui peuvent s' avérer dangereux aussi bien pour eux que pour les humains.

Commentaire de BritofM13

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Plic

Rien d'étonnant: rien n'a changé depuis que l'homme est l'homme! Malheureusement, il n'y a plus rien à faire à part exterminer la race humaine, moi également!

Commentaire de Paga

"L'on reconnaît le degrés de civilisation d'un peuple a la manière dont il traite ses animaux''.
Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
De quels droits les privons-nous de leur liberté?!

Commentaire de mamanchat91

Bonjour,

Alertée par One Voice, qui est soutenu par la coalition européenne Dolphinaria-Free Europe, je me joins à eux et comme eux je m'oppose fermement à l'arrêté 'Dolphinarium' qui s'apprête à être voté.

Je vous expose ici mes arguments:

- les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
- À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
- Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
- Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
- Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Sincèrement.

Nathalie Woedstad (91000)

Commentaire de Pit

Je suis contre les delphinariums de la même façon que je suis contre toutes les formes d'enfermement des animaux!
Ces procédés honteux existent seulement parce qu'ils sont lucratifs: il n'y a pas de sympathie pour les animaux dans cette optique et on ne se soucie guère de leur bien-être!
Je m'oppose à l'arrêté du ministère de l'Ecologie qui veut garantir aux delphinariums de continuer à exploiter les dauphins.J'espère que l'humanité va prendre conscience de toute la souffrance des animaux et
finira par fermer toutes ces structures qui avilissent l'animal.

Commentaire de Elo

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Nous ne pouvons plus considérer les animaux comme des objets et leur faire subir des conditions de détention carcérales. Pour une fois, que la France avance ! N'ayons pas peur de faire les bons choix : que ferment les delphinariums !!!

Commentaire de Christine

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de juratrail

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Bien cordialement

Commentaire de Gene

Inadmissible. Il s'agit de faune sauvage qui a besoin de grands espaces pour s'épanouir et ainsi accompagner les bateaux de leurs grands sauts pour notre plus grand plaisir. Il faut boycotter ces spectacles d'un autre âge.

Commentaire de Catherine974

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de nicky

Ces animaux doivent vivre dans les océans et mers en toute liberté.

Commentaire de Michèle

Les animaux sauvages doivent rester dans leur milieu naturel, preuve est faite que la race humaine ne sait déjà pas prendre soin des espèces dites domestiques. Si comme moi vous ne pouvez aller les voir dans leur milieu naturel, découvrez-les avec ces merveilleux documentaires animaliers. Votre découverte sur leur vie sera réelle en la respectant. Ne prenez pas le faire plaisir aux enfants pour motif, apprenez-leur le respect de la nature.

Commentaire de stop

Les êtres intelligents et non coupables ne doivent pas vivre en prison , les delphinariums sont des prisons qui détruisent la vie d'êtres sensibles

Commentaire de animain

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de Emma

Le dauphin est mon animal préfére est né supporte pas leurs maltraitance et conditions de vie dans ces parcs tout ça pour amusé l'humain ! Laissez les vivre en paix en commençant par respecter l'océan ! Je suis revoter de constaté tout cela!

Commentaire de liberty34

Les cétacés sont des êtres aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
De plus, Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Commentaire de Tachi

Il serait peut être temps de prendre soin de ce que la nature nous a offert et non chercher à la dompter ou à en dégager du profit matériel.....ses personnes qui travaillent dans ces centres pourraient tout aussi bien travailler à sauver ses animaux plutôt qu'à en faire des esclaves!!
Le profit dégagé serait tellement plus flattteur à votre ego et surtout aux yeux des générations qui suivent

Commentaire de Lénaïc

A tous ceux qui participent à la maltraitance des animaux en participant de quelconque manière quel qu’elle soit à l'adoption de cet arrêté,
J'aimerais que vous regardiez the cove, avec vos enfants près de vous, et que vous leur expliquiez les yeux dans les yeux que vous participez indirectement à ce massacre.
Tout être sur cette terre à le droit de vivre autant que vous, et pour vivre il faut être libre de mouvement, tout action entraîne une réaction, votre karma n'omettra pas de vous le rappeler, un jour ou l'autre vous paierez pour les souffrance engendrez sur ces animaux.
Je n'est pas de haine mais de la compassion pour vous, car vous ignorez ce qu'est l'Amour, vous ignorez la puissance et la beauté de la vie, votre esprit ne pense qu'au profit, c'est parce que vous êtes emprisonnez par votre ego que vous emprisonnez des cétacés.
J'espère que le voile noir que vous avez devant les yeux laissera un jour passer la lumière et éclaircira votre esprit.. Peut être lors d'une rencontre dans le grand bleu.

Commentaire de REGINE

stop à l'exploitation des animaux, laissez dans leur milieu naturel en mer avec leurs familles, ils sont si beaux en mer à sauter.

Commentaire de Pam

Nous devons cesser d'exploiter les animaux à des fins économiques... Le respect des êtres vivants devrait être une priorité nationale... Mondiale..quel avenir pour nos sociétés.... Pour nos enfants.... Si nous ne parvenons pas à leurs apprendre le respect des êtres fragiles et dépends de nous.....

Commentaire de Orphee

Les animaux ne font rien de mal, ils vivent leur vie tout simplement. En vertu de quoi l'homme s'arroge le droit de disposer de leurs vies juste pour un plaisir éphémère et inutile.
Si nous mettions dans un zoo, tous ces imbéciles qui veulent absolument tout régenter dans un zoo nous pourrions aller les voir le WE et leurs jeter des cacahuètes juste si ils nous font un tour, ce serait intéressant de voir s'ils apprécient, ou bien jouer le rôle du taureau dans une arène ou encore servir de gibier pour les furieux du fusil qu'ils protègent.

Commentaire de MICHEL

Laissez-leur la liberté en pleine mer.Delphinarium = cirque.Il faut interdire définitivement ce genre de pratique pour le bien des animaux de toute espèce.

Commentaire de Anabel

Et si les dauphins c'étaient vous ?

Commentaire de Mag13001

Ces mammifères marins sont extrêmement malheureux dans les delphinariums. Doués d'une grande intelligence ils ont conscience de leur triste vie.
Ne participons plus à cette horreur

Commentaire de Houbaut

Il faut que ça s'arrête car tout le temps qu'il y aura des delphinarium les dauphins seront capturés ...comme en Chine...les petits séparés de leurs mères ; souffrances psychologiques et physiques... c'est inconcevable, ces animaux en liberté ne nous appartiennent pas , il faut leur laisser la liberté, pas la prison car pour eux s'ils se tuent, c'est que c'est bien une prison.

Commentaire de genevieve

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Commentaire de mum258

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Marie

La France se doit de donner l'exemple en arrêtant totalement les delphinariums Les dauphins sont des êtres qui doivent vivre en liberté. Pourquoi devraient ils vivre prisonniers.Nous savons maintenant que ce n'est pas bon pour eux ni pour nous .Cessons d'abîmer et de tuer notre planète.

Commentaire de Valentine

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Syl.or

Bonjour,
Interdisez les delphinarium en France, machine à torturer les cétacés ... c'est inadmissible que nous ayons encore de telles structures de nos jours ! ! 😯 😢 😈
Merci par avance.
Cordialement.
Mme Sylvia Oriol

Commentaire de Vivine

La Liberté uniquement !

Commentaire de lukimbi

À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).

ICI ILS NE SONT QUE DES MACHINES A FRIC !

Je dis oui à la fermeture de ces établissements qui n'ont aucun rapport avec la protection animale.

Commentaire de Monique Boillat

Aucun animal, que ce soit un animal marin, terrestre ou volant, ne devrait être prisonnier des humains dans le seul but de rapporter de l'argent.Les delphinariums sont des mouroirs pour les dauphins et les orques. Le stress, l'exiguïté des bassins et la séparation des familles occasionnent des maladies, de la dépression et la mort de ces animaux qui ne demandent qu'à vivre en liberté. Le ministère de l'écologie fait preuve , encore une fois, de laxisme face au lobby de l'argent. J'espère de tout coeur que cet arrêté ne sera pas voté.

Commentaire de Agnes

Je m'oppose aux delphinariums, prisons pour des êtres qui deviennent fous quand ils sont privés d'espace et de liberté.

Commentaire de Liberté

Rendez la liberté aux dauphins et autres animaux des parcs aquatiques. Qu'ils soient réhabilités à la vie sauvage.

Commentaire de Sylvia 34

A l'état sauvage les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison l'espace dont ils disposent en captivité représente 1 % de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature. ( Perrin et al 2009)

Commentaire de Delphine

Faire vivre un cétacé, quel qu'il soit, dans un delphinarium est comme nous, nous faire vivre dans moins de 9m²...

Commentaire de Mariannekanaille

NON aux DELPHINARIUMS
Non à l'exploitation et l'emprisonnement des animaux sauvages.

Commentaire de claudine

laissons les animaux vivre leur vie... eux au moins seront libres !

Commentaire de Z

les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".
À l'état sauvage, les cétacés peuvent nager jusqu'à 160 kilomètres par jour et plonger jusqu'à 60 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l'espace dont ils disposent en captivité représente moins de 1% de ce qu'ils peuvent expérimenter dans la nature (Perrin et al., 2009).
Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).
Le fait de mettre en contact des cétacés qui n'ont rien en commun et qui parfois proviennent de différentes régions ou n'appartiennent pas à la même espèce, peut interférer sur la dynamique de groupe et conduire à des attaques de dominance, des blessures, des maladies, entraînant parfois la mort des individus (Waples & Gales, 2002). En captivité, les cétacés ne peuvent pas s'enfuir pour échapper à une éventuelle agression.
Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Commentaire de Fab

Il serait temps en 2017 qu'une loi protège tous les animaux et interdisent de faire de l'argent sur le dos de ces êtres vivants et innocents dans des parcs qui les emprisonnent à vie pour le fric. Si demain la défense des animaux rapportait de l'argent, tous ces gens qui se foutent de l'animal prendraient leur défense. Alors pour fois dans notre société, protégeons et libérons-les, interdisons tous ces parcs qui en fait ne sont que vulgaires prisons à innocents.

Commentaire de Joëlle

Arrêtez cette mascarade : ces pauvres animaux ne sont pas à leur place dans vos bassins plein de javel !!! Ils deviennent malades et malheureux, c'est une honte de permettre cela juste pour l'argent. Arrêtez, on vous en supplie.

Commentaire de YANN

Arrêtons d'exploiter et de maltraiter ces animaux. Leur place est dans leur élément naturel, aux côtés de leurs congénères, pas dans des aquariums où ils tournent en rond jusqu'à en mourir, après avoir distrait quelques imbéciles !

Commentaire de Anne D

Cela n'a plus aucun sens de mettre de pauvres animaux dans de petits bassins, en cages, dans des endroits qui ne sont pas pour eux !!

Commentaire de Pierre-Alexandre05

Je suis opposé aux delphiniums, et ce en particulier en raison des trois arguments suivants:

Les établissements qui les détiennent ne peuvent restituer la richesse de l'environnement naturel. La plupart des bassins sont petits, lisses et exempts de tout stimuli (Couquiaud, 2005). Il est observé de façon récurrente que les gros carnivores de la faune sauvage qui ne disposent pas de suffisamment d'espace développent des problèmes comme des comportements répétitifs anormaux (stéréotypies) (Clubb & Mason, 2003).

Les transferts d'individus entre les delphinariums modifient les rapports sociaux et l'équilibre précaire des groupes, et au-delà remettent en cause le bien-être de tous les membres du groupe, entrant et sortant.

Les cétacés sont des êtres sentients aux capacités cognitives particulièrement développées. L'Inde leur a déjà reconnu le statut de personne animale, ainsi que le préconise la déclaration d'Helsinky, portée par 50 scientifiques internationaux depuis 2010, et qui stipule que "tous les cétacés comme les personnes ont le droit à la vie, la liberté et le bien-être".

Merci d'agir afin que ces prisons pour les dauphins soient fermées.

Ajouter un commentaire

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Charte de modération des commentaires.

Dans le cadre de notre éthique de non-violence, aucun commentaire incitant à la haine, injurieux, discriminatoire, diffamatoire ne sera publié ; de même ceux à caractère publicitaire et rédigés en langage SMS.

Merci pour votre compréhension

L’équipe de One Voice

Annuler   

One Voice n’accepte aucune subvention pour garder son indépendance. Votre aide est précieuse.

Diag

Réseaux sociaux


Facebook - Twitter - Vimeo


+33 (0)3 88 35 67 30 - info@one-voice.fr
Association One Voice - 1 A place des Orphelins - 67000 Strasbourg - FRANCE - Mentions légales