Le blog de One Voice

Avec le blog de One Voice, suivez l’actualité de la cause animale. Découvrez nos enquêtes et nos campagnes pour la défense des droits des animaux.

  

Aïcko, le "petit amour" oublié

le lundi 07 novembre 2016 - 54

À Planète Sauvage, Aïcko dépérit. « Jamais je n'ai vu un jeune dauphin aussi maigre » écrit la Dre Naomi Rose dans son rapport sur le delphinarium, après sa visite du 29 octobre, à l'invitation de One Voice qui va déposer un complément de plainte pour petit Aïcko.

Les dernières images de Aïcko

Dernière minute : Aïcko n'est plus. Le petit amour s'est éteint le 6 novembre. One Voice a demandé au préfet de se saisir de la situation. Plus d'informations sur notre action dans le communiqué à ce sujet.

La petite crevette que tout le monde aimait
« C'est un dauphin qui ressemble à une crevette, tellement il paraît petit et chétif entouré de sa maman et de sa marraine. Aïcko est né samedi et déploie depuis ses nageoires dans les bassins du Parc Astérix. Le bébé pèse 12 kg, contre 180 kg pour ses parents, la jolie Aya, 14 ans, et le séducteur Guama. » Guama, qui est aussi le papa de Galéo. Pour éviter les dangers, Aïcko peut compter sur sa mère poule Aya et sur sa vieille marraine de 35 ans, Beauty : « Elles le suivent à la trace. Beauty se met sur le côté pour éviter qu'il se cogne au bord et, dès qu'il y a de l'agressivité dans le bassin, Aya accourt et prend en sandwich Aïcko pour qu'il ne reçoive pas de coups des autres dauphins », nous raconte Christel, sa soigneuse » (1).

C'est ainsi que la naissance d'Aïcko, « petit amour » en japonais, était annoncée en août 2010. Pour dégager de la place et éviter que « ces jeunes mâles ne se reproduisent pas avec leur mère et/ou leurs sœurs », comme l'avoue le Parc Astérix (alors qu'en mer, aucun dauphin ne songerait à violer ses parents !), Aïcko a pourtant été vendu, avec son demi-frère Galéo, à Planète Sauvage en janvier 2015. Ici, plus de jolie maman Aya, plus de marraine pour le protéger : il est livré à l'arbitraire de Péos à la gueule cassée, un grand mâle qui lui aussi a subi de graves traumatismes durant son enfance et qui agit comme un caïd, victime de sa propre histoire.

Aïcko s'enfonce dans le désespoir
C'est ainsi que l'a trouvé la Dre Rose, qui s'est rendue à la Cité Marine le 29 octobre dernier avec One Voice. Elle y a découvert un petit Aïcko maigre à faire peur. « Jamais durant toute ma carrière, je n'ai vu un jeune dauphin captif aussi chétif ».
Comme Galéo il y a quelques mois, Aïcko présente des signes de malnutrition graves et son corps de profondes morsures en râteau, toujours à vif. À l'exception des deux nouveau-nés, Aïcko est le plus jeune dauphin du parc. Ce n'est encore qu'un delphineau de six ans, placé tout en bas de la hiérarchie féroce qui règne à Planète Sauvage. En liberté, les dauphins subalternes peuvent aisément fuir les interactions agressives avec des individus plus âgés. Rien de tout cela en captivité, où règne un ordre démentiel dans un huis clos infiniment trop petit.

Pendant le spectacle bruyant et si peu naturel, Aïcko n'obéit pas ou bien se lance à corps perdu à la rencontre de son demi-frère qui nage avec un dresseur. Tout indique chez lui une grande confusion et un stress immense. Peut-être y survivra-t-il, mais il est affligeant de devoir traîner un delphinarium en justice pour qu'il s'occupe correctement de ses détenus à vie.

La visite de la Dre Ingrid Visser semble pourtant avoir eu cet effet. Galéo va un peu mieux, il a repris du poids et ses blessures cicatrisent. Mais quelle vie atroce ! Il n'est pas normal, assène Naomi Rose, que le parc laisse ainsi ses dauphins subadultes à la merci d'adultes agressifs.

Arrêtez les bébés !
La Dre Rose s'inquiète aussi de l'avenir d'Amani et Nouma, les deux petits mâles nés à la fin de l'été. Quelle vision du monde vont-ils pouvoir se faire, enfermés jour après jour avec leurs mères terrifiées, tandis que Péos vient claquer rageusement des mâchoires devant la porte qui les sépare du bassin principal ? Les parois du bassin de maternité où ils grandiront se couvrent d'une algue noire, qu'on laisse croître sur le substrat d'excréments pour diminuer la réflexion solaire. Pourquoi ne pas leur donner de l'ombre à tous avec un simple auvent, alors que les dauphins captifs, toujours en surface, souffrent gravement des rayons UV ?

Les deux delphineaux ne pourront se développer normalement dans ce bassin, conclut Naomi Rose, et Planète Sauvage devrait renoncer une fois pour toutes à la reproduction. Mais voilà ! Un bébé qui naît, c'est tant de clients en plus ! Alors, tant pis si les « petites crevettes » si populaires à la naissance deviennent ensuite les souffre-douleur de dauphins rendus fous par la captivité et l'ennui ! Ici, la compassion n'a pas sa place.

Signez et diffusez notre pétition !

Naomi Rose
Docteure en biologie animale de l'University of California, Santa Cruz, Naomi Rose est la référence au niveau international dans les domaines liés à la captivité des mammifères marins. Elle est l'auteure de plus de 30 articles scientifiques « peer-reviewed », ainsi que de nombreux articles et de chapitres dans plusieurs livres. Elle a témoigné quatre fois devant le Congrès des États-Unis sur des questions aussi diverses que la chasse sportive aux ours polaires, le bien-être des mammifères marins captifs ou l'impact du bruit causé par l'humain sur les mammifères marins. La Dre Rose est membre du Comité scientifique de la Commission baleinière internationale depuis 2000, au sein de laquelle elle participe au sous-comité sur l'observation des baleines et au groupe de travail permanent sur les préoccupations environnementales. Après avoir œuvré 20 ans à la défense des mammifères marins à la Humane Society International, pour laquelle elle a notamment rédigé une synthèse éclairante The Case Against Marine Mammals in Captivity (2), elle travaille aujourd'hui au sein de l'Animal Welfare Institute. À ce titre, elle a participé récemment aux négociations avec SeaWorld pour mettre fin à la reproduction des orques et se prépare à ouvrir aux côtés de la Dre Lori Marino un centre de réhabilitation pour cétacés captifs dans le cadre du Whale Sanctuary Project (3). Noami Rose est enfin une actrice essentielle de la coalition européenne Dolphinaria-Free Europe dont One Voice est membre.

Yvon Godefroid

Commentaires

Commentaire de fifi

SCANDALEUX, SVP les visiteurs ouvrez grand vos yeux et cessez de participer à ce commerce malveillant et meurtrier.

Commentaire de Maarie

laissons vivre ces animaux dans leur milieu naturel. Qu'est-ce que leur emprisonnement peut nous apporter ? Rien de bon !

Commentaire de Ode56

Honteux

Commentaire de wettlé

Je suis très révoltée contre toutes ces exploitations d'animaux qu'ils soient des cétacés ou autres "juste pour le profit, pour le plaisir, pour le confort ou l'amusement" d'ordures humaines quand est ce que cela cessera toutes ces maltraitances et toutes ces "utilisations" de pauvres animaux innocents, inoffensifs, intelligents, sensibles et merveilleux et bien plus que la plupart d'humains !
Je suis aussi très attristée, émue et bouleversée lorsqu'il s'agit de souffrances animales car les animaux n'ont rien demandé et ne demandent rien, si ce n'est VIVRE LIBRES ET EN PAIX SUR CETTE TERRE QUI EST LA LEURS autant que la nôtre. Une de mes consolations est de constater que nous sommes très nombreux à nous soucier et nous préoccuper du bien être animal, et de tout faire afin de protéger et défendre toujours plus tous les animaux qui méritent les mêmes attentions, la même considération et respect que les humains car ils sont tous des personnes animales et non "des objets". Nous devons donc être très nombreux pour faire pression auprès de toutes les autorités concernées pour que cesse définitivement ces emprisonnements et enfermements de cétacés mais surtout pour que les delphinariums soient enfin interdits DEFINITIVEMENT et nous y parviendrons en ne baissant jamais les bras pour les animaux.

Commentaire de sully

il temps que tout cela s'arrête

Commentaire de Bibi

Je signe pour sauver tous les animaux en captivité

Commentaire de vic

Laissez les animaux tranquilles et en liberté et protégés de la RACE humaine trop souvent dévastatrice qui exploite la planète jusqu’à l'os ! SAUVEZ AICKO SVP !!!! C'est trop triste !!!!

Commentaire de Frédérique

je suis consternée de voir à quel point les hommes ne respectent pas le monde animal. J'ai une peine infinie à la lecture de cet article poignant qui décrit le sort des dauphins captifs, ça donne froid dans le dos. Arrêtons d'exploiter leur vie, les espaces qui leur sont dédiés dans les océans, afin qu'ils puissent vivre "leur vie" et assurer la sauvegarde de leur espèce.Pauvre "Aiko" il faut nous battre pour que cette barbarie cesse !

Commentaire de Isabelle

J'ai le coeur lourd et très honte dès que je pense à ce que l"humain" fait subir aux autres êtres vivants sur cette planète !...

Commentaire de keren

toutes mes félicitations pour vous
que vous sauviez ces animaux

Commentaire de Princesse

Laissez les dauphins tranquilles ils sont trop beaux!

Commentaire de Alan, 7ans

J'adore les animaux et l'histoire de ce pauvre petit dauphin me rend très triste. Je n'aime pas les endroits où les animaux sont en cage. Je t'aime très fort petit Aicho.

Commentaire de Fanou

Une fois de plus dégouté par le comportement de nos "semblables" que l'on appelle improprement "humains", de quelle pseudo "humanité" parle-t'on ?
de celle qui assassine à tours de bras tous ceux qui pensent différemment de la majorité du moment, qui étripe ses enfants pour des motifs religieux ou autres, la même qui ne respecte pas les animaux, ces êtres sensibles si souvent à la merci d'individus peu scrupuleux pour lesquels seul l'appât du gain compte, que dire des gens qui nous dirigent, de ces politiciens qui n'ont pas, pour la grande majorité d entre eux, la moindre inclination contre la souffrance animale alors à 5 mois de la présidentielle, renversons la table et exigeons de ces carriéristes XXL qu'ils prennent clairement position sur ce douloureux sujet et que dire des journalistes qui très régulièrement les interviewent sans jamais leur demander de préciser leur position sur ce triste sujet de la souffrance animale, un thème trop souvent oublié et méprisé !!!

Commentaire de Stephane

J''accepte de signer cette charte

Commentaire de Thalie

Le combat doit continuer pour Aïcko... pour tous ceux qui sont encore en captivité. L'argent fait faire n'importe quoi au point de séparer les petits de leurs mères... Injuste, immoral. Quand l'homme reconnaîtra-t-il les animaux comme des êtres vivants et non des objets? Nous devrions les respecter autant que nous respectons nos semblables. Nous sommes encore bien loin... Hélas...

Commentaire de SYLVIE

Pauvre petit animal innocent ! Avec notre aide ONE VOICE, faites fermer les delphinariums, les cirques présentant encore des animaux "sauvages" et laissons-les vivre en paix, dans leur milieu naturel, d'où ils n'auraient jamais dû partir.
L'humanité, l'empathie, l'amour du prochain et des animaux sont des qualités dignes, qu'il faut inculquer à nos enfants, il y va de notre survie à tous... SYLVIE

Commentaire de Nathalie

Pauvre petit aïko moi qui suis allée le voir il y a 2 semaines je suis déçu de planète sauvage vraiment. Pourquoi autant de maltraitance envers les dauphins ? Au fond de moi je pleurs, j'ai honte d'avoir aimé les zoos. Aimez les dauphins, faites un don pour eux ces pauvres petites bêtes en voie de disparition.
😢😦😮😣

Commentaire de marie

Je suis écoeurée par le comportement des humains envers les animaux, le profit, l'argent toujours l'argent dans cette vie.
Que ce soit les animaux dans les cirques, certains zoos ou les animaux destinés à l'abattoir , que de souffrance et de maltraitance.
J'admire le travail et le combat de One Voice et de toutes les autres associations qui luttent pour les animaux, j'essaie d'y contibuer à mon niveau.
Marie du Morbihan

Commentaire de Mauri

Enfin libéré de ta prison, pauvre petit amour qui n'aura jamais connu l'Océan...
Victime d'inconscients humains !!!

Commentaire de Tessa

Pauvre Bébé. Il faut absolument arrêter le profit sur les animaux quels qu'ils soient.

Commentaire de Zouzoune71

Bonsoir,

Encore un drame. C'est dur petit Aicko repose en paix et pardonne aux humains de ne rien comprendre!....Il est grand temps d'agir arrêtons ces souffrances ; Merci

Commentaire de lizbeth

Peut-il y avoir de la modération quand on voit des animaux maltraités par notre faute (nous les humains?), il faudrait savoir les protéger si on veut les mettre dans des parcs d'attractions pour notre plaisir. Les lois devraient les protéger plus, dès qu'il y a une plainte concernant la maltraitance, les enquêtes devraient être traitées tambour battant, sans prendre en considération la part des propriétaires et des employé(es) de ces parcs puisque les propriétaires veulent $$$$ et les employé(es) font ce qu'on leur demande de faire. Je pense que les gens qui portent plaintes auprès des autorités devraient être entendus dans les plus brefs délais, s'ils ont les preuves de maltraitance, les juges ont le devoir de leur donner gain de cause automatiquement. J'entends déjà les commentaires, "il n'y aura pas de justice envers les propriétaires", mais c'est leur devoir de s'assurer que les animaux qu'ils ont à leur charge soient bien traités, sinon c'est mieux de les remettre en liberté, ces derniers n'ont pas demandés leur esclavage. Il est grandement temps qu'on se lève tous pour leur protection............à bon entendeur faites ce que vous avez à faire si vous voulez avoir des animaux, votre premier devoir est de les protéger et d'en prendre soin

Commentaire de ELOCIN

Pauvre petit Amour innocent et fragile. L'homme s'est fait remarquer par sa bêtise sans limite, maintenant il fait voir sa cruauté, son appât du gain. C'est répugnant, l'homme est le pire des prédateurs sur cette planète.
Nous, les seuls vraies femmes et hommes au grand coeur, ne laissons pas faire tous ces crimes odieux. MERCI ONE VOICE MES AMI(ES) et MOI ON VOUS SOUTIENT DE TOUTES NOS FORCES ET DE TOUTE NOTRE AME.

Commentaire de rintintin31

Bonjour,
Pour ma part, je ne me suis pas privée d' écrire sur la page Facebook de Planète Sauvage (quel nom trompeur !) pour faire part de mon mécontentement

Commentaire de Olivia

Tant qu'il se trouvera des spectateurs pour visiter les centres de loisirs, type Marineland, le trafic des animaux marins existera. Il faut une prise de conscience du public, que les parents résistent à la tentation de mener leurs enfants assister aux acrobaties des mammifères marins ! Tant que c'est "rentable" on n'arrivera pas à faire interdire ces "spectacles" !

Commentaire de Zoe

Pourquoi laisse-t'on ces lieux de maltraitance ouverts ?
Tous les parcs aquatiques devraient être fermés. Arrêtons de cautionner ces lieux de malheur pour les animaux marins pour du profit toujours du profit au mépris de la souffrance animale

Commentaire de gadynette

Repose en paix petit AICKO. Il faut fermer les delphinariums.

Commentaire de Françoise

Pauvre petit ange...!! Quelle triste nouvelle ! Je pleure ce petit bout perdu loin de sa maman et de sa marraine.
Comme il a du se sentir seul et ne pas comprendre ce qu'il lui arrivait lorsqu'il s'est retrouvé dans cet horrible lieu.

Ce qui se passe dans ces delphinariums est une honte. Il ne faut plus que de telles atrocités se reproduisent.
Merci à One Voice de tout faire pour qu'ils ferment.

Petit Amour, je ne t'oublierai jamais. J'espère que tu es heureux au Paradis, que tu pourras pardonner leur folie aux hommes , qu'un jour tu retrouveras ta famille et que vous pourrez y vivre éternellement ensemble et heureux.
Tendresses mon bébé.

Commentaire de Yann

Les animaux sont nos frères, nos égaux. Mais ces jours-ci, les valeurs humanistes semblent reculer à toute allure. Tenons bon, le combat contre la souffrance animale est indissociable des autres combats pour la fraternité.

Commentaire de Patricia

Sans commentaire. Une fois de plus, l'être humain s'illustre par sa cruauté et l'appât du gain. Ces animaux n'ont rien à faire en captivité, ils sont tellement plus heureux dans leur environnement. Si la nature les a créés, ce n'est certainement pas pour notre seul amusement. Laissons-les en paix et s'il vous plaît, n'allez pas voir ces spectacles affligeants.

Commentaire de dodolecham

Une énorme peine pour toi, petit amour.
Qu'un jour tu puisses nous pardonner notre ignorance...

Commentaire de mameu61

Pour moi c'est simple : j'en ai les larmes aux yeux. Muriel continuez votre combat il faut que ces delphinariums ferment et qu'on laisse ces magnifiques cétacés vivrent en liberté dans les océans. Je vous suis depuis quand ? 20 ans ou plus ? et je suis toujours admirative de ce que One Voice fait partout dans le monde pour sauver tous ces animaux qui ne demandent qu'à vivre leur vie LIBRES

Commentaire de Didier

souvent j'ai honte de faire partie de l'espèce humaine...

Commentaire de Marya

Je suis écoeurée de voir tout cela. Pauvre petit qui n'avait rien demandé à personne. On l'a tout simplement mis en prison dans ces grandes ou petites «piscines», c'est révoltant pour quelque animal que ce soit. Je n'ai jamais emmené mes 3 enfants ni dans ces parcs aquatiques, ni dans un cirque.
J'espère que le genre humain se rendra compte qu'il n'agit pas dans l'intérêt de tous ces pauvres animaux....mais quand ?

Commentaire de Sylvia

De quelle "HUMANITÉ" faisons nous partie pour continuer à amuser nos enfants avec la souffrances des animaux ! Combien de temps l'éducation des nouvelles générations se fera sur le mensonge, les paillettes et sur les fausses valeurs !?
Réveillons-nous avant que notre soi-disant "CIVILISATION" devienne une ABOMINATION irrémédiablement destructrice !
Nous savons tous que l'animal, surtout les mammifères, sont des êtres intelligents et sensibles, tout comme UNE PARTIE (trop petite malheureusement) de notre grande HUMANITÉ !
Merci One Voice pour tout votre combat et votre détermination à rendre justice aux animaux en souffrance et à nous alerter sur la sauvagerie de notre société !

Sylvia

Commentaire de mady62

Humanité, de grâce réveille toi !

Commentaire de lauxtal73

L'humanité perd tout son sens, il n'y a plus de place pour les plus faibles. On les exploite et les tue. Il est temps de changer nos mentalités et de ne plus entretenir un système amène à sa propre destruction.

Commentaire de Sandy

Sauvez Aïcko vite ! Pauvre petit chou on doit tout faire pour arrêter la souffrance animale ça me brise le coeur de voir des choses pareilles! Les parcs aquatiques animaliers sont comme les cirques, une abomination !

Commentaire de Lola Palooza

Il est déjà trop tard pour beaucoup des dauphins qui vivent dans un parc .... mais je signe pour qu'une fois pour toute cette folie s'arrête.... nous n'avons pas le droit de prendre ces animaux, ni d'autres !, pour les mettre en prison, juste pour le plaisir des humains !! J'ai signé au nom de moi-même et au nom de mon partenaire. J'espère que ces parcs fermeront bientôt dans le monde entier !!! Bon courage !

Commentaire de Audrey

Marre des gens qui prennent les animaux pour leurs souffre-douleur. Ces gens doivent se faire soigner.

Commentaire de Mimitizz

En espérant que cela change vraiment quelque chose pour une fois

Commentaire de Lili

Sauvez-le svp... vite

Commentaire de Sylalto

Cela s'arrêtera lorsque les gens cesseront d'aller montrer une fausse image de bonheur et beauté à leurs enfants ...
Et leur expliqueront plutôt les souffrances et l'inhumanité pour ces pauvres animaux..et que surtout il ne faut plus participer à ce commerce de cruauté !! Alors peut-être les futurs générations réussiront à ce que cela cesse car ils ne seront plus rentable...

Commentaire de Marigé

La place des dauphins n'est pas dans ces prisons appelées delphinariums ! Quand on connaît l'intelligence de ces animaux et leur sensibilité on ne peut que leur souhaiter la liberté !
Il faut boycotter ces spectacles indignes.

Commentaire de Galina

Horrible

Commentaire de Sylvie

Je vous soutiens ONE VOICE à 100 %. Aidons les animaux en souffrance! Pauvre petit Aïcko, et les autres avec des dons sur une plateforme participative peut-être pourrions-nous le nourrir et même le retirer de ce parc pour un endroit meilleur avec sa mère??
Sylvie

Commentaire de claude

sauvez Aiko et je suis pour la fermeture de tous les delphinariums de la planète !!!!
une manière de prouver notre considération et respect des animaux

Commentaire de sylvie

Il faut sauver ces petits dauphins en grande souffrance et en danger avant qu'il ne soit trop tard.

Commentaire de Jos

mais, quand cette exploitation et cette souffrance va-t'elle s'arrêter ? quand, les gens comprendront-ils qu'il ne faut plus payer pour voir des animaux maltraités ? C'est aux tout petits qu'il faut apprendre ça, afin qu'un jour, tout ça s'arrête !! merci à vous qui faites ces actions pour que nous sachions !

Commentaire de Mauricette

On fait des dégâts avec les animaux !

Commentaire de mahe

C'est affligeant de voir tant d'inhumanité

Commentaire de BRIGITTE

PAUVRES DAUPHINS LAISSEZ NOUS TRANQUILLES ET SURTOUT EN LIBERTE

Commentaire de dominique.laporte

QUOI DIRE IL N 'EST PLUS EN FRANCE, EN GRECE SUREMENT LE PAYS CROULE SOUS LES DETTES IL EST IMPERATIF DE FERMER CE PARC ET LIBERE CES MALHEUREUX ANIMAUX JE SIGNE POUR SAUVER CE PETIT DAUPHIN!!!

Commentaire de ONE VOICE

Bonjour et merci de votre soutien, chaque signature est importante pour sauver Aïcko !
Aïcko est toujours à Planète Sauvage où il est arrivé début 2015. Ce sont Naska et Ekinox qui ont été vendus au zoo d’Attika en Grèce par le parc Astérix.

Ajouter un commentaire

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Charte de modération des commentaires.

Dans le cadre de notre éthique de non-violence, aucun commentaire incitant à la haine, injurieux, discriminatoire, diffamatoire ne sera publié ; de même ceux à caractère publicitaire et rédigés en langage SMS.

Merci pour votre compréhension

L’équipe de One Voice

Annuler   
Image du bandeau : ONE VOICE


One Voice n’accepte aucune subvention pour garder son indépendance. Votre aide est précieuse.

Diag

Réseaux sociaux


Facebook - Twitter - Vimeo


+33 (0)3 88 35 67 30 - info@one-voice.fr
Association One Voice - 1 A place des Orphelins - 67000 Strasbourg - FRANCE - Mentions légales