Yulin 2017, pas de trêve !

Yulin 2017, pas de trêve !

Elevage et alimentation
09.06.2017
Toutes les actualités

Bonne nouvelle en Chine : le prochain festival de Yulin devrait interdire temporairement la vente de viande de chien. Notre mobilisation et votre soutien ont payé !

Le prochain festival de Yulin en Chine devrait interdire temporairement la vente de viande de chien ! Une première depuis l’existence de massacre tuant chaque année au minimum 10000 chiens. La mobilisation de One Voice et des défenseurs de la cause animale a payé. Ne relâchons pas notre vigilance !

Edit du 21 juin. Nous venons d’apprendre que cet atroce « festival » a bien lieu et ce, malgré l’interdiction de la municipalité faite aux commerçants de vendre de la viande de chiens. Avec notre partenaire ACTAsia sur le terrain, nous allons vérifier si les autorités procèdent bien aux contrôles annoncés et si les vendeurs de viande sont bien condamnés aux amendes prévues en cas de non respect de cette interdiction.

Bonne nouvelle ! Le tristement célèbre «Yuling Dog Meat Festival», en Chine, devrait faire couler moins de sang cette année. La vente de
viande de chien pourrait, selon nos sources, se voir interdire par les autorités municipales à partir du 15 juin prochain jusqu’à la date de l’évènement le 21 juin. Il est rapporté qu’en cas d’infraction, les restaurants, vendeurs de rues et commerçants encourront une amende susceptible d’atteindre 100 000 yuans (soit environ 14 500 $ US) et/ou une arrestation pour violation.

One Voice se réjouit de ce premier pas dans la bonne direction ! Souvenez-vous,
l’année dernière
, nous demandions votre mobilisation pour dénoncer cette gigantesque tuerie à ciel ouvert, responsable de la mort d’au moins 10 000 chiens tous les ans dans d’atroces souffrances. La pétition que nous avions remise à l’ambassadeur de Chine en France a porté ses fruits ! La mobilisation a été internationale et les médias se sont emparés du sujet ! Ainsi, les autorités locales ont commencé à mesurer l’ampleur du scandale et tenté de calmer la colère internationale par cette avancée positive…

Pour autant, One Voice demeure vigilante. L’interdiction officielle de la vente de viande de chien ne sera que temporaire. En outre, nous craignons que des assassinats continuent d’être perpétués, à l’abri des regards cette fois, dans les arrière-cours, et simplement en dehors de la ville de Yulin où le commerce restera légal. Notre travail vise donc à initier un changement des pratiques en profondeur. A travers le programme «Caring for Life» («Prendre soin de la vie»), notre partenaire
ACTAsia
s’efforce justement de sensibiliser la population sur le terrain, notamment les plus jeunes, afin de faire évoluer les mentalités pour jeter les bases d’une vie plus compatissante vis-à-vis de tous les êtres, quels qu’ils soient.

Cette approche nous paraît bien plus efficace que les pseudo tentatives de sauvetage et leurs dérives. On assiste en effet, depuis quelque temps, à l’explosion d’un nouveau marché : pour satisfaire les associations qui veulent «sauver» des chiens, on leur vend ceux qui sont malades et seraient boudés par les consommateurs… Ce juteux «business» est né suite à la démarche d’un certain Marc Ching, en 2016. Cet entrepreneur a fait grand bruit en lançant un appel à la générosité publique, officiellement pour financer l’achat de 1000 chiens et les placer dans des foyers occidentaux. L’opération s’est avérée une sombre escroquerie. Une enquête de l’hebdomadaire britannique Mail on Sunday a révélé, quelques mois plus tard, que près des deux tiers des soi-disant « rescapés » étaient finalement morts, entassés dans des cages et abandonnés à leur sort.


Seules l’action des acteurs locaux et l’éducation des esprits ont des chances d’entraîner un changement social durable vis-à-vis des animaux. La conscientisation prend du temps. De nombreux Chinois sont toujours convaincus que les chiens ne valent pas mieux que des «objets en mouvement». One Voice n’est donc pas prête de rabattre ses manches et continue le combat !

Partarger l'article