Vénerie sous terre : en Haute-Loire, la traque des blaireaux était illégale !

Vénerie sous terre : en Haute-Loire, la traque des blaireaux était illégale !

Chasse
26.01.2024
Toutes les actualités

En Haute-Loire, les arrêtés autorisant le déterrage au printemps et en été ont été annulés par la justice.

Les décisions se suivent et se ressemblent pour les blaireaux ! Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, que nous avions saisi avec AVES, FNE Aura, FNE Haute-Loire et LPO Aura, a confirmé l’illégalité de la période complémentaire de vénerie sous terre au printemps et à l’été 2023 en Haute-Loire.

Après avoir annulé les arrêtés des départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme, le tribunal administratif vient de nous donner raison : la période complémentaire de vénerie sous terre était illégale en Haute-Loire ! Avec nos partenaires, nous avions déjà obtenu la suspension en urgence de cet arrêté avant même l’ouverture de la chasse, ce qui avait permis de sauver des centaines de blaireaux promis à une mort certaine.

Une fois de plus, dans ce département, le préfet avait cru pouvoir ignorer purement et simplement les règles de procédure prévues par la loi. L’arrêté avait été adopté sans qu’aucune information sur les populations de blaireaux ait été communiquée au public ! Et pour cause, il suffit de gratter un peu pour s’apercevoir qu’en réalité les préfets ne disposent d’aucune donnée, et n’autorisent ce mode de chasse que pour trouver un passe-temps aux chasseurs pendant une période où la chasse à tir est fermée…

Département après département, nous poursuivrons le combat. Pour ce faire, nous avons besoin de votre aide : soutenez-nous et signez la pétition pour faire interdire le déterrage et obtenir la protection des blaireaux !

Partarger l'article