Rapport, nouvelles images d’enquête et actions de terrain : pour faire cesser l’élevage et l’expérimentation sur les chiens, One Voice met les bouchées doubles !

Rapport, nouvelles images d’enquête et actions de terrain : pour faire cesser l’élevage et l’expérimentation sur les chiens, One Voice met les bouchées doubles !

Expérimentation animale
29.08.2023
Toutes les actualités

One Voice vent debout contre les élevages et les expériences sur les chiens en France et dans l’Union européenne.

One Voice publie en cette rentrée un rapport approfondi sur les chiens dans l’expérimentation animale en France (et ses ramifications dans l’Union européenne et ailleurs dans le monde). Ce rapport de plus de trente pages et à la bibliographie fournie s’accompagne d’images inédites des élevages de Mézilles et Gannat, actuellement propriétés de Marshall BioResources, le géant new-yorkais des « bio-ressources ». Des rassemblements à proximité des élevages sont prévus et mis en place par les antennes locales militantes de One Voice, comme chaque année à la fin de l’été, du 1er au 2 septembre à Gannat, et le 2 septembre à Auxerre.

Une opinion publique tranchée en faveur d’une science éthique

Les trois quarts des Français sont défavorables à l’expérimentation animale (sondage IPSOS/One Voice avril 2023). Ce chiffre monte à 85 % concernant les expériences faites sur les chiens. Pourtant, notre pays abrite dans l’Yonne et l’Allier deux élevages industriels de milliers de beagles et golden retrievers – animaux particulièrement doux et amicaux – destinés exclusivement à souffrir puis mourir dans des conditions que l’on ne souhaiterait même pas à son pire ennemi. L’équipe de One Voice a obtenu respectivement en 2019 et 2021
l’annulation de leur agrandissement.

L’exigence de transparence passe par l’exemplarité, avec le soutien du public

One Voice, en pointe sur le thème de l’expérimentation animale en France depuis la fin des années 1990, met également à disposition un site d’analyse des données officielles et invite le public à signer sa pétition en faveur notamment de la fermeture de ces deux élevages de chiens. L’association demande l’arrêt des expériences occasionnant des souffrances « sévères » aux chiens, mais aussi le développement de méthodes de remplacement (donc sans animaux), et porte d’autres mesures phares telles que l’obtention d’une réelle transparence, car le milieu est d’une rare opacité, et les services de l’État sont plus que réticents à transmettre les rapports d’inspection pourtant publics.

Un travail assidu aux côtés de nos partenaires en Europe car industriels et législations dépassent les frontières hexagonales

En portant avec ses partenaires européens l’Initiative citoyenne contre les tests des cosmétiques sur les animaux, One Voice a obtenu de la Commission européenne qu’elle s’engage
pour un arrêt progressif de l’expérimentation animale. Plus récemment encore, l’association s’est fait le relais d’une campagne collective montrant les conditions des transferts internationaux de chiens dans les soutes d’avion via le Danemark — conditions qu’elle avait déjà dénoncées par le passé.

Large medium small thumb eb3736dc

L’expérimentation animale et les chiens

TéléchargerLire

Pour en savoir plus sur les chiens dans l’expérimentation animale :

Chaque année, on recense près de 20 000 utilisations de chiens dans les laboratoires de l’Union européenne, et ce principalement pour des tests de toxicité de médicaments et dans des recherches sur les maladies.

Plus de la moitié de ces utilisations concernent de nouveaux chiens importés ou « produits » pour l’expérimentation, tandis que le reste est composé de chiens réutilisés d’une année sur l’autre. La plupart viennent d’élevages spécialisés de l’UE, mais presque un tiers d’entre eux sont importés des États-Unis ou d’ailleurs.

La France figure parmi les plus gros consommateurs de chiens, et pour des expériences procurant le plus de souffrance

Presque tous ces chiens sont des beagles, mais des individus d’autres races (notamment des golden retrievers) peuvent être expérimentés. La France et le Royaume-Uni en sont les plus gros « consommateurs » en Europe, avec plus de 4000 procédures par an chacun. L’Allemagne les suit de près mais recense une diminution progressive du nombre d’utilisations depuis 2015.

Par essence, l’expérimentation animale est source de souffrances. La France se démarque en Europe par une proportion élevée de procédures très douloureuses ou très stressantes.

Nous vous invitons à lire notre rapport sur les chiens et l’expérimentation animale, à signer notre pétition, et à visionner nos vidéos d’enquête des élevages de chiens français parmi les plus gros d’Europe. Vous êtes également invités à participer aux rassemblements début septembre pour demander la fermeture de ces lieux de misère, ainsi qu’un changement de paradigme au niveau scientifique.

Je signe la pétition

Partarger l'article