Justice pour Jon, Céleste, Patty, Hannah et Marli : audience à Évreux face au Cirque de Paris

Justice pour Jon, Céleste, Patty, Hannah et Marli : audience à Évreux face au Cirque de Paris

Cirques
25.01.2024
Toutes les actualités

Le 29 janvier 2024, à Évreux, One Voice plaidera pour que les lionnes secourues au Cirque de Paris puissent rester dans notre sanctuaire.

Le sauvetage de Jon et des lionnes Céleste, Patty, Hannah et Marli du Cirque de Paris où ils étaient détenus restera à jamais dans nos mémoires. Et dans celles des vétérinaires qui nous ont assistés pour cette saisie. Jamais un lion dans l’état de Jon n’avait été observé par ces professionnels intervenus pourtant dans des zoos et cirques de pays en guerre. Les lionnes qui partageaient son camion-cage ne tenaient pas debout non plus . Malheureusement, le combat judiciaire pour assurer leur retraite en sécurité n’est pas terminé : une nouvelle audience est fixée par le tribunal judiciaire d’Évreux, le 29 janvier 2024 à 13 heures 30.

Mise à jour du 9 février 2024: 

C’est avec un grand soulagement que nous avons appris le verdict du Président du tribunal judiciaire d’Evreux le soir même de l’audience ! Le 29 janvier 2024, Steve Gougeon a ainsi été déclaré coupable de l’ensemble des infractions invoquées contre lui.

La liste des condamnations est longue : 2 mois de prison avec sursis, 5 peines d’amende et, ce qui nous importait le plus, une confiscation définitive de Céleste, Patty, Hannah et Marli, une interdiction d’exercer une activité professionnelle avec des animaux pendant 5 ans ainsi que le remboursement des frais engagés par One Voice pour prendre soin des lionnes saisies, soit un montant de 193 856 euros !

Le combat n’est malheureusement pas terminé : nous avons appris que Steve Gougeon venait de faire appel de cette décision juste après que nous ayons organisé avec les autorités la saisie de huit de “ses” animaux de ménagerie abandonnés sur le Plateau picard.

Nous maintenons le cap avec confiance : la justice est de plus en plus du côté des animaux !

«Cette audience, nous l’attendons depuis bientôt quatre ans. Le choc de ce niveau de cruauté du cirque et de cynisme de ceux qui le protégeaient n’est toujours pas encaissé. Depuis, une loi contre la maltraitance animale a été votée, censée protéger notamment les animaux détenus dans les cirques. Pourtant, pour les lions et les tigres, rien n’a changé. Des mots, une loi, du vent… et dans les remorques et sous les chapiteaux, toujours la même souffrance indicible de ces grands fauves en voie de disparition.»Muriel Arnal, présidente de One Voice

Des professionnels de la maltraitance

La famille Gougeon brille par son maniement du fouet de génération en génération. Chez ses membres, mauvais traitements et négligence sont monnaie courante. Par la force des choses, nous sommes fréquemment dans les tribunaux pour faire condamner leurs agissements et sauver les animaux qu’ils détiennent, dont ils organisent la reproduction et sans aucun doute, le commerce. En octobre dernier, nous nous sommes ainsi rendus au tribunal de Grenoble pour faire cesser les différents tours de passe-passe du Nouveau Cirque Triomphe, où les cousins Gougeon sont à la manœuvre.

En 2018, lors de nos enquêtes dans le cirque, nous croisons la route de Jon et de ses compagnes Céleste, Patty, Hannah et Marli, détenus au sein du Cirque de Paris par Steve et Luciano Gougeon dans des conditions déplorables.

Des preuves de souffrance indéniables

Lors de leur saisie ordonnée par la justice, près de deux ans plus tard, nos craintes sont confirmées : les lions étaient cachectiques, leurs blessures non soignées, leurs crocs avaient été cassés et leurs griffes arrachées.

L’arrivée en juin 2020 de Jon chez notre partenaire Tonga Terre d’Accueil, puis des lionnes saisies le 7 juillet pour des faits de maltraitance (une première en France pour les animaux d’un cirque), a d’abord pu offrir un havre de paix où reprendre des forces, grâce à une alimentation adaptée et aux soins apportés. Même si Jon n’aura pas eu le temps de connaître les prairies verdoyantes de notre sanctuaire en Toscane, c’est entouré d’amour et d’attentions qu’il a pu découvrir le goût de la vie loin du cirque pendant plus d’un an et demi avant de mourir le 29 janvier 2022.

Une condamnation contestée par le dresseur

De nombreuses plaintes ont également été déposées contre le patron et le dresseur du Cirque de Paris. Par décision du 4 février 2022, Steve Gougeon s’était vu confisquer Jon et ses compagnes et avait l’interdiction d’exercer son activité professionnelle pendant cinq ans. Étonnamment cependant, Luciano était passé entre les mailles du filet malgré son implication dans un trafic de lions. Steve Gougeon s’est opposé à ce jugement. Nous serons donc au tribunal judiciaire d’Évreux le 29 janvier 2024 à 13 h 30 pour obtenir enfin justice pour Jon, Céleste, Patty, Hannah et Marli.

Partarger l'article