Chiens errants à Maurice : une euthanasie de masse évitée

Chiens errants à Maurice : une euthanasie de masse évitée

Errance féline
20.06.2017
Toutes les actualités

Victoire pour les chiens errants à Maurice ! Mais One Voice réclame une révision en profondeur de la règlementation sur l’errance animale.

Le Gouvernement mauricien renonce à ses desseins de captures et d’euthanasies massives des chiens errants à Maurice, mais c’est la règlementation sur l’errance animale qu’il faut transformer. One Voice se veut force de propositions.

Est-ce par compassion pour ces animaux ou parce que la photo de centaines de corps sans vie de ces bêtes abandonnées n’aurait pas fait très glamour sur un dépliant touristique ?

L’essentiel reste que le combat de One Voice pour le respect des droits des animaux et les protestations des associations de protection animale ont fait que le gouvernement mauricien a renoncé à son plan de lutte contre l’errance des chiens. D’ailleurs, le plan ne brillait pas par son élaboration : «catch and kill», tu captures, tu flingues. En d’autres termes, une euthanasie massive des chiens errants dans des conditions souvent peu scrupuleuses du bien-être animal.

Avec cette annonce du 13 juin de renoncer à son plan macabre, l’Ile Maurice a pris une décision de bon sens, souligne Muriel Arnal, présidente de One Voice et elle invite les autorités françaises notamment dans les départements d’outre-mer voisins comme La Réunion et Mayotte, à prendre exemple. D’autant que la réglementation existe déjà. D’ailleurs One Voice a engagé un recours contre le préfet de La Réunion.
Le procès est toujours en cours.

Soucieuse de ne pas se contenter de protestations aussi véhémentes soient elles, One Voice propose des alternatives et des solutions pérennes. Dans le courrier que notre association a adressé au premier ministre mauricien le 15 mai dernier, nous dénonçons l’abattage programmé des chiens errants, rappelant son inutilité à résorber les nuisances associées à leur divagation. «Des solutions plus efficaces et plus humaines existent qui s’attaquent à la vraie cause de l’errance animale. Elles font d’ailleurs parties des recommandations de l’organisation mondiale de la santé animale et ont fait leurs preuves dans d’autres pays».

One Voice prône des campagnes d’éducation et de sensibilisation, de les associer à une répression effective et efficace contre l’abandon par les propriétaires, de généraliser le recours à l’identification et à la stérilisation et les rendre obligatoire pour tout chien âgé de plus de 6 mois détenu par un particulier. Pour les animaux errants, une fois identifiés et stérilisés, soit les accueillir en refuge, soit les relâcher sous le contrôle d’association de protection animale de quartier.

Comme nous étions dans la relation épistolaire avec le gouvernement mauricien, Nous lui avons rappelé que L’île risquait un deuxième accroc à son image paradisiaque avec l’ouverture prévue d’un laboratoire d’expérimentation animale et qu’il pouvait compter sur nous pour le faire savoir et le dénoncer.

Et pour une meilleure protection des chiens et des chats en France, signez et partagez notre pétition en ligne : « Chiens et chats : notre famille »

Partarger l'article