le jeudi 14 septembre 2017 | 47

One Voice réclame justice pour le chat Chevelu !


Mis à jour le 25 mars 2019

Draguignan, dans la nuit du 30 mai 2017, Chevelu, un petit chat meurt sous les coups. Grâce au travail de la police, le coupable, un récidiviste, a été retrouvé. One Voice sera partie civile au procès, le 15 septembre prochain, pour que la violence soit condamnée en tant que telle.

Hr blog

La terrible mort de Chevelu

Le crâne de Chevelu a été brisé. Des traces de sang ont été observées sur la façade de l’immeuble près duquel on a retrouvé son petit corps sans vie. Ses blessures témoignaient de la violence qui s’est déchaînée sur lui. Pour ce chat sans abri, qui luttait au quotidien pour survivre, l’existence s’est achevée avec la pire des cruautés. Son tortionnaire, qui a tenté de faire incriminer une bande de jeunes, a été identifié par la Police, après une enquête approfondie. Ses aveux, qui rejoignent ceux de sa compagne, laissent entrevoir le terrible scénario de ses derniers instants. Chevelu le connaissait, Monsieur M. le nourrissait parfois... Son tort ? Être sur son scooter et y avoir soi-disant uriné... Il n’en fallait pas plus pour provoquer une incontrôlable colère. Et quand, confiant, il s’est laissé approché, il a reçu un premier coup de pied. Si fort qu’il a été projeté contre le mur. Deux autres ont suivi. Les chaussures de sécurité ne pardonnent pas. Notons que, d’après Pierre Gallego, vétérinaire consultant pour One Voice, les conclusions du rapport d’autopsie font plutôt « penser à une action exerçant une force centrifuge sur la tête, probablement en tenant le chat par la queue ou les membres postérieurs et en projetant la tête contre le mur. »
Puis, Monsieur M. a maquillé la scène, jeté ses chaussures, l’arme du crime, et a échafaudé un scénario avec son amie pour ne pas être accusé…

Un tortionnaire récidiviste

Madame C. a avoué avoir peur de lui. Cela expliquerait qu’elle l’ait protégé… Il faut dire que son casier judiciaire est lourd : il a déjà été condamné pour avoir laissé mourir de faim son chien dans son propre appartement. Leur enfant d’à peine 7 mois est placé. Il devait lui rendre visite le lendemain. Pour One Voice, ce drame est une nouvelle illustration du lien existant entre les violences faites sur animaux et sur les humains. Les coups tombent sur les victimes, indépendamment de l’espèce à laquelle elles appartiennent. La cruauté est aveugle. Les bourreaux s’en prennent aux plus faibles et font régner la terreur. On se souvient du cas de la chienne Léa, dont le violeur était déjà connu pour des faits de pédophilie… Le lien ne peut plus être ignoré.

La violence doit être justement condamnée

Le 15 septembre, l’association sera partie civile lors du procès de Monsieur M. Son objectif ? Obtenir une peine exemplaire, qui mettra hors d’état de nuire un homme dangereux, ayant déjà prouvé qu’il était capable du pire. Il ne doit pas faire de nouvelle victime. Sa compagne a peur pour elle-même, mais aussi pour ses chats et sa fille. Pourtant, aujourd’hui, il encourt 2 ans de prison, une sentence dérisoire en comparaison de la violence des actes commis envers Chevelu. Si un humain avait péri sous ses coups, ce serait la réclusion à perpétuité. Pourquoi cette différence ? Faire condamner la violence pour ce qu’elle est, et non en fonction de celui sur laquelle elle s’exerce, est la seule façon de parvenir à la faire reculer.

Pour que la politique pénale évolue, pour que la violence soit condamnée quelle que soit la victime, signez et partagez notre pétition !

Hr blog

Dans la thématique

Sur YouTube, les « sauveteurs » d’animaux sont parfois des tueurs ! Combats de chiens sur Instagram : stop à l’influence !

Commentaires 47

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Edith | jeudi 14 septembre 2017

Ce pauvre chat était sans défense. J'espère que cet acte odieux ne restera pas impuni. Il serait temps que les tortionnaires d'animaux sachent qu'ils encourent une lourde peine. Cela réfrènerait sans aucun doute leurs pulsions barbares. Je n'oublierai jamais ce petit chat.

Paule | jeudi 14 septembre 2017

Peine maximale pour ces tortionnaires au moins 10 ans de prison

Accordeonia | jeudi 14 septembre 2017

Tellement horrible à chaque cas qu'on a du mal à lire et regarder jusqu'au bout.
Comment peut-on faire une chose pareille ? l'homme est le plus barbare des prédateurs. La meilleure punition serait que l'on fasse subir la même chose à ces monstres.
A quand une vraie loi pour défendre, au même titre qu'un humain, nos amis les animaux.
J'ai fait un don, ça me semble bien dérisoire, depuis des années que ça dure entendrons-nous (là haut nos grands dirigeants, hum ....pas l'air d'être intéressés par ce problème) enfin notre voix ?

annick | jeudi 14 septembre 2017

Je suis comme vous tous, amis des animaux, très perturbée, très triste et révoltée de tant de maltraitances, de barbarie, de torture à l'encontre d'animaux sensibles, intelligents et émotionnels et avant tout, des êtres vivants au même titre que les humains. Un récidiviste reste un récidiviste et ce genre d'individus ne devraient en aucun cas être relâchés dans la nature mais enfermés à vie. Je pleure ce pauvre "CHEVELU" qui comme tant d'autres ont et connaissent le martyr, la barbarie et l'horreur dont des soit-disant "humains" sont responsables, ce qu'il faut avant tout c'est que la justice ait la même attitude de jugement, la même sévérité et la même condamnation exemplaire, très lourde et dissuasive à l'encontre des animaux maltraités et torturés comme les victimes humaines, il n'y a pas de place pour une différence, étant donné que les deux sont des êtres vivants et non des "objets ou de la marchandise", une telle ordure doit être plus que condamnée lourdement et emprisonnée à vie et encore, c'est bien trop gentil pour la cruauté extrême et la barbarie immonde envers ce pauvre petit chat. Je n'ai plus aucune pitié ni respect et encore moins de considération envers les bourreaux et tortionnaires d'animaux, car ce ne sont pas des humains mais des monstres, des barbares, des psychopathes et des êtres néfastes, nuisibles qui ne servent à rien qu'à faire du mal. Il est vraiment temps que les gouvernements tous confondus dont le nôtre, prennent conscience de l'urgence et de la nécessité de s'engager sérieusement et d'agir efficacement pour la défense et la protection des animaux mais aussi d'instaurer des lois fermes et très lourdes contre toutes cruautés et maltraitances animales, et nous devons continuer à faire pression massivement envers toutes les autorités afin que cessent définitivement toutes les horreurs et atrocités envers les animaux qui doivent être autant considérés, respectés, reconnus que les humains.
Je remercie très chaleureusement et profondément One Voice pour tous ces combats douloureux et importants, les animaux ont besoin de nous et comptent sur nous pour les protéger et les défendre.