Nage forcée : les entreprises qui avancent et  l’industrie qui résiste

Nage forcée : les entreprises qui avancent et l’industrie qui résiste

Expérimentation animale
16.08.2022
Toutes les actualités

Alors que plusieurs entreprises et universités dans le monde se sont engagées à ne plus pratiquer les tests de nage forcée, l’industrie résiste.

Après notre dénonciation d’une procédure de chocs électriques et de nage forcée autorisée en France cette année et notre mise en lumière des images et des pratiques de la nage forcée en France, le ministère de la Recherche ne réagit pas. Ailleurs dans le monde, des entreprises et des universités abandonnent ce test, pendant que les lobbies anglophones le défendent et le font passer pour indispensable auprès du grand public, quitte à faire des comparaisons vaseuses et à abandonner tout esprit critique

Image : capture d’écran de « Animal Models of Depression – Chronic Despair Model (CDM)« 

Depuis plusieurs semaines, vous vous mobilisez avec nous sur les réseaux sociaux pour solliciter le ministère de la Recherche et lui demander d’interdire les tests de nage forcée. Vous pouvez maintenir la pression avec les modèles de tweet et de courrier présentés dans nos articles précédents, et encourager les entreprises et les universités françaises à s’engager avec les modèles de tweets proposés en fin d’article.

Interrogé par les médias, le ministère s’est borné à répéter les platitudes habituelles sur la réglementation et les comités d’éthique, en omettant de commenter la souffrance de ces animaux et de mentionner la lettre que nous lui avons envoyée pour demander la communication des détails du projet dénoncé afin de pouvoir vérifier comment l’existence d’alternatives a été évaluée – lettre à laquelle il n’a répondu récemment que par les mêmes platitudes qu’il a exposées aux médias.

Des géants de la recherche abandonnent le test de nage forcée mais l’industrie résiste

À l’étranger, l’association PETA fait campagne depuis 2018 contre l’utilisation du test de nage forcée par les grandes entreprises de recherche. Entre 2018 et 2021, une quinzaine d’entreprises ont confirmé qu’elles n’utiliseraient plus ces tests. Quand Johnson & Johnson, Roche Pharma, AstraZeneca, Sage Therapeutics, Pfizer, Bayer ou GlaxoSmithKline s’engagent dans ce sens, on peut se demander pourquoi ce test ne disparaît pas purement et simplement des pratiques autorisées.

En réaction à ces campagnes et à leur diffusion dans les médias, le lobby états-unien Speaking of Research (SoR) ne s’est pas privé d’écrire début 2020 un billet pour dénoncer « un journalisme irresponsable », tandis que le lobby britannique Understanding Animal Research (UAR) a publié en octobre 2020 une fiche de synthèse (dépubliée depuis mais enregistrée dans l’archive web), puis au printemps 2021 un nouvel article et une vidéo sur ce sujet. Cela appuyait notamment le refus de l’Université de Bath, en Angleterre, de renoncer au test de nage forcée (dénoncé par PETA dans une vidéo publiée fin 2020, ci-dessous).

Les lobbies de l’expérimentation animale ruinent leur propre crédibilité

Comme à l’habitude des lobbies de l’expérimentation animale, leurs contenus parlent plus de la dépression et des bonnes pratiques que des animaux et de l’impact de ce test sur eux. SoR y affirme que les défenseurs des animaux exagèrent les souffrances de ceux-ci et UAR y précise que les animaux ne sont pas laissés dans l’eau jusqu’à épuisement et qu’ils flottent naturellement.

Les deux lobbies évitent par contre soigneusement de chercher à savoir pourquoi les animaux abandonnent leur lutte, et ce que cela implique psychologiquement pour eux. La fiche de synthèse d’UAR se contentait à ce sujet de dire que ce test stresse les animaux « comme quand un rat sauvage se trouve dans un climat froid en hiver »… en s’appuyant sur une étude de 1979 qui compare le fait de laisser des rats dans une chambre froide à 4°C pendant des heures et de les faire nager cinq fois pendant une minute à intervalles de trente minutes dans de l’eau à 10°C. Rien à voir avec le sujet, ce qui explique peut-être pourquoi leur billet de 2021 n’aborde tout simplement pas la question du stress infligé à ces animaux.

Et la crédibilité de SoR en matière de rigueur méthodologique n’est pas meilleure : le billet cite une étude de 2012 pour dire qu’on fait nager les souris six minutes et les rats quinze minutes… alors que les quinze minutes mentionnées dans l’étude concernent un « pré-test » réalisé la veille, et pas le test lui-même (qui dure cinq minutes pour les rats). Quand on sait que ce sont ces organismes qui critiquent régulièrement les associations animalistes et se présentent comme des spécialistes à la disposition des médias, on est en droit de se poser des questions sur leurs motivations…

Aidez-nous à faire arrêter ces tests

Il est inadmissible que ces tests se poursuivent aujourd’hui. Nous n’avons aucun droit de faire souffrir les animaux pour nos propres intérêts. Ces prochaines semaines, nous vous en apprendrons plus sur les alternatives envisageables pour aider les personnes souffrant de dépression.

Vous pouvez agir en soutenant la pétition de PETA France qui demande à Sanofi l’arrêt des tests de nage forcée, et en sollicitant sur Twitter les grandes universités et entreprises françaises qui ont participé à ces tests ces dernières années :

Demande d’engagement

J’appelle l’entreprise @PierreFabre à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’entreprise @PierreFabre à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’entreprise @activinside à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’entreprise @activinside à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’institut @GustaveRoussy à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’institut @GustaveRoussy à s’engager contre les tests de nage forcée – les rongeurs ne sont pas du matériel de laboratoire! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Développement des méthodes alternatives

J’appelle l’@InsermIDF à s’engager contre les tests de nage forcée à l’Institut de Psychiatrie et de Neurosciences de Paris et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@InsermIDF à s’engager contre les tests de nage forcée à l’Institut de Psychiatrie et de Neurosciences de Paris et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’@INSB_CNRS et l’@Inserm à s’engager contre les tests de nage forcée et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@INSB_CNRS et l’@Inserm à s’engager contre les tests de nage forcée et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’@IBPS_Paris à s’engager contre les tests de nage forcée et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@IBPS_Paris à s’engager contre les tests de nage forcée et à développer les méthodes de substitution! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Recherches sur la prévention

J’appelle le @NCMagendie à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle le @NCMagendie à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’@unistra à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@unistra à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’@UnivParisSaclay et l’@InsermIDF à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@UnivParisSaclay et l’@InsermIDF à s’engager contre les tests de nage forcée et à privilégier la recherche sur la prévention de la dépression! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Développement des formations sérieuses en psychologie

J’appelle l’@AgenceRecherche à ne plus soutenir les tests de nage forcée et à soutenir le développement des formations en psychologie dignes du 21e siècle! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@AgenceRecherche à ne plus soutenir les tests de nage forcée et à soutenir le développement des formations en psychologie dignes du 21e siècle! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

J’appelle l’@APHP à ne plus soutenir les tests de nage forcée et à soutenir le développement des formations en psychiatrie dignes du 21e siècle! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimal

Tweet: J’appelle l’@APHP à ne plus soutenir les tests de nage forcée et à soutenir le développement des formations en psychiatrie dignes du 21e siècle! #StopNageForcée #EndAnimalTesting #ExpérimentationAnimale https://bit.ly/3T5XLv1 via @onevoiceanimalSignez pour en finir avec le test de nage forcée

Cet article est le troisième d’une série de cinq sur la nage forcée :

  1. Chocs électriques et nage forcée en France en 2022
  2. Nage forcée : les images
  3. Nage forcée : les entreprises qui avancent et l’industrie qui résiste
  4. Nage forcée : d’autres approches sont possibles
  5. Nage forcée : un combat de longue haleine
Partarger l'article