Après la suspension, l’annulation : quand la justice dit stop à la persécution des 1700 renards dans l’Oise

Après la suspension, l’annulation : quand la justice dit stop à la persécution des 1700 renards dans l’Oise

Chasse
27.03.2023
Toutes les actualités

Saisie par One Voice, AVES France et l’ASPAS, la justice juge illégal l’arrêté de la préfecture de l’Oise de 2021 contre 1700 renards.

Ce 23 mars, à la suite de notre recours, le tribunal administratif d’Amiens a annulé l’arrêté de la préfète de l’Oise autorisant l’abattage de 1700 renards dans le département. Le texte, que nous avions fait suspendre en urgence, a été jugé illégal.

C’est une deuxième victoire pour les renards que nous défendons. Suspendu après notre recours dans un premier temps, l’arrêté pris par la préfète de l’Oise le 13 septembre 2021 vient d’être annulé par la justice.

Nous dénoncions depuis sa publication, comme AVES France et l’ASPAS, les arguments fallacieux de ce texte illégal, et la justice nous a donné raison à tous. La décision du tribunal administratif d’Amiens est édifiante : non seulement la préfecture n’a pas respecté les conditions établies par le Code de l’environnement pour justifier son arrêté, mais elle a en plus été incapable d’apporter des preuves aux multiples maux dont elle accusait les renards.

On aimerait bien que les préfectures cessent d’être les chambres d’enregistrement des souhaits des chasseurs et de leur activité. Nous nous réjouissons de cette décision et continuerons à attaquer les arrêtés prenant les renards pour cibles. Signez notre pétition !

Partarger l'article