Le blog de One Voice

Avec le blog de One Voice, suivez l’actualité de la cause animale. Découvrez nos enquêtes et nos campagnes pour la défense des droits des animaux.

  

Un petit esclave est né à Port-Saint-Père

le vendredi 09 septembre 2016 - 3

Un delphineau vient de naître à Planète Sauvage. Mais quel sera le destin de ce petit esclave? One Voice réclame la fin de la reproduction des dauphins captifs, ainsi que la fermeture de tous les delphinariums en France.

Collé au flanc de sa mère, un delphineau tourne dans l'eau tiède sous un soleil de feu.
Il a dû naître il y a quelques jours à peine, et respire encore maladroitement au-dessus de la surface en dodelinant un peu de la tête. Sa mère, Amtan, est une jeune dauphine de seize ans, née au Dolfinarium de Harderwijk. Présente à Planète Sauvage depuis 2008, elle met ici au monde son premier enfant.
Personne ne peut guider sa découverte des gestes maternels. La confier aux soins de Lucille serait trop dangereux. L'an dernier, cette malheureuse lourdement dépressive avait tué dans une bagarre le bébé de Parel, elle aussi primipare. Un acte insensé en milieu naturel mais fréquent en bassin. Pourtant, Lucille est la seule à savoir comment on élève un enfant, la seule à l'avoir appris auprès de sa propre mère.

Où est la mère d'Amtan ?
Qui est-elle ? C'est Molly, née dans le golfe du Mexique en 1980. Sa fille aurait tellement eu besoin d'elle aujourd'hui ! Mais Molly est restée en Hollande. Car c'est ainsi qu'agissent les delphinariums : ils séparent les enfants des mères bien avant qu'ils ne soient adultes. Alors la jeune maman s'inquiète. Elle ne sait pas trop comment faire pour prendre soin de son petit. Une dresseuse lui offre un poisson, elle ne s'approche même pas du bord. Le poisson est jeté à l'eau, la dauphine n'y touche pas. Est-elle malade ? Stressée ? On peut la comprendre. Jamais aucun bébé n'a encore grandi dans les bassins de Planète Sauvage. Il y eut surtout beaucoup de morts en peu d'années.

Il y eut d'abord Sammy, un jeune dauphin bleu et blanc.
Il s'est éteint en 1999 dans les bassins fraîchement construits de Planète Sauvage. Puis ce fut le tour de Théa, une jeune femelle arrivée de Hollande avec ses amies Parel et Amtan en 2008. Elle est morte trois ans plus tard à l'âge de dix-neuf ans sans avoir jamais eu de petit. Arrivé du Parc Astérix, Minimos a disparu à huit ans. On ignore toujours la cause de son décès. Et puis il y eut Little, la fille de Parel, qui survécut moins d'une semaine.
Ce petit être fragile qui nage contre sa mère Amtan vivra-t-il plus longtemps ? Faut-il même le lui souhaiter quand on sait la vie qui l'attend ?... Dès cinq ou six ans, ce delphineau vivra ce que vivent aujourd'hui Galéo et Aïcko : il devra se battre, sans cesse, dans une sorte de feuilleton interminable où ce sont toujours les caïds qui gagnent. Et si c'est une femelle, elle sera engrossée jusqu'à l'épuisement. Ce jeune dauphin, au corps taillé pour la vitesse, ne nagera jamais en ligne droite plus de quelques mètres sans rencontrer un mur. Il ne plongera jamais profondément à la poursuite de poissons fugaces. Ce mammifère marin ne saura jamais ce qu'est la mer.

Signez et diffusez notre pétition !

Légende photo : la vie de famille est essentielle aux dauphins



Commentaires

Commentaire de louna

Je réside à Cannes, lors des inondations d'octobre 2015 le parc aquatique Marineland avait été inondé causant la mort de beaucoup d"animaux. Une pétition pour la fermeture définitive de ce parc avait recueilli 2000 signatures
car il y avait de la maltraitance, mais en vain car l'argent gagne toujours...

Commentaire de Laurine

Signé

Commentaire de wettlé

Je suis absolument du côté de One Voice nous devons tous exiger et agir afin que tous les delphinariums soient définitivement interdits en France mais aussi dans tous les autres pays. Tous ces animaux marins n'ont rien à faire dans de tels endroits et l'on ne cessera jamais assez de dire qu'un animal quel qu'il soit, n'est pas un "objet de distraction, d'amusement ou divertissement" mais qu'il est un être vivant au même titre que l'humain et non inférieur à celui-ci. Il est important et indispensable que les mentalités changent et évoluent en faveur des animaux et non contre les animaux, le respect la considération, la compassion et la reconnaissance doivent s'exercer pour tous les êtres vivants de cette planète et non juste "à l'humain". Il est donc nécessaire d'informer et de sensibiliser la population à la cause animale, à la condition des animaux afin de mettre fin de façon définitive à toute forme d'exploitations et d'utilisations d'animaux qui ne sont qu'ignobles, immondes, honteuses et INACCEPTABLES !
Il y a aujourd'hui, 23 OOO espèces d'animaux en voie d'extinction ce qui est plus que grave et inquiétant, il est donc nécessaire d'agir et de militer pour la défense et la protection de ces animaux, comme de tous les animaux qui ne sont qu'en danger et en voie de disparition à cause de "l'humain", si je puis encore le traiter "d'humain"....

Ajouter un commentaire

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Charte de modération des commentaires.

Dans le cadre de notre éthique de non-violence, aucun commentaire incitant à la haine, injurieux, discriminatoire, diffamatoire ne sera publié ; de même ceux à caractère publicitaire et rédigés en langage SMS.

Merci pour votre compréhension

L’équipe de One Voice

Annuler   

One Voice n’accepte aucune subvention pour garder son indépendance. Votre aide est précieuse.

Diag

Réseaux sociaux


Facebook - Twitter - Vimeo


+33 (0)3 88 35 67 30 - info@one-voice.fr
Association One Voice - 1 A place des Orphelins - 67000 Strasbourg - FRANCE - Mentions légales