le jeudi 05 avril 2018 | 18

Trop c'est trop! Les éléphants doivent être sauvés de l'enfer des cirques!

Diana est morte sur une autoroute… en Espagne, lundi 2 avril après de longues années de captivité, de spectacles, et des centaines de milliers de kilomètres parcourus. Elle a sillonné l'Europe et l'Afrique du Nord, dans une remorque, ne s'arrêtant, sur des aires de repos et des parkings, que pour recevoir des coups de pique...

Hr blog

Ses compagnes, Pira et Belinda (plus âgées encore que Maya), Thaï et Baby ont vécu elles aussi l'accident routier. Crissements de pneus, freinage d'urgence, dérapage, chocs en chaîne, bruits assourdissants de froissement de tôle...Les éléphantes, filmées juste après l'accident, erraient sur la route, blessées, chaînes aux pieds, en état de choc manifeste. Diana agonisait sous leurs yeux sur le bas-côté, au milieu de l'épave qui fut si longtemps sa geôle et qui se révéla aussi son cercueil. Comment sont-elles prises en charge ? Des vétérinaires ont-ils été diligentés en urgence ? Sont-ils spécialistes des éléphants ? Ont-ils pris également en compte leur état psychique ?

En 2006, nous nous sommes battus de toutes nos forces pour les sauver des griffes de leur dresseur. Leur dresseur précédent les lui avait cédées, après sa condamnation en Allemagne pour actes de cruauté. Nous avons pu sauver Vicky, mais Diana, sa chère amie, Pira et Belinda sont restées au sein du cirque. Que vivent ces éléphantes sous sa domination ? Ces êtres sentients, hautement intelligents et sensibles, se vouent un amour sans faille. Comment peuvent-elles supporter des brimades permanentes. Comment vont-elles se remettre du traumatisme de ce violent accident ?

Nous sommes indignés. Cette mascarade a trop duré !

Les éléphants n'ont rien à faire dans des camions sur les routes ! Quelle étonnante manière de traiter des animaux censément protégés par la loi !

Comment l'Etat français peut-il encore tolérer, voire même encourager cela ? Quelle honte, pour le pays ayant permis la signature des accords de Paris lors de la COP 2 ! La majorité de la population est opposée à la présence d'animaux dans les cirques. Les accidents récurrents démontrent qu’elle peut être dangereuse et même mortelle, tant pour eux que pour des humains. Les spectacles ne sont que des démonstrations de force, qui assoient la domination de l'humain sur les animaux et les tournent en ridicule.

Ces accidents ne sont pas le fait du destin ou de la fatalité. Ils sont la conséquence d'une fuite de l'exécutif et du législatif. Ils n’assument pas leurs responsabilités vis-à-vis des générations futures. Les animaux sauvages, d’où qu’ils viennent, font pourtant partie du patrimoine de l’humanité que nous allons leur léguer. Pourtant, ces éléphantes ont été arrachées à leur terre natale et enfermées à perpétuité ! Leur existence n’est que survie, sous les coups d’humains ne cherchant que le profit. Leur droit à une vraie vie et à la liberté, notre espèce le leur a volé.

Le combat de One Voice pour les éléphantes détenues en France

On peut aisément comparer le sort de Vicky et celui de Lechmee . toutes deux âgées et paralysées de la trompe. Depuis plus de 10 ans cependant, Vicky profite d'une retraite paisible. Mais Lechmee, pourtant aveugle, est toujours dans un camion ! Comme Diana aidait Vicky, c’est Mina qui l’aide à se nourrir…. Nous ne baissons pas les bras pour qu’elles soient sauvées ensemble.

Pour Maya, notre combat continue. En mars, un expert de l'Etat, spécialiste des éléphants, a confirmé dans son rapport ce que nous clamions depuis bien longtemps… De quoi s'interroger sur les attestations précédentes des vétérinaires du cirque ! Il nous a fallu plusieurs mois de bataille juridique et de mobilisation du public pour obtenir cette expertise. Et nous intentons un nouveau recours pour Maya, car elle se trouve toujours dans le cirque, malgré les assurances données par la préfecture qui en est responsable.

Enfin, nous adressons une lettre au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire pour demander le retrait immédiat des éléphants des cirques et la reconnaissance de leurs droits fondamentaux, tels que le droit à la liberté. Nous rappelons également au Ministre d'Etat que les éléphants ont des caractéristiques spécifiques qui rendent la vie en cirque inadaptée et nocive pour eux: ils doivent pouvoir ad minima vivre en groupe, avoir un accès illimité à de l'eau et de la boue, pour se baigner et protéger leur peau, manger plusieurs kilos de feuillages et de fruits divers, marcher plusieurs kilomètres par jour, à moins d'en souffrir tant physiquement que mentalement…

#JusticePourMaya #JusticePourDiana #JusticePourLesEléphants

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Mina et Kamala: bientôt la fin du tunnel?
Grand Cirque de Rome, la maltraitance en spectacle

Commentaires 18

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

trochu | vendredi 06 avril 2018

Je suis vraiment très attristée et bouleversée par la mort de "DIANA" pauvre éléphante exploitée et utilisée par des soit disant "humains qui aiment leurs animaux et veillent au quotidien à leur bien-être" mais tout cela n'est que parole et parole, car tous les animaux sauvages des cirques sont maltraités du fait de leurs enfermements, de leurs emprisonnements, de leurs arrachements ignobles aux leurs, à leurs habitats naturels qui ne sont certainement pas "les cirques" ! mais aussi obligés d'obéir afin "d'amuser et distraire" des humains qui ne réfléchissent pas plus loin que leurs bouts de nez....... OUI CELA DOIT CESSER DEFINITIVEMENT ET TOUS CES ANIMAUX ENCORE ENFERMES DANS DES CAGES DOIVENT ETRE LIBERES. Il ne faut pas cautionner et tolérer la présence d'animaux sauvages ou domestiques dans des cirques, cela relève du manque de considération et respect de tous ces ETRES VIVANTS SENSIBLES ET INTELLIGENTS qui n'ont rien à faire dans de tels endroits. HONTE AU GOUVERNEMENT pour ne pas encore réagir et agir dans l'urgence en faveur de tous les animaux des cirques en faisant interdire à jamais leurs présences.

Bea | vendredi 06 avril 2018

c'est honteux de faire souffrir les animaux de ce monde. c'est pas des objets ils sont vivants, les hommes sans âme et l ennemi premier de tous les animaux du ciel, de la mer, de la terre ; paix aux animaux

PAOLA | vendredi 06 avril 2018

Quelle tristesse, quelle fin misérable après une vie misérable.....
Si les humains arrêtaient d'aller dans les cirques qui exploitent les animaux, les cirques arrêteraient de les "utiliser": c'est la logique de l'offre et de la demande.
Malheureusement encore beaucoup d'humains pensent que les animaux dans les cirques sont heureux et aimés. Ils pensent qu'il y a une "complicité" entre l'animal et l'homme. Ils ne voient pas qu'il s'agit juste de soumission et de peur. Continuez ONE VOICE à vous battre pour ces pauvres animaux. J'ai hâte de savoir MAYA dans un lieu de paix.

Himalaya | vendredi 06 avril 2018

Abominable...!!
Cette fois il faut que cela cesse ‼️‼️
Pauvres bêtes...tant de souffrances ...STOP STOP STOP ?