le mercredi 03 août 2022 | 108

Pour les oiseaux, engageons-nous une fois encore contre les chasses traditionnelles !


Mis à jour le 04 août 2022

Le ministère de la Transition écologique a ouvert à la consultation du public ses projets d’arrêtés pour ressusciter les cruelles chasses traditionnelles des petits oiseaux. Vous avez jusqu’au 10 août pour y participer. Une semaine pour sauver les oiseaux du piégeage sous des cages et des filets... Nous prévoyons déjà de les attaquer dès leur publication.

Hr blog

Le nouveau ministre Christophe Béchu aurait préféré qu’on le remercie de certaines avancées, alors qu’il prévoit de reconduire des arrêtés qui réinstaureraient les chasses traditionnelles des oiseaux en 2022. Et ce malgré les décisions répétées du Conseil d’État et de la Cour de justice de l’Union européenne en faveur de la Ligue de Protection des Oiseaux et de One Voice depuis 2018... Arguant qu’il ne les publiera pas si le Conseil d’État décide une fois de plus d’annuler ceux qu’il a d’ores et déjà suspendus. Après de multiples décisions de justice répétées et concordantes, on pensait que la leçon aurait été retenue par l’exécutif. Mais non, les ministres de l’écologie se suivent et le massacre de la faune sauvage continue.

Alors pourquoi diantre en vouloir à ce point aux petits oiseaux ?

Les oiseaux sont déjà en telle difficulté à cause des activités humaines ! Dernièrement, les mégafeux en ont fait périr des milliers. Les pesticides épandus partout depuis des années tuent en masse les insectes dont ils se nourrissent, les destinant à la famine et à une disparition déjà en marche. L’urbanisation, quant à elle, par son bruit, sa lumière nocturne et son grignotage des espaces naturels, ne permet plus une reproduction effective...

Pourquoi le ministère de la nature veut-il tant plaire à ces groupes d’intérêts privés...

... alors que selon le sondage IPSOS/One Voice de septembre 2021, la population générale se détourne de plus en plus de la chasse ? Certainement car nos enquêtes révèlent au grand jour son vrai visage : celui de la violence, de l’impunité, de l’anti-écologie et de l’insécurité. D’ailleurs, le ministère de la Transition écologique vient même de se pourvoir en cassation face aux décisions favorables aux Choucas des tours obtenues par One Voice et Crow Life en Bretagne...

Il ne fait décidément pas bon être une alouette, un vanneau huppé, un pluvier doré ou tout autre oiseau en France de nos jours !

Pour participer vous aussi aux consultations publiques et donner vos arguments construits contre les arrêtés permettant la réintroduction des chasses traditionnelles en Gironde, dans les Landes, dans le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et les Ardennes, il vous reste à peine une semaine, soit jusqu’au 10 août 2022 :

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Face à nos recours contre le déterrage des blaireaux, plusieurs préfets s’inclinent ! Recours et images inédites de One Voice de l’élevage de faisans et perdrix de La Peyratte destinés à la chasse

Commentaires 108

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Foxart | mercredi 10 août 2022

Ces chasses prétendument "traditionnelles" n'ont rien à voir avec une quelconque culture, elles ne sont que la perpétuation de pratiques barbares d'un autre temps auquel la notion de culture et de tradition ne fait que servir d'alibi. Hypocrite, sordide et honteux !

MC Babs | mercredi 10 août 2022

L'homme fait déjà tellement de mal aux oiseaux,pollution, cultures, pesticides, constructions etc etc. Et maintenant, pour faire "plaisir" à quelques électeurs chasseurs "on" veut donner le droit de les décimer au nom d'une stupide tradition. Je trouve cela révoltant et inacceptable, j'ai honte d'être un humain!

Tamachou63100 | mercredi 10 août 2022

Contre une cruauté sans nom. Une barbarie d’un autre temps. Seulement y penser est inhumain. Honte à ceux qui ont ces idées débiles er dégénérées

Françoise Ophélie | mardi 09 août 2022

Il faut protéger la nature et abolir la chasse