le mardi 25 octobre 2022 | 20

One Voice, encore et toujours pour une vraie réforme de la chasse !


Mis à jour le 28 décembre 2022

Plus de huit Français sur dix sont en faveur d’une interdiction de la chasse deux jours par semaine dont le dimanche, et durant l’intégralité des vacances scolaires (sondage IPSOS/One Voice septembre 2022). Partout où One Voice a enquêté dans le milieu de la chasse, l’alcool était présent. Malgré les efforts « poudre aux yeux » de la Fédération nationale des chasseurs pour sensibiliser ses membres à la sécurité (comme le rappel des angles de 30° pour ne pas tirer sur son voisin chasseur), il est évident que ceux-ci sont insuffisants à juguler les morts et blessés répertoriés chaque année. L’idée de former les chasseurs aux premiers secours est bien la preuve que ce loisir n’a rien d’anodin.

Hr blog

Pour Muriel Arnal, présidente de One Voice :

« La chasse est le seul loisir qui peut tuer ceux qui ne le pratiquent pas. La création d’un délit d’alcoolémie à la chasse serait un bon début, mais qui sera chargé d’effectuer les contrôles et quelle sera la sanction ? Il ne faudrait pas s’arrêter aux effets d’annonce. »

Un gouvernement acquis au lobby cynégétique

La secrétaire d’État en charge de l'écologie, Bérangère Couillard, lance une concertation ce mardi sur les axes de travail concernant la sécurisation de la chasse. Celle-ci fait suite à une politique gouvernementale très défavorable à la faune sauvage libre, au moins depuis la première élection d’Emmanuel Macron, et un affichage limpide en faveur des chasseurs ; et ce, en faisant systématiquement fi des décisions de justice ou des problèmes dévastateurs liés aux désordres climatiques sur l’environnement et ses habitants. Elles font également suite à de nombreux homicides involontaires et blessures plus ou moins graves, sur des personnes profitant de la nature : riverains, cyclistes, automobilistes, cueilleurs de champignons, randonneurs...

La mort dramatique de Morgan Keane par balles alors qu’il était dans son jardin a donné lieu à l’obtention de plus de 122000 signatures de la pétition d’Un jour un chasseur sur le site du Sénat. Elle demandait, dans le prolongement de nos demandes antérieures, la sécurisation de la chasse, notamment par le biais de journées sans chasse pour que tout un chacun puisse profiter de la nature sans risquer sa vie. La commission du Sénat nous a reçus, comme beaucoup de nos partenaires, mais a rendu un rapport loin d’être au niveau de l’enjeu. Il aura fallu attendre une énième fois que des humains soient la cible d’un chasseur pour que le gouvernement agisse contre les passe-droits dont ils bénéficient en permanence.

L’expertise de terrain développée par One Voice sur la chasse

One Voice mène un travail de fond sur le milieu de la chasse depuis de nombreuses années. Ce travail de lanceur d’alerte est essentiel contre un lobby qui a ses entrées dans le bureau du Président de la République.

Pour montrer la réalité ignorée par les non-chasseurs, ses enquêteurs ont entre autres infiltré le milieu de la chasse à tir, de la chasse à courre, des chasses en enclos, ou encore celui de la vénerie sous terre aux renards et blaireaux et montré ce que font et se disent les chasseurs entre eux quand ils ne se pensent ni surveillés, ni contrôlés.

Pendant ces années d’enquête, nous avons été les témoins de parties de chasse où tous avaient bu du vin à foison le midi - et parfois dès le matin ! - avant de multiples battues. Les propos tenus et enregistrés concernant la sécurité sont eux aussi alarmants.

Une association de défense des animaux qui a obtenu de nombreuses victoires en justice

One Voice dépose également de nombreuses requêtes pour faire annuler des arrêtés préfectoraux et ministériels qu’elle considère comme abusifs. Parmi ses victoires notables : l’arrêt de la chasse à la glu, et la suspension et les annulations des arrêtés sur les chasses traditionnelles des petits oiseaux, au même titre que la LPO. Mais aussi la suspension de plusieurs arrêtés sur les Galliformes de montagne et la période complémentaire de déterrage des blaireaux, notamment.

Ce travail de fourmi a permis également au niveau politique de notamment participer à une loi, même imparfaite, sur le désengrillagement de la Sologne, et de multiples propositions de lois.

L’opinion des Français est favorable à une réforme radicale de la chasse

One Voice a organisé les deux marches unitaires annuelles successives pour une réforme radicale de la chasse à Paris avant que la pandémie ne frappe le monde en 2020.

L’association porte une dizaine de mesures phares, prioritaires, pour une réforme radicale de la chasse, largement soutenues par une quarantaine d’associations et plusieurs centaines de milliers de personnes et validées par l’opinion des Françaises et des Français (dans plusieurs sondages IPSOS 2019, 2021, 2022).

Il va de soi que One Voice est en faveur de plus de mesures pour permettre à tous et toutes de profiter de la nature en toute quiétude. La ministre ne semble pas fermée à l'idée du dimanche sans chasse. Cela serait un début. Une limitation de l’alcoolémie avant de manier des armes à feu identique à celle en place pour prendre le volant nous semble un minimum. Il serait plus que temps ! À condition que les contrôles et les autorités soient, eux aussi, au rendez-vous.

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Lot-et-Garonne : les chiens du hangar sont bien victimes de mauvais traitements. Il est facile de prétendre le contraire une fois que tout a été nettoyé. Dans le Lot-et-Garonne, des chiens «de chasse» livrés à eux-mêmes dans un hangar : One Voice enquête et dépose plainte

Commentaires 20

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Gb | dimanche 30 octobre 2022

La chasse n'a plus raison d'être. Au fil du temps la vraie chasse a disparu pour laisser la place à une pratique qui ressemble plus au plaisir malsain de tuer un animal et s'enorgueillir !!

Shogun74 | dimanche 30 octobre 2022

Tuer, voilà un loisir terrifiant, retirer la vie à de pauvres animaux, je ne comprendrais jamais, ils se sentent tellement supérieurs, ils sont d'une brutalité, où est la générosité de cœur ? Totalement absente.....

Béa | samedi 29 octobre 2022

En finir définitivement avec cette pratique barbare !!!Tuer n'est ni un divertissement,ni un loisir...Lorsque 85% de Français sont pris en otage par une minorité dangereuse, armée, alcoolisée et arrogante qui fait régner la terreur dans les campagnes et les forêts, il est grand temps d'y mettre un terme afin que soit rétablie la Démocratie !!! Exigeons un référendum...

Patricia | vendredi 28 octobre 2022

Il ne faut rien lâcher. Envahir les réseaux sociaux,les médias, pétitions, articles, conférences, manifestations,... partout encore et encore. Faire savoir à tout le monde et même au-delà des frontières.
Nous les aurons à la honte et à l'usure!