Chasse à courre : terreur dans nos campagnes

Chasse à courre : terreur dans nos campagnes

Chasse
04.01.2018
Toutes les actualités

Enquête : One Voice a infiltré le milieu de la chasse à courre. Les images illustrent la barbarie des traques. Il est temps d’interdire cette pratique !

​Les enquêteurs de One Voice ont infiltré le milieu de la chasse à courre. Leurs images illustrent la terreur et la barbarie qui s’emparent de nos campagnes au cours de ces traques sans merci. Soutenez la proposition de loi visant à l’interdire en diffusant nos images !

Un jour de chasse à courre

Cela aurait pu être un jour comme les autres, une rencontre furtive au détour d’un chemin avec un cerf majestueux ou un chevreuil timide. Cela aurait pu être un moment d’exception. Mais ce jour là, ce sont les hurlements des humains et des chiens qui donnent le ton, qui envahissent la forêt. Le cerf traqué bondi, la terreur dans les yeux, il court pour sauver sa vie. Derrière lui, une meute et des cavaliers le poursuivent dans une chasse à courre sans répit. Désespéré, il se jette à l’eau. Il sera rattrapé et mis à mort avant d’être dévoré. 

La réalité de la chasse à courre

La chasse à courre est particulièrement cruelle. Les images de notre enquête doivent être vues par le plus grand nombre. La réalité de ce qui est un loisir pour certain n’est que terreur à la fois pour l’animal poursuivi, mais aussi pour tous les animaux de la forêt qui se terrent, paniqués par la meute et les cris de l’équipage. Les riverains aussi en subissent les conséquences. L’actualité s’en fait régulièrement témoin. 

Une loi pour l’interdiction de la chasse à courre

Une loi proposée le 22 novembre dernier par 14 sénateurs rendrait la chasse à courre illégale à compter du 1er juin 2018, avec une peine de 15000 euros d’amende et d’un an d’emprisonnement pour les contrevenants. Mais le processus de validation est long. Pour soutenir cette demande, aidez-nous à diffuser les images de notre enquête au plus grand nombre. Il faut mettre un terme à cette pratique barbare !

Partarger l'article