le lundi 18 juillet 2016 | 76

Mobilisation pour les souris !

Tandis que les fabricants de toxine botulique s'engagent à ne plus employer le test de la DL50, une firme japonaise continue à sacrifier des souris en masse. One Voice et Doctors against Animal Experiments se mobilisent !

Hr blog

Depuis 2010, One Voice mène campagne en faveur des souris tuées en grand nombre dans les laboratoires (voir l'historique de ses actions pour l'abolition de l'expérimentation animale). Le cas de celles qui sont sacrifiées pour la production de toxine botulique est particulièrement cruel. Le test de la DL50 (ou dose létale médiane) est effectué pour chaque lot de toxine afin de déterminer la dose qui tuera 50 % des souris. La substance leur est injectée dans l'abdomen, leur causant des souffrances intolérables. Progressivement paralysées, elles meurent finalement par suffocation.

En 2011, le laboratoire Allergan, fabricant américain du Botox®, annonçait avoir trouvé une méthode in vitro pour la mise au point de son produit, signant une première victoire pour la campagne européenne menée par l'ECEAE, dont One Voice est la représentante pour la France. Ses concurrents directs, IPSEN et Merz, lui ont récemment emboîté le pas, bien que les procédures de validation soient encore en cours. Seule une firme japonaise rechigne encore à renoncer aux souris…

Eisai est un laboratoire japonais. Il commercialise en Europe Neurobloc®, un médicament à base de toxine botulique de type B. Initialement prévu pour le traitement des torticolis, son usage se répand aujourd'hui auprès de ceux dont les rides sont devenues résistantes à la toxine botulique de type A de la concurrence… D'après nos sources, le laboratoire allemand LPT, qui effectue les tests pour son compte en Europe, a été autorisé à effectuer la DL50 sur 60.000 souris en 2014 ! Et si Eisai déclare qu'une procédure de remplacement est à l'étude, combien vont encore être torturées avant des actes concrets ? Mobilisons-nous pour un arrêt immédiat du sacrifice des souris !

Agissez pour les souris

One Voice et Doctors against Animal Experiments, son partenaire allemand au sein de l'ECEAE, lancent une campagne de pression sur Eisai.

  • Ecrivez à leur représentant en France !

laboratoire@eisai.net
Ou
Eisai SAS
5/6, place de l'Iris
Tour Manhattan
92095 La Défense
France

Vous trouverez ci-dessous le texte que nous vous recommandons d'utiliser :

Madame, Monsieur,

Je suis horrifié(e) d'apprendre que votre firme charge le laboratoire contractuel LPT d'expérimenter sur des souris, au moyen du test de la DL50, votre produit NeuroBloc® de toxine botulique B. Rien qu'en 2014, pas moins de 60.000 souris en ont ainsi été victimes !

D'autres fabricants ont déjà abandonné les tests sur les animaux au profit de méthodes utilisant des cellules humaines.

Par conséquent, je vous demande l'arrêt immédiat de la DL50 sur les souris et son remplacement par une alternative éthique, sans animaux.

Cordialement,

Nom_________________________
Adresse________________________


  • Soutenez les actions de One Voice pour l'abolition de l'expérimentation animale !
Hr blog

Dans la thématique

Scandale de la Dépakine : l'expérimentation animale prouve encore sa dangerosité
Nestlé doit cesser les tests cruels sur les animaux pour la toxine botulique

Commentaires 76

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

pascale | lundi 07 août 2017

stop a la barbarie grrrrrrrrrrrrr

dasogo | samedi 03 septembre 2016

Il faut arrêter de torturer ces pauvres bêtes, il y en a marre de cette souffrance au nom de la science.

mme Gogibus Sonia

JACOB | vendredi 29 juillet 2016

Mail envoyé, en espérant que cela servira la cause des animaux

ana | vendredi 29 juillet 2016

Que dire ???? Sinon STOP à toutes ces tortures infligées aux animaux...