le jeudi 09 mai 2019 | 41

Mézilles : nouvelle audience et rassemblement pour les chiens

L'élevage de beagles et golden retrievers de Mézilles dépassait largement le nombre de chiens qu'il est autorisé à accueillir, et le préfet a validé sa demande de régularisation de sa capacité d'accueil. L'audience concernant cet aspect du dossier aura lieu le 16 mai 2019 au tribunal administratif de Dijon à 8h30. One Voice se bat toujours pour que cet « élevage-usine » ferme et que les chiens exploités puissent enfin goûter à la joie, la paix et la sérénité d'un foyer aimant. Nous serons également en action le 18 mai prochain à 11h devant la préfecture de l'Yonne à Auxerre, pour faire entendre la voix de ces chiens martyrs. Nous ne nous laisserons pas réduire au silence!

Hr blog

Edit au 26 juin 2019:

L'audience initialement prévue le 16 mai au tribunal administratif de Dijon
aura lieu ce jeudi 27 juin à 8h00.


Edit au 14 mai 2019:

L'audience initialement prévue le 16 mai au tribunal administratif de Dijon
est reportée à une date ultérieure.

Notre rassemblement du 18 mai 2019 devant la préfecture de l'Yonne à Auxerre, lui, est maintenu.

Des chiens sans compagnie

L'enfermement, la reproduction intensive, la revente, etc. : toutes les conditions de fonctionnement du centre nous évoquent une usine à chiots et chiens, un enfer pour eux; pour quiconque dans de telles conditions!
Leur naissance dans l'élevage n'est que le début d'une vie sans considération ni amour, dont la sortie vers des laboratoires sera la première… et la dernière. Les 800 chiennes sont utilisées pour produire des chiots sans répit, enfermées avec leurs petits dans des box en ciment, sans partager ni joie ni tendresse.
Comment pouvons-nous imaginer que les quelques salariés que compte le centre puissent apporter soins et attentions à des milliers de beagles et golden retrievers ?  

Nous avons porté plainte pour actes de cruauté, mauvais traitements et défaut de soins et avons pu entrer dans les locaux du centre de Mézilles, accompagnés par un huissier qui a recensé bien des faits insupportables. Après avoir validé les informations qu'il avait recensées, la justice s'est déjugée en nous empêchant d'utiliser son constat dans notre plainte contre l'élevage et pour notre campagne de sensibilisation au sort tragique de ces beagles et golden retrievers. Cette fois, au tribunal administratif de Dijon, nous ferons face à la préfecture qui a régularisé a posteriori l'agrandissement du centre d'élevage, effectué hors du cadre autorisé. Un scandale de plus...

Mobilisons-nous pour ces beagles et golden retrievers réduits au silence

Notre motivation pour agir au nom des chiens cobayes pour les exigences d'une science sans conscience est plus forte que tout. Nous nous rassemblerons à nouveau devant la préfecture de l'Yonne dans le centre-ville d'Auxerre le samedi 18 mai prochain à 11h, nous comptons sur votre mobilisation pour faire entendre la voix des chiens martyrs à Mézilles.

Pour soutenir notre combat pour eux, continuez à partager et signer notre pétition!

Claire Walder
Hr blog

Dans la thématique

Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie (LPT): le sadisme au nom du «bien»
Victoire détonante contre l’élevage de Mézilles !

Commentaires 41

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Marie | mardi 04 juin 2019

STOP à ces expériences et que les chercheurs cessent de torturer les animaux.
Ces animaux ne doivent plus souffrir, d'autres alternatives existent !

SYLVIE | jeudi 16 mai 2019

Nous nous préparons à faire la route, depuis l'Alsace, pour venir au rassemblement prévu dans 2 jours, samedi 18, à Auxerre. Ce sera notre 1ère manifestation pour les animaux. Nous sommes à la fois inquiets et impatients d'y participer. Puisse notre présence donner du poids à la cause. J'espère que nous serons nombreux, venus des 4 coins de la France. Il faut que One Voice gagne ce combat contre l'élevage indigne de Mézilles. Aucun animal ne devrait avoir à souffrir à cause des hommes. Ils ont des droits, surtout celui de vivre en paix. Nous avons des devoirs envers eux, surtout celui de les protéger.
Notre voix pour les sans voix.

Christelle | mercredi 15 mai 2019

Je suis choquée qu'on puisse encore faire ce genre de choses, moi tout ce que je peux faire c'est de signer cette pétition et de partager, si j'avais une voiture c'est sûr à 100% que je serais venue vous soutenir et aussi ces boules de poils qui ne demandent qu'une seule chose: qu'on leur donne plein d'amour et de caresses. Mais je suis de tout cœur avec vous ONE VOICE, vous avez intérêt à gagner, pour nous mais surtout pour eux. Et que leurs souffrances cessent une bonne fois pour toutes.

bidule | mercredi 15 mai 2019

Je dis non, avec toute la force de mon âme, aux élevages tels que celui de Mézilles.
Beaucoup de personnes ignorent que ces pratiques existent encore.
Il faudrait lancer une grande campagne internationale d'information pour que les gens puissent réagir en tout état de cause contre ces atrocités!
Pour cette raison, et pour agir à ma petite échelle, je n'hésiterai pas à faire le déplacement depuis ma Bretagne, le 18 mai pour protester contre cette décision de justice infâme