le mercredi 22 février 2023 | 11

Les tours de passe-passe du Nouveau Cirque Triomphe en partie condamnés par la justice

Les tours de passe-passe du Nouveau Cirque Triomphe en partie condamnés par la justice

Mis à jour le 29 mars 2023

Dans ces affaires à ramifications familiales labyrinthiques, les circassiens auront déployé l’intégralité de leurs talents de bonimenteurs. Et si les magouilles des Gougeon leur ont permis de retomber cent fois sur leurs pieds, cette fois, ils ont échoué - en partie - à passer à travers les mailles du filet de la justice, grâce à une enquête de One Voice de plusieurs années. Celle-ci nous a menés dans tous les cirques de cette famille, partout en France, et jusque dans l’échoppe d’un taxidermiste qui fait de l’import-export de produits issus d’animaux sauvages, l’un des plus gros trafics de la planète.

Hr blog

Photo : Tarzan, Alexandre Blanchon/Tonga Terre d'Accueil

Les tribunaux correctionnels (TC) de Bourgoin-Jallieu et de Bobigny ont (enfin) traité les dossiers que nous leur avions soumis en 2021... Nous réclamions une sanction exemplaire pour le trafic mené par les Gougeon, notamment au Nouveau Cirque Triomphe, mais aussi au Cirque de Paris (où nous avons obtenu la saisie de Jon, Patty, Marli, Céleste et Hannah), Cirque Idéal et Italiano, où la famille de dresseurs sévit aussi.

Nous avions clairement établi que les animaux étaient détenus illégalement par les divers membres de la famille. Ici, c’est chez Joseph et Stéphane Gougeon, mais aussi chez Guy Mordon, un oncle, mis en cause dans l’affaire (de nombreuses fois repoussée puis traitée à Bourgoin-Jallieu), que de la reproduction avait cours, et qu’un lion finissait dans la boutique d’un vendeur d’animaux « naturalisés » du tout-Paris, un commerce très lucratif.

Nos avocats avaient rassemblé et exposé sur un plateau nos preuves obtenues à l’occasion d’une enquête ayant démarré en 2018. Pourtant, la justice en a décidé autrement. Elle n’a pas tenu compte de l’essentiel. Une occasion manquée.

Tarzan, le lion placé qui cache les autres

Plusieurs lions étaient détenus sans certificat de capacité et ont été soi-disant placés dans le cirque de Mordon sans que celui-ci ait non plus ces autorisations ; l’identification de Jon, le lion squelettique et mutilé, déjà saisi et placé par nos soins dans un refuge des mois auparavant, était attribuée à Tarzan dans le recueil de suivi des animaux du Nouveau Cirque Triomphe... Sous la pression de notre travail sans relâche, Tarzan avait été placé au même endroit que Jon, chez Tonga Terre d’Accueil.

De tout cela, le tribunal de Bourgoin-Jallieu n’a retenu dans sa décision du 20 février 2023 que le fait que Tarzan était détenu illégalement. Seul Stéphane Gougeon est condamné pour détention non autorisée d’animal d’espèce non domestique, à quatre mois de prison avec sursis et des dommages à verser. Les faits n’ont pas été retenus contre Joseph Gougeon. Quant à Guy Mordon, il a été relaxé.

L’affaire dans l’affaire : à vingt mille euros la peau de lion... seulement une tape sur les doigts

Enfin, nous avions retrouvé le taxidermiste non agréé qui travaillait pour le compte du revendeur chez qui Joseph Gougeon avait déposé une dépouille de lion en 2019, avions mené l’enquête et déposé plainte. Le prévenu a été entendu lundi 20 février par la justice. Il avait reconnu sa culpabilité (audience en CRPC). Mais le tribunal de Bobigny a décidé de classer l’affaire sans même entendre nos arguments.

Ces décisions, nous les respectons tout en les déplorant. Signe des temps : l’état de droit, exsangue, doit procéder à des choix, faits au détriment des voix que nous portons. Cependant, rien ne nous arrêtera pour que nos concitoyens, quelle que soit leur place dans la société, sachent ce qu’endurent les animaux dans notre pays. Nous n’en avons pas fini avec notre combat pour les défendre contre l’exploitation, le dressage et la captivité dans les cirques.

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Audience à Vannes ce 12 février 2024 pour un lion et deux lionnes détenus par le cirque William Zavatta La fin de la vie de cirque pour les lamas, chevaux, vaches et dromadaires abandonnés par le Cirque de Paris

Commentaires 11

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Jane Marshall | vendredi 10 mars 2023

Non seulement on détruit la Nature, mais de surcroît on martyrise des animaux sauvages pour faire du fric! Quant aux gens qui vont dans les cirques où ils emmènent leurs enfants (ce qui est loin de leur donner un bon exemple de ce qu'est le respect des animaux et le la Nature...), je n'ai absolument aucun respect pour eux, aussi lorsqu'un accident leur arrive dans ce cadre là, je pense que ce n'est que la VRAIE JUSTICE : Celle que l'Univers !!! Quant à la FAUSSE justice des humains, qui elle N'EST PAS UNE "JUSTICE" puisqu'elle ne fait que cautionner tout ce qu'il y a de plus mauvais chez cette espèce que je nomme "estomac-à-deux-pattes-sans-âme" (pour ses 98%), je ne la respecte pas plus. Et plus je m'en tiens le plus loin possible, mieux je me porte !!! One Voice ainsi que d'autres tels 30 Millions d'Amis et autres sont des êtres ADMIRABLES et méritent, EUX, BIEN PLUS QUE DU RESPECT !!!

Shogun 74 | lundi 27 février 2023

Les circassiens, sont soutenus par nos dirigeants, un soutien unique. Ils ont tous les droits, voir Mr Muller devenu Zavatta, je doute si je me conduis mal, que je puisse d'un coup de baguette magique changer de nom, c'est impensable., On se moque de nous, mais surtout de ces pauvres animaux détenus, un enfer pour eux, ne rien attendre de Monsieur notre Ministre de la Transition Écologique !...

Patricia | vendredi 24 février 2023

Concernant le taxidermiste, dans les tribunaux français il suffit de reconnaître sa culpabilité pour obtenir un "sans suite et sans poursuite ". C'est la Justice à l'envers.
Et pour l'autre Monsieur Gougeon et sa famille, 4 mois de prison avec sursis ? = Justice de petit marché et juges, avocats, présidents de tribunaux de petit courage, de petites capacités, de petite envergure pour appliquer des décisions courageuses et qui changerait cette société d'exploitant.et de toutes sortes.

trochu | jeudi 23 février 2023

Oui, nous pouvons rendre seul responsable notre président qui n'agit en rien en faveur des animaux mais qui tolère, cautionne et encourage la chasse quelle qu'elle soit, qui soutient les braconniers et chasseurs en leur autorisant à tuer et tuer des animaux à moindre coût, plus que choquant et révoltant ! Ce président n'a aucune sensibilité, aucune grandeur ni empathie et se fiche totalement du sort réservé aux animaux sauvages, de tous les trafics odieux et immondes les concernant. Nous avons un président absolument pas humain et dénué de toutes émotions, c'est une évidence. Mais il ne faut ni reculer et ni abandonner, car les français refusent et rejettent toujours plus toutes formes d'exploitations des animaux, toutes cruautés et barbaries à leurs encontre et tous ces animaux doivent être libérés de leurs tortionnaires que sont les circassiens.

Shogun74 | lundi 27 février 2023

Oui vous avez raison, Président, Ministres, Sénateurs, ne rien attendre d'eux. J'ai envoyé à notre Président un courrier pour la chasse à courre, réponse : Mr le Président en a pris connaissance, quelle hypocrisie !
Quant à Mrs les Ministres ils me dirigent vers les Préfets des régions concernées, et eux ne répondent pas du tout,. Vive la France, aucune considération pour nous, simples citoyens !.. .