le samedi 13 février 2021 | 18

Les delphinariums en Chine, retour d’un mauvais augure pour les orques détenues par Marineland


Mis à jour le 13 février 2021

Il y a plus d’un an, nous alertions sur le fait que le Marineland d’Antibes prévoyait de transférer Inouk, Wikie, Moana et Keijo dans un delphinarium en Chine. Après un mois de campagne et trois lignes de démenti, le parc déclarait qu’aucun transfert des orques vers la Chine n’était prévu… en 2020.

Hr blog

Une rumeur qui se confirme dangereusement

Depuis les annonces de Barbara Pompili et la proposition de loi sur la maltraitance animale, les jours des delphinariums en France sont - enfin – comptés. Mais voilà que de nouvelles rumeurs circulent sur l’avenir des orques du parc français : deux établissements chinois envisageraient de recourir à l’insémination artificielle d’orques déjà détenues en Chine, mais également… d’acheter à l’étranger des orques captives en âge de se reproduire. Plusieurs parcs ont déjà été repérés : en Russie, aux États-Unis, au Japon… ainsi qu’en Espagne et en France

C’est là que la déclaration de Marineland faite à Christian Estrosi lors de notre campagne avec Sea Shepherd l’année dernière devient - hélas – intéressante. On peut ainsi lire « que l’avenir des animaux du parc sera conditionné par les décisions que prendrait le ministère de la Transition écologique »…

Le Parc Astérix, un modèle à ne surtout pas suivre !

Quand on voit comment le Parc Astérix s’est débarrassé - il n’y a pas d’autre mot - des dauphins qu’il détenait, on ne peut que s’alarmer de ce que les semaines à venir laissent entrevoir. Non, le fait de laisser partir les orques, « nos » orques, en Chine ne pourrait pas être perçu comme un beau geste de la part de Marineland. Laisser un tel transfert s’opérer serait scandaleux !

Oui, il faut sauver nos orques !

La fin des delphinariums en France ne sera une victoire qu’à la condition que les animaux qui y sont actuellement détenus bénéficient d’une retraite bien méritée, pas d’un aller simple vers le pire ! Inouk, Wikie, Moana et Keijo ne doivent en aucun cas partir dans un autre parc et certainement pas en Chine. Elles sont nées en France, il est de notre devoir de leur offrir une meilleure vie, une vraie vie, dans un sanctuaire !

Hr blog

Dans la thématique

Nos enquêteurs ont vu Ula en état d’extrême cachexie Naomi Rose : « Et si on regardait le monde à travers le regard des dauphins ? »

Commentaires 18

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Mme Loup | vendredi 30 avril 2021

Les orques, animaux intelligents, doivent pouvoir vivre en liberté, avec leur famille puisque leur dialecte est personnel à chaque famille!

Charlotte | vendredi 16 avril 2021

Il ne faut pas que les orques de Marineland soient envoyées en Chine où les conditions seront désastreuses pour elles. Elles ont vécues toutes leurs vies dans des conditions de prison déjà et devraient vivre le reste de leurs vies dans un sanctuaire ensemble!!!

Pino | jeudi 25 mars 2021

Pitié pour ces martyrs, octroyons-leur au moins une fin de vie agréable.
Allons jusqu’au bout de ces actions entreprises par le gouvernement.

Stéphane | samedi 06 mars 2021

Leur transfert vers d'autres delphinariums - et en particulier en Chine - serait un désastre !
Merci à One Voice pour son travail sans relâche pour empêcher cela.