le vendredi 01 avril 2022 | 2

Les animaux du cirque Franco-Belge toujours exploités... Écrivons au maire de Péronnas


Mis à jour le 15 juillet 2022

Depuis des mois les signalements pleuvent concernant le cirque Franco-Belge, que nous étions allés visiter il y a tout juste deux ans à Milly-la-Forêt. Le 1er mars, il était à Villelaure, mi-février à Digne-les-Bains, l’été dernier à Villefontaine, à la Tour du Pin ou encore à Meylan... De nouveau, cette fois dans la périphérie de Bourg-en-Bresse, le public se révolte de voir des animaux derrière des barreaux, enfermés dans des camions-cages, et devant exécuter sur la piste des numéros indigents sous la contrainte. Nous avons besoin de vous pour écrire à la mairesse de la commune !

Hr blog

Ce jeudi 31 mars, le cirque de Jackson Muller a été signalé dans l’Ain, à Péronnas, une petite ville jouxtant Bourg-en-Bresse. En plus des « classiques » animaux domestiques, poneys et chameaux, le cirque exploite aussi des zèbres, des singes, des lionnes et des tigres dont un tigre blanc (« produit d’appel » pour les cirques, toujours friands de nouveautés), issu d’un croisement qui entretient une maladie génétique, menant souvent ces animaux à des problèmes de vue, respiratoires et cardiaques...

Des animaux stressés qui s’ennuient profondément et un danger pour les riverains

Les images filmées par la lanceuse d’alerte montrent que les tigres tournent en rond dans les camions-cages, un symptôme de mal-être lié à la captivité. En effet, dans la nature, les animaux sauvages peuvent se soustraire à la vue de tous, et circuler comme bon leur semble.

De plus, le cirque n’assure aucune surveillance des animaux, alors qu’ils représentent un danger pour quiconque ne respecterait pas les barrières ou les écriteaux.

Une loi toujours pas en application

Les décrets d’application de la loi sur la maltraitance animale concernant les cirques itinérants ne sont toujours pas publiés. Or, les délais votés et inscrits dans la loi sont déjà longs avant l’arrêt de la reproduction (deux ans) et celui de l’itinérance (sept ans). Mais ils ne prendront effet qu’à la publication desdits décrets. Il est grand temps que les maires, indépendants du pouvoir en place (contrairement aux préfets), tapent du poing sur la table. Ils peuvent agir et ne plus laisser faire en refusant d’accueillir ces établissements de souffrance mobiles sur leur territoire.

Les spectacles commencent dès ce vendredi 1er avril, et auront lieu jusqu’à dimanche. Ecrivons tous en masse à la maire de Péronnas, afin de lui demander de ne plus accueillir de cirques qui exploitent des animaux.

Adresse et email de la commune: 

Mairie de Péronnas
Place de la Mairie, BP 20
01960 PERONNAS

Formulaire de contact

Lettre/email type:

À l’attention de Madame Hélène Cedileau, mairesse de Péronnas

Madame la Mairesse,

Je suis outré(e) que votre municipalité accueille sur son territoire un cirque exploitant des animaux parmi lesquels figurent des animaux sauvages, dont la place n’est pas dans des camions, à subir jour après jour la terreur du dressage, la promiscuité et l’itinérance.

Le cirque Franco-Belge, actuellement installé à Péronnas, exploite des tigres, qui sont de grands solitaires, ainsi que des lionnes qui, en liberté, règnent sur des centaines de kilomètres carrés de territoire. Les singes et les zèbres, eux aussi, ont besoin de vivre dans des espaces naturels et non derrière des barreaux ou à l’attache, sous la menace du fouet. La place des animaux des cirques est dans des sanctuaires, pas derrière des grillages à la vue de tous, ni sous les projecteurs, harcelés par les bravos des spectateurs ou la musique tonitruante des circassiens.

Sans parler du grand danger que représentent de tels animaux pour les riverains, sachant qu’aucune surveillance n’est assurée par les employés du cirque.

Dans l’espoir qu’à l’avenir vous ne renouvellerez pas l’autorisation d’installation du cirque Franco-Belge sur votre commune ni d’aucun autre cirque détenant des animaux ; dans l’espoir aussi que vous diligenterez une visite de l’OFB ou, à défaut, de la DDDPP sur place avant son départ, je vous prie d’agréer, Madame la Mairesse, mes respectueuses salutations.

Signature

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Tigres du dresseur de cirque M. Masson: Audience à Beauvais le 20/09 après l’enquête de One Voice Nouveau Cirque Triomphe : One Voice contre Gougeon et Mordon au tribunal de Bourgoin-Jallieu ce 14 septembre

Commentaires 2

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Isabelle | vendredi 01 avril 2022

Merci One voice.
Message envoyé à la Mairesse.

Karine | vendredi 01 avril 2022

Il ne faut pas accepter ces cirques tant qu’ils détiendront des animaux.