le mardi 02 avril 2019 | 8

La Redoute intensifie ses efforts contre la fourrure !

Affiliée à notre programme Fur Free Retailer, La Redoute s'est engagée à ne plus commercialiser de fourrure animale depuis 2017. Cet engagement vaut tant pour sa marque propre que pour les produits des autres marques qui figurent sur son catalogue. À la suite de retours de clients nous signalant des articles en fourrure sur la partie marketplace* de son site, La Redoute s'est montrée très à l'écoute. Afin que cette situation ne se reproduise plus, elle passe à l'action.

Hr blog

Photo : Otwarte Klatki

Engagée à nos côtés dans le programme Fur Free Retailer depuis deux ans, La Redoute refuse catégoriquement de vendre de la fourrure. Pourtant, à cause de systèmes automatisés utilisés par les vendeurs ou de simples erreurs humaines, des produits avec de la fourrure ont été mis en vente sur le site. La Redoute, alertée par One Voice, a immédiatement redoublé d'efforts ! En plus de la mise en place d'une adresse mail pour les signalements, une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée dans l'intégration des produits par les vendeurs. Des mots-clés tels que « fourrure » sont désormais « blacklistés », sauf s'ils sont accompagnés de mots tels que « imitation » ou « fausse » que le logiciel reconnaît à présent. Les vendeurs proposant de la fausse fourrure sont maintenant invités à le préciser pour pouvoir publier leurs produits, et les autres ont un rappel de l’interdiction de vendre ces produits sur le site de La Redoute. Un engagement qu’il convient de saluer haut et fort ! 

Aujourd'hui, plus de 900 marques consultables sur notre site dédié ont obtenu le label Fur Free Retailer. C'est grâce à votre mobilisation et à votre vigilance que le changement a lieu. En unissant nos forces, nous pouvons créer des lendemains meilleurs, sans cruauté pour tous ces individus innocents !

Chaque année, ce sont quarante-cinq millions d'animaux qui sont élevés puis tués dans d'atroces conditions pour leur fourrure. Quarante-cinq millions d'êtres sensibles, à l'étroit dans des cages minuscules, seuls ou à plusieurs. Les visons qui, dans la nature, aiment vivre paisiblement au bord des cours d'eau, se retrouvent privés de liberté. Les renardes ne peuvent plus élever leurs petits dans la forêt, les lapins ne creusent plus de terriers, ni ne jouent dans les herbes hautes. Dans ces élevages, aucune rivière, aucun brin d'herbe, seulement une odeur pestilentielle et des cages entassées les unes sur les autres. C'est à peine si les individus peuvent bouger.

Rapidement, une grande partie d'entre eux développeront des stéréotypies et iront parfois jusqu'à s'automutiler, ou se battre avec ceux qui partagent la même cage, à cause de la promiscuité et du stress engendré par ces conditions de détention. Leur mort sera aussi terrible que leur vie : électrocution, gazage, empoisonnement sont les méthodes couramment utilisées dans cette industrie, pour éviter toute tache de sang sur le pelage.

* Une "marketplace" met en relation les vendeurs autonomes et les clients. Un site marchand classique met donc à disposition des vendeurs et un espace de vente.

Séverine Bazin
Hr blog

Dans la thématique

L’agonie des visons dans un élevage d'Eure-et-Loir
Une nouvelle marque labellisée Fur Free Retailer (FFR) : Evelyne Prélonge

Commentaires 8

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

ariane | jeudi 04 avril 2019

super bonne nouvelle !

Aline | jeudi 04 avril 2019

ça suffit ces horreurs inadmissible et honteux comment peut-on autoriser ces horreurs il faut interdire ça définitivement. Honte au gouvernement de ne rien faire pour ces horreurs et honte aux couturiers qui utilisent la vraie fourrure.

Karine et Philippe | jeudi 04 avril 2019

C'est une excellente chose que la REDOUTE s'est engagée à ne plus commercialiser de vêtements à base de fourrure animale. Il faut également que toutes les enseignes de renommée cessent d'acheter en Chine, pays qui possède des fermes d'élevage d'animaux à fourrure et qui sont capturés et enfermés dans des conditions abominables. Ils sont tellement en détresse qu'ils s'auto-mutilent ou deviennent fous. Nous avons également, en France, pays des droits de l'homme où l'animal est considéré comme un être vivant doté de sensibilité, des usines mouroirs qui détiennent des fouines, marmottes, lapins, etc... Il n'y a rien de reluisant à porter la souffrance animale sur soi, on peut s'habiller avec du synthétique qui est aussi chic, mais qui a le mérite de laisser les animaux vivre, pour qu'ils ne soient plus en voie d'extinction. Tout le monde a sa place dans le monde, il suffit de cohabiter en bonne intelligence et de condamner ceux qui les martyrisent ou les tuent. La démocratie, c'est le respect et la considération et non l'extermination.

trochu | mardi 02 avril 2019

SUPER et très bonne nouvelle et la Redoute devrait inciter les autres enseignes à en faire de même ce qui serait formidable, mais en tout cas en prenant une telle décision importante en faveur des animaux, nous avons envie d'acheter chez eux pour les remercier de penser et agir en faveur des animaux.