le lundi 27 novembre 2023 | 19

Injections, inoculations et intoxications : les macaques mauriciens dans les laboratoires français

Injections, inoculations et intoxications : les macaques mauriciens dans les laboratoires français

Face aux images accablantes produites par notre enquête au sein de la société mauricienne Noveprim, nous avons voulu savoir ce qu’il advient des primates vendus partout dans le monde par cette entreprise. Dans les revues scientifiques, l’origine des macaques est parfois indiquée, ce qui nous a permis de connaitre le destin tragique de nombre d’entre eux importés en France. Nous demandons la fin des captures, des élevages et de l’expérimentation sur les primates.

Hr blog

Dans une base de données mondiales de publications en libre accès, malgré quelques résultats en Amérique du Nord ou chez nos voisins européens, le nom de l’élevage Noveprim fait surtout ressortir des recherches réalisées en France.

Alors que l’industrie accorde généralement aux singes et aux guenons qu’elle exploite un nom en plus de leur tatouage, cette vague notion d’identité disparait quand les résultats obtenus sont publiés. Les animaux sont alors des numéros, de simples outils, parfois listés dans les mêmes tableaux que les virus, les anticorps ou encore les logiciels utilisés.

Une vie de souffrance

De nombreux individus instrumentalisés de la sorte ont dû endurer des « procédures » variées. Cela peut être, chez Sanofi(1) de « simples » prélèvements sanguins répétés, tandis que d’autres animaux subissent des injections oculaires et sont tués par GenSight et l’Institut de la Vision pour prélever leurs yeux(2). Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) fait encore bien pire avec la réalisation de lésions du cerveau par son unité MIRCen(3) et l’inoculation de maladies graves dans son laboratoire à risque biologique P3(4). Encore au CEA, NeuroSpin (que nous connaissons bien pour ses infractions répétées à la réglementation) a immobilisé trois singes mauriciens sous anesthésie jusqu’à quinze fois chacun. Après leur avoir injecté des microbulles dans le sang, le personnel a appliqué des ultrasons sur leur crâne pour tenter de faciliter la pénétration de produits dans le cerveau(5).
Le ministère des Armées ayant affirmé récemment qu’aucune expérience sur les primates n’a été menée par ses services depuis 2013, un article publié en 2018(6relate probablement l’une de ses dernières utilisations de ces animaux. L’armée y a intoxiqué dix-huit macaques de l’Île Maurice avec une arme chimique, le VX russe. Parmi eux, quatre sont morts en moins d’une heure, tandis que les autres, sous traitement, ont enduré hypersalivation, épuisement, difficultés respiratoires et convulsions pendant plusieurs heures avant de se remettre… et d’être tués pour analyser leurs tissus.

Finissons-en avec leur exploitation

Comme le montre notre enquête, les animaux souffrent déjà de la captivité et des manipulations brutales des employés de l’élevage Noveprim. Mais ce n’est pour eux que le début d’une vie passée à endurer stress et douleur au profit supposé d’une autre espèce qui s’est désignée elle-même comme dominante.

Pour en finir avec ces pratiques, signez notre pétition demandant la fermeture des élevages de macaques et la fin de l’expérimentation sur les primates.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre rapport sur les primates et l’expérimentation animaleet consulter les données chiffrées année par année et espèce par espèce sur notre site web dédié.

  1. Sanofi 2020a, 2020b.
  2. GenSight 2021, Institut de la Vision 2023.
  3. CEA (MIRCen) 2019.
  4. CEA (IDMIT) 2021a, 2021b, 2022a, 2022b.
  5. CEA (NeuroSpin) 2020.
  6. Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA) 2018.
Nicolas Marty
Hr blog

Dans la thématique

One Voice porte plainte pour diffamation contre le Gircor, lobby de l’expérimentation animale One Voice demande à la France d’encourager les méthodes alternatives à l’expérimentation animale dans l’UE

Commentaires 19

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Isaline | lundi 18 décembre 2023

Que tout cela est triste à lire et déprimant, savoir tous ces animaux enfermés, en souffrances c'est terrible et la mort au bout.
L'homme est vraiment impitoyable !!!
La photo de ce petit bébé singe est tellement triste à regarder.
Le personnel de laboratoire n'a donc pas de cœur ???
C'est l'argent le moteur de tout cela ? Si oui alors c'est vraiment bien triste !!!!

Kikigu | jeudi 14 décembre 2023

Bonjour, J'aimerai tellement pouvoir vous aider. Ca me brise le cœur, il suffit simplement de voir leur regard qui dit aidez moi, à l'aide !

pouguy | vendredi 08 décembre 2023

C'est honteux et irrespectueux envers l'animal.

Phoebus 26 | mardi 05 décembre 2023

J'ai tellement mal en voyant cette image. L'humain est à vomir. J'espère que l'addition sera lourde pour ces pourritures.