le jeudi 28 janvier 2016 | 92

Enquête dans les fermes à fourrure polonaises

L'association Otwarte Klatki, notre partenaire au sein de la Fur Free Alliance, a filmé en caméra cachée l'abattage des renards dans les fermes à fourrure. Ce qu'elle a découvert montre la violation des lois européennes contre la cruauté envers les animaux. La justice a été saisie.

Hr blog

Une enquête dans quatre fermes

Quatre fermes élevant des renards pour leur fourrure, en Grande-Pologne et en Silésie, ont été l'objet d'une investigation par l'association Otwarte Klatki entre novembre et décembre 2015. Ce qu'elle a filmé constitue très probablement une pratique courante dans la plupart des fermes à fourrure.

L'horreur de l'abattage

Comme nous l'avions révélé suite à notre enquête dans une ferme à chinchillas en Croatie, l'électrocution est la méthode choisie pour préserver l'état de la fourrure. Ici, les enquêteurs de Otwarte Klatki ont filmé des chiens viverrins électrocutés devant les cages d'où leurs congénères pouvaient les voir. Pire, dans une autre ferme, les renards étaient tués à l'intérieur même de leur cage, entourés de leurs compagnons encore vivants. Ces derniers pouvaient ensuite voir les dépouilles circuler jusqu'à être conduites au dépeçage.

Le sommet de l'iceberg

Ces pratiques, pourtant déjà terribles, ne sont que le sommet de l'iceberg concernant la problématique du bien-être des animaux dans ces élevages. Otwarte Klatki a porté plainte pour actes de cruauté. Les employés de ces fermes risquent jusqu'à trois ans de prison. Les autorités de contrôle vétérinaire ont également été alertées. Les différents actes maltraitants qui ont été filmés sont illégaux et les conditions de détention des animaux inaptes à leur apporter un minimum de bien-être. Les comportements aberrants omniprésents, tels que mutilation volontaire, stéréotypies et cannibalisme, en sont une preuve incontestable…

Pour la fin des fermes à fourrure

Chaque année 100 000 renards et chiens viverrins sont tués pour leur fourrure en Pologne. Cette pratique a déjà été interdite dans plusieurs pays européens comme la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Autriche, la Slovénie, la Croatie et partiellement en Suisse et au Danemark. En Allemagne, les dernières fermes devraient fermer sous peu. Pour que cette pratique soit interdite en Pologne, Otwarte Klatki diffuse une pétition qui a déjà recueilli 60 000 signatures. Mettons un terme à la cruauté de l'industrie de la fourrure ! Signez et diffusez la pétition

Pour la fermeture des fermes à fourrure en Chine, vous pouvez aussi signer notre pétition ici.

Crédit photo et vidéo : Otwarte Klatki

Hr blog

Dans la thématique

Fashion Week 2018 : dites à Prada que la fourrure animale n'est plus à la mode
Fourrure : les images insoutenables d’un jeune vison dévoré vivant

Commentaires 92

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Sakura | jeudi 10 novembre 2016

Les consommateurs sont responsables de ces horreurs.
Il est inconcevable à notre époque de faire perdurer le business effroyable de la douleur, de la souffrance, du sang et de la mort pour un bout de fourrure sur une capuche. Les consommateurs sont responsable de ce massacre. Que les gens s'imaginent une vie enfermée dans le froid et derrière un grillage, puis une mort lente de dépeçage à vif et une agonie vers le dernier souffle à n'en plus finir ...

HONTE A CE COMMERCE ET A VOUS QUI ACHETEZ SANS MÊME VOUS SOUCIER DE LA SOUFFRANCE.

appolon | samedi 11 juin 2016

Faut interdire ces fermes de la honte stop à la fourrure et la torture

Gipsy | mardi 12 avril 2016

De quel droit sont-ils élevés ? En quelle sorte sont-ils injustes envers la nature animale, ceux-ci n'est pas convenable pour le vendre comme cela !!
Les animaux ne sont-ils pas sensibles ? Oh que oui !!
Les animaux ont été créés pour la nature, pas pour l'homme !!!

« La nature a créé des différences, l'homme en a fait des inégalités. »

ludo 08 | jeudi 25 février 2016

Quelle cruauté ! Le tout pour une bande de riches voulant parader et se montrer dans un monde où l'intérêt financier passe avant la vie.
Disons stop à la fourrure, d'ailleurs cela ne ressemble plus à rien de porter de la fourrure ; c'est d'un autre temps ! Enfin, c'est mon point de vue.
Toute souffrance est inutile, donc mobilisons-nous!