le vendredi 05 juin 2020 | 28

Empêchons la construction d’un nouveau delphinarium en Bulgarie !

Depuis des années, The Last Cage travaille notamment à faire fermer le seul delphinarium de Bulgarie, situé à Varna. Mais récemment, le projet de construction du deuxième du pays a vu le jour, à Burgas. Empêchons avec l’association bulgare la concrétisation de cette prison pour animaux marins !

Hr blog

Photo: Juanjo Tugores/Fotolia.com

Les maires, en Bulgarie comme en France, n’ont que l’aspect économique en tête. Seuls les emplois comptent, même si ces derniers sont créés au détriment de la faune sauvage, et que la biodiversité s’en trouve pillée, dévastée pour toujours.

Dernier projet d’envergure pour la grande ville maritime de Burgas en Bulgarie : un parc marin contenant un delphinarium. L’association bulgare The Last Cage interpelle les hommes et femmes politiques sur place, afin qu’ils prennent eux aussi position contre ce projet rétrograde. Pingouins, phoques, dauphins ainsi que des milliers de poissons y seront enfermés à vie. Les delphinariums étant insatiables, cela mène à toujours plus de captures d’animaux sauvages.

L’industrie de la captivité, c’est la menace permanente de la nature !

La pandémie que nous subissons actuellement est sans aucun doute liée à l’exploitation des animaux. Elle a mené au confinement de plus de la moitié de l’humanité. Pourtant, certains n’ont toujours pas compris que l’enfermement des animaux dans le « monde d’après », c’est « basta ! ». Ce que nous attendons, c’est la construction de sanctuaires marins !

Avec The Last Cage, interpellons les responsables du projet et les élus bulgares : leur ministre de l’Environnement et le maire de Burgas ! Signons en masse sa pétition pour que ce projet ne voie jamais le jour !

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Arrêté delphinarium au Conseil d’État : un rapporteur hors sujet
Cellule psychologique pour les salariés de Planète Sauvage, qui nous réclame 100 000 euros !

Commentaires 28

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Jasmine Brocking | jeudi 18 juin 2020

Shameful! You are in 2020 and while other dolphinariums and sea world alike have been shut down due to its proven animal cruelty and imprisonment of any sentient being, you are thinking of doing this? Shows how stupid and small minded it all is. The necessity of this proves to be always aware and watching! We are watching you! The constant fight for animal rights, any rights of any being, will remain and proven a need with your actions here. Hope you will see that all is connected and find awareness that all beings want the same: happiness and without suffering.

Mattdu56etdu13 | jeudi 18 juin 2020

Non à l'exploitation animale à des fins d'enrichissement humain.
C'est contre toute éthique.
Nous devons empêcher l'ouverture d'un delphinarium qui torturent les dauphins et autres animaux marins.
Laissons ces pauvres animaux vivre dans leurs milieux naturels.

Karine et Philippe | mardi 16 juin 2020

La Bulgarie devrait tenir compte de la forte mobilisation à travers le monde pour la cause animale. On juge une grande Nation de la manière dont elle traite ses animaux. Les animaux sont considérés comme des êtres vivants dotés de sensibilité, les maintenir en captivité est une violation de leurs droits à la liberté de vivre dans leur élément naturel. Il est inconcevable de constater qu'une prison sur l'eau va voir le jour, les cétacés ne sont pas des criminels, ils ne sont que les victimes de la folie humaine et d'un business juteux qui n'en ont que faire de leurs souffrances. Il n'y a rien de réjouissant que de voir des mammifères amuser la galerie contre nature et le dressage n'est pas si agréable que l'on le pense. Ils tournent en rond dans un bassin minuscule, développent de l'agressivité due au stress, ils peuvent se blesser en se projetant sur le bord du bassin par désespoir, ils se battent parfois par la promiscuité de l'enfermement. Pensez-vous que la plupart ont envie de cautionner de tels actes et de se rendre complices en voyant cette souffrance flottée sur l'eau mais masquée par des singeries dûment orchestrées par des insensibles. Il serait temps que les dirigeants à la tête de pays soi-disant civilisés prennent enfin en compte la maltraitance animale et s'engagent à y mettre un terme définitif. L'argent ne doit pas primer constamment sur l'esclavage animal ni même humain.

Lilas | lundi 15 juin 2020

Il faut absolument arrêter d'enfermer les animaux marins et toute espèce de faune sauvage!
Fermez ces delphinariums mortels partout dans le monde !