le jeudi 07 juin 2018 | 104

Élevage intensif de chiens pour les laboratoires: One Voice porte plainte!

Le calvaire des chiens de Mézilles, nous l’avons vu. Oui, nous avons réussi à obtenir une autorisation officielle pour rentrer dans les locaux avec un huissier ! Nous portons plainte pour mauvais traitements et défaut de soins et réclamons la fermeture de ce terrible élevage industriel.

Hr blog

Ce que nous avons réussi à faire est exceptionnel : nous avons obtenu qu’un constat d’huissier soit réalisé, en présence de notre expert, le Dr Ménache, vétérinaire consultant pour One Voice. Son regard pertinent, sa connaissance des chiens et de leurs besoins, a permis de constater officiellement, rigoureusement, les terribles conditions de vie de ceux qui devraient être des compagnons choyés mais sont ici produits industriellement.

Plus de 1500 chiens vivent entassés dans des box inadaptés. Jamais ils ne voient un brin d’herbe, jamais ils ne peuvent s’ébattre. Une situation d’autant plus terrible pour les beagles et les golden retriever qui ont tant besoin de se dépenser ! Nous en avons la preuve désormais, le calvaire des chiens ne commence pas dans les laboratoires auxquels ils sont destinés, en France et à l’étranger, il commence dès leur naissance.

Photographies extraites de la plainte déposée auprès du procureur d’Auxerre

Les femelles sont usées pour produire des portées régulières. Ici, ce sont des milliers de chiots qui naissent chaque année. On ne sait pas combien précisément, les chiots non sevrés ne sont pas comptabilisés… Et combien meurent ? Le témoignage d’un ancien employé, que nous avons relevé dans l’enquête publique, évoque des seaux de chiots morts, ramassés chaque matin dans la maternité… Si c’est avéré, comment s’en étonner? La nuit il n’y a personne pour veiller sur les femelles gestantes et les nouveaux-nés, seulement un technicien de garde et pas de vidéo-surveillance. Enfin si, mais pour d’éventuelles intrusions, qui semblent bien plus préoccuper les exploitants que le bien-être des futures et jeunes mamans et leurs bébés ! Et la journée, un seul vétérinaire. Oui, un unique vétérinaire pour combien d’animaux en tout réellement ? 2000 âmes ? Une aberration.

A Mézilles, les chiens ne sont qu’un produit manufacturé pour les laboratoires.

Notre indignation n’a pas de bornes.

Forts des conclusions du constat d’huissier, nous allons rencontrer le 9 juin la directrice de cabinet du préfet de l’Yonne. Nous déposons également une plainte pour mauvais traitements et défaut de soins, et demandons que les chiens nous soient confiés. Rien ne nous arrêtera. Rien ne pourra endiguer notre détermination à fermer cet endroit ! 

Pour soutenir notre combat, pour empêcher l'agrandissement de l’élevage de Mézilles et sauver les milliers de chiens en obtenant sa fermeture, partagez et signez la pétition.

#PasDesCobayes

Avec le soutien de LAV, IBT, Djurens Rätt, ONG ADDA, Aerzte gegen Tierversuche e.V. Društvo DZZŽ, Forsøgsdyrenes Værn :

Hr blog

Dans la thématique

L'élevage de chiens de Mézilles veut nous faire taire.
Lolita Lempicka labellisée par One Voice, une nouvelle marque garantie sans cruauté !

Commentaires 104

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

ENCINAS | samedi 16 juin 2018

Insupportable, il faut que tous ces massacres subis par les animaux cessent au plus vite !
MERCI.

nad | jeudi 14 juin 2018

ignoble

Baronnet | jeudi 14 juin 2018

L'élevage professionnel à des fins lucratives au mépris des lois et du respect des besoins physiologiques des espèces doit être sévèrement réprimé. Il y en a assez de ces professions qui détruisent tout et font honte.

Sophie Van Roy | jeudi 14 juin 2018

plainte pour mauvais traitements et défaut de soins et réclame de la fermeture de ce terrible élevage industriel.