le mercredi 07 juin 2017 | 38

Deux fillettes et 36 animaux à l’abandon dans 80 m2 !

Jusqu’où l’horreur peut-elle aller ? One Voice a déposé plainte dans ce nouveau cas sordide de maltraitance illustrant encore une fois le Lien entre les violences.

Hr blog

C'est un chaton agonisant sur un trottoir qui a donné l'alerte et a permis de remonter jusqu'au propriétaire. Le 13 février, les gendarmes ont ainsi découvert l'horreur dans un appartement proche du centre-ville de Lamballe (22). En pleine désolation, chargé de fortes odeurs d'excréments, le logement abritait sans hygiène deux petites filles en bas âge (18 mois et 5 ans) entourées de 19 chats, 6 chiens, 8 chiots et 2 rats. Tous, enfants y compris, dans un véritable état de misère physiologique.

Si One Voice s'est portée partie civile dans cette affaire, c'est afin que toute la lumière soit faite sur les responsabilités du jeune couple locataire de ce logement HLM, hébergeant dans de telles conditions de détresse des enfants et autant de compagnons, sans apporter à aucun d'entre eux les soins nécessaires. Derrière une situation sociale à l'évidence difficile, hélas courante, se cache sans doute un nouveau cas de maltraitance conjuguée sur humains et animaux. Le couple devra répondre de privation de soins et d'alimentation envers des mineurs de moins de 15 ans et pour sévices, actes de cruauté et maltraitance envers des animaux.

One Voice se bat depuis longtemps afin que les sévices exercés à l'encontre des animaux reçoivent une réponse pénale adaptée, qui prenne notamment en compte le Lien existant avec les faits de violences sur humains. En l'occurrence, laisser macérer autant d'animaux et des enfants dans la même insalubrité semble inimaginable. Les deux fillettes ont été prises en charge par l'assistante sociale et les animaux ont été recueillis par la SPA de Rennes. L'audience interviendra ce mois-ci.

Hr blog

Dans la thématique

Timothy, le petit singe voyageur
P'tit Père a échappé à une tentative de noyade, après avoir été piégé!

Commentaires 38

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

muriel escop | dimanche 11 juin 2017

C'est de l'horreur, tout comme l'histoire du chat Chevelu de Draguignan. Oui il est nécessaire de faire le lien entre les cruautés infligées aux animaux et aux humains, il n'y a qu'à se souvenir des méthodes des nazis pour désensibiliser les enfants des jeunesses hitlériennes : on confiait à un enfant un animal avec obligation d'en prendre soins, ensuite ordre lui était donné de le tuer de ses mains, on connait la suite ! Il faut vraiment que la justice comprenne qu'il s'agit de créatures vivantes et souffrantes. Les Americains eux ont compris le lien. Muriel

Vero42 | vendredi 09 juin 2017

J'ai toujours dit que des tarés qui abandonnent des animaux ou les maltraitent au point de les tuer peuvent le faire sur des enfants et là c'est flagrant, je suis écoeurée !!!

wettlé | vendredi 09 juin 2017

Un fait de misère totale absolue à laquelle est très souvent liée effectivement, de la maltraitance animale et humaine ce qui démontre fort bien le lien qui existe entre les deux et qu'il est plus que temps que la justice française le comprenne et agisse en conséquence.
Tout cela est dramatique, bouleversant et révoltant et ce qui est encore plus choquant c'est que les voisins très souvent "ignoraient, ne savaient pas ou n'ont pas voulu voir tout simplement par peur d'ennuis....." qu'il s'agisse de maltraitance animale ou humaine il est de notre devoir à tous de dénoncer de telles situations auprès des autorités compétentes, auprès des communes et gendarmes ou policiers, mais en aucun cas nous ne pouvons fermer les yeux et rester indifférents c'est cela être humain. Et dans ce cas précis je trouve très triste et perturbant que ce soit toujours les animaux et les enfants qui paient, ce sont eux qui sont la plupart du temps, maltraités, exploités et à la merci de personnages complètement "tarés, déséquilibrés ou de grands malades" des individus sans aucune morale, qui s'en prennent à des êtres fragiles, vulnérables, inoffensifs et innocents que sont les animaux et les enfants qui n'ont que nous pour les protéger et les défendre. J'espère profondément que ce jeune couple va être lourdement condamné avec interdiction définitive d'avoir des animaux mais aussi ne plus avoir la garde de ces deux fillettes, ce n'est qu'horrible et inadmissible, de telles personnes doivent être également soignées et dans l'obligation de suivre une thérapie auprès d'un psychiatre.
MERCI One Voice !

Mimi souris | jeudi 08 juin 2017

Bonjour, je pense que ce genre d'acte doit être puni, mais je pense qu'il faudrait faire de la prévention auprès des familles. Enlever les enfants en danger oui, mais cela n'est pas La solution. Il plus important de soutenir les familles, afin qu'ils aient de la stabilité et de la sécurité au sein des familles. Il est mieux pour un enfant et sa famille de recevoir du soutien, afin de se construire ou se reconstruire, plutôt que de vivre dans des familles d'accueil. Il devrait y avoir plus d'assistantes sociales pouvoir réparer les familles à risque.