le mercredi 07 octobre 2020 | 22

Baby hors du camion, mais toujours exploitée


Mis à jour le 08 octobre 2020

À la suite de nos campagnes au sujet du calvaire de Baby, séquestrée dans une remorque, son propriétaire a fini par la placer dans un domaine privé. Mais l’éléphante lui appartient toujours et se trouve encore à la merci des lubies humaines.

Hr blog

Gilbert Bauer aurait-il reçu la révélation ? Le détenteur de Baby l'a retirée de l’itinérance. Mieux : il l’a installée dans une vaste propriété située à Sury-aux-Bois (45), avec enclos de grandes dimensions et piscine en pleine nature. Dans ce site aux allures d’Arche de Noé, l’éléphante âgée, désormais hors de son camion, est supposée couler des jours heureux. Pensez donc, elle vous donne même « Rendez-vous en terre animale » pour partager son bonheur…

Ne pas se fier aux beaux discours

Mais attention, les apparences sont trompeuses. Le domaine appartient à Muriel Bec, une dresseuse "renommée". Malgré un programme et des formules aguicheuses : « Apprendre à connaître cet animal pour mieux aimer et mieux protéger, nous avions à cœur de vous le faire découvrir et de vous permettre de le rencontrer en toute liberté », Baby continue d'être exploitée. La pauvre éléphante sert en effet désormais d’appât à touristes, incités à l’accompagner lors de sa promenade « entre bois et prairie », la nourrir et faire de la balançoire sur ses défenses… Tout cela sans respect des consignes de sécurité les plus élémentaires et faisant ainsi courir des risques au public et à Baby…



« Solution » temporaire

Est-ce vraiment de ce genre de « distractions » que la vieille dame – soumise aux humains depuis sa plus tendre enfance – a besoin pour ses vieux jours ? Bien sûr que non ! Handicapée, elle a assez subi d’avanies au cours de sa triste vie. Cela suffit… Elle doit être sédentarisée, mise à la retraite dans un refuge digne de ce nom et goûter enfin à la compagnie de ses congénères… hors des mains de Gilbert Bauer qui demeure toujours, à l’heure actuelle, son propriétaire. Nous ne sommes pas dupes du personnage. S’il a placé Baby chez Muriel Bec, c’est uniquement parce que nous avons fait pression sur lui. Nous sommes convaincus qu’il tente de détourner l’attention, temporairement, pour mieux récupérer sa proie plus tard. Il y a quelques années, le dresseur avait déjà pratiqué ce genre de stratagème : il avait prévu que Baby reste à Varès, puis finalement lui avait fait rejoindre son frère au Parc Saint Léger. De fait, l’homme a pris l’habitude de se déplacer au gré de nos plaintes… Et nous nous retrouvons dans la même situation que pour les éléphantes Maya et Lechmee, transférées loin des cirques à la suite de nos campagnes, mais sans que nous puissions nous assurer qu’elles sont vraiment bien…

Nouvelle plainte

L’histoire a assez duré. Nous maintenons notre plainte contre Gilbert Bauer pour les actes de cruauté qu’il a perpétrés sur Baby en la séquestrant dans une remorque. Et nous déposons aussi une nouvelle plainte auprès de l'Office Français de la Biodiversité (OFB) pour exploitation irrégulière. Grâce à notre collaboration efficace avec les agents de l'OFB, des lions ont pu être sauvés in extremis. Baby a besoin elle aussi de notre intervention commune. La question de la détention d'un animal appartenant à une espèce protégée sans document officiel (Baby n'a été identifiée qu'en 2016...) se pose ! Compte tenu de la gravité des délits et de l’état de récidive légale concernant les infractions à la sécurité, nous sollicitons la saisie conservatoire immédiate de l’éléphante. Notre association dispose d’une place pour elle dans un refuge français agréé, ainsi que de toute la logistique nécessaire pour mener à bien cette opération. D'ici là, continuez à signer notre pétition pour elle !

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Trois audiences en une journée pour les animaux des Poliakov Kludsky a fui la justice française et a envoyé Dumba en Allemagne

Commentaires 22

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

amie des animaux | vendredi 25 décembre 2020

Quand je lis toutes ces souffrances endurées pendant des années voire toute une vie par les animaux, j'en suis malade et mon âme pleure de ce manque de conscience de ces tristes individus, sans compassion ni cœur (cirques, élevages intensifs, animaux brisés, drogués pour être maintenus en captivité !!!
Merci à vous pour tous vos combats et gratitude de ma part !!!

Susan72 | mardi 27 octobre 2020

Ainsi donc, il l'a sortie de son camion!
Elle ne mourra pas asphyxiée, c'est déjà ça...
Ces circassiens pulvérisent tous les records de stupidité et d'abjection, vivement qu'ils mettent la clé sous la porte!

Marie Jose | lundi 26 octobre 2020

Un refuge agréé pour Baby !

Christiane | dimanche 25 octobre 2020

Rien à faire, ils ne peuvent décidément jamais leur offrir la paix après une longue vie de souffrances...