le mardi 09 mai 2023 | 13

Après plus de 40 ans de cirque et d’inaction des pouvoirs publics, l’éléphante Dumba s’est éteinte

Après plus de 40 ans de cirque et d’inaction des pouvoirs publics, l’éléphante Dumba s’est éteinte

Mis à jour le 16 juin 2023

C’est avec une profonde tristesse et beaucoup de colère que nous venons d’apprendre le décès de Dumba par l’intermédiaire du European Elephant Group. Exploitée toute sa vie, l’éléphante vivait dans un petit enclos d’un cirque fixe d’Allemagne depuis un an quand elle s’est éteinte, en mars 2022. Nous étions allés la voir en octobre 2021. Soumise à des conditions de détention délétères depuis l’âge de deux ans, elle n’avait pas encore soufflé ses 50 bougies.

Hr blog

Sa longue exploitation dans les cirques, l’itinérance sans fin dans un camion et la lâcheté des pouvoirs publics, pour ne pas dire autre chose, auront eu raison de Dumba, malgré la campagne sans relâche que nous avons menée pour elle.

Une vie sur les routes, louée au plus offrant…

Avec notre partenaire espagnol FAADA, nous n’avons jamais cessé de suivre ses déplacements, tantôt en Espagne, tantôt en France. De notre côté de la frontière, elle a longtemps été “louée” par sa dresseuse au Cirque de Paris. Sous leur chapiteau, elle a été forcée à participer à des numéros épouvantables de cynisme.
Au tout début de 2021, après plusieurs mois à la chercher, nous l’avons retrouvée enfermée dans une remorque, dans le Gard, sous des températures glaciales. Tout dans sa posture indiquait que ses pattes la faisaient souffrir, comme un expert des éléphants nous l’a confirmé. Nous avons immédiatement porté plainte et demandé la saisie de Dumba pour qu’elle soit enfin placée dans un sanctuaire.

… jusqu’à épuisement

Espérant échapper aux poursuites que nous avons engagées, la dresseuse Kludsky a abandonné Dumba en Allemagne. Placée dans un cirque sédentarisé, l’éléphante n’a plus eu à participer à des spectacles. Mais, parquée dans un petit enclos, elle n’a pas pour autant échappé à l’isolement et au mal-être. Pour l’en délivrer, nous avons cherché de l’aide auprès des associations locales et du gouvernement allemand.

L’éléphante était morte depuis des mois quand nous avons enfin pu mettre la main sur le rapport du vétérinaire qui l’a examinée fin janvier 2021. Ce texte, qui confirmait qu’elle souffrait d’une musculature diminuée au niveau des pattes et qui estimait “intéressant et nécessaire” de réaliser des examens complémentaires, nous aurions dû l’obtenir bien avant ! Nous savions depuis longtemps que Dumba était en danger. Nous avions alerté les autorités à de multiples reprises contre les propriétaires l’exploitant. Elles s’en sont lavées les mains : préfet, procureur et même le ministère. Et Dumba en a payé le prix fort.

Une loi complice de la maltraitance

En permettant à ces établissements de se sédentariser pour continuer à exposer leurs animaux au public après 2028, la loi contre la maltraitance animale se fait complice de l’exploitation. Et que dire de l’immobilisme du ministère de la Transition écologique, qui n’a toujours pas interdit la reproduction des félins dans les cirques, déjà si nombreux en France, un an et demi après l’adoption de la loi par l’Assemblée nationale ? Combien d’animaux devront encore mourir, stressés par le dressage, l’ennui et l’enfermement, avant d'être enfin réellement secourus?

En souvenir de Dumba et pour tous les autres, le combat continue.

Marion Henriet
Hr blog

Dans la thématique

Audience à Vannes ce 12 février 2024 pour un lion et deux lionnes détenus par le cirque William Zavatta La fin de la vie de cirque pour les lamas, chevaux, vaches et dromadaires abandonnés par le Cirque de Paris

Commentaires 13

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Olivo | vendredi 09 juin 2023

Honte à l'état français et à l'Europe qui permet l'esclavage, dont celui de DUMBA, dans différents cirques. Il devrait y avoir plus de procès et de véritables condamnations des personnes qui permettent cet esclavage. UN ANIMAL= UN HUMAIN. Plus d'avocats spécialistes de la protection animale devraient être formés en France et en Europe. (Vu dans Envoyé Spécial diffusion du jeudi 8 juin 2023).

moumoune | mardi 30 mai 2023

encore une partie dans des souffrances terribles,DUMBA et les autres ca suffit toute cette maltraitance,marre de tout ces tarer d humains,les politiques,la justice,je ne l ai supporte plus,ils ont rien a foute des animaux,ils ne feront jamais rien pour eux,pour leur bien hetre,merci a vous pour tout ce que vous faite pour eux,toujour avec vous pour tout ces petits loulou,merci milles fois

sylvie | lundi 29 mai 2023

Je suis plus que triste de la mort de cette pauvre éléphante mais je suis surtout en colère contre tous ceux qui ferment les yeux face à cette souffrance animale. Je suis écœurée par tant de dédain, tant de lâcheté !!!

Marguerite | jeudi 18 mai 2023

Pas de pitié pour ceux qui n’ont aucun scrupules à martyriser des années durant les animaux sauvages des cirques jusqu’à ce que mort s’ensuivent . Réveillez vous Pouvoirs Publics !
Plus personne ne veut voir ces numéros synonymes de souffrances et indignes .