le mercredi 15 février 2023 | 17

Après les renards pendus… les renards empaillés ?

Après les renards pendus… les renards empaillés ?

Mis à jour le 29 mars 2023

Traqués toute leur vie, humiliés jusque dans la mort : les renards subissent un acharnement insupportable, entretenu par l’État et les chasseurs, qui conduit aux pires abjections. Le 8 février, One Voice a reçu un nouveau signalement de profanation d’un cadavre, empaillé cette fois-ci, et exposé à la vue de tous dans le village de Blérancourt (02).

Hr blog

Mais qu’ont fait les renards pour subir un tel acharnement ?

Après les corps pendus de Dracy-Saint-Loup et de Vallet, nous avons reçu, le 8 février, le témoignage d’un promeneur choqué après être tombé nez à nez avec une dépouille abandonnée au bord d’une route de campagne dans l’Aisne.

Ce renard étant toujours présent plusieurs semaines plus tard, notre témoin s’est approché, et a pu constater que celui-ci était vraisemblablement… empaillé. Quelle explication à cet acte insensé, sinon la volonté pure et simple de faire régner la terreur dans les campagnes ?

La responsabilité de l’État et des chasseurs dans la multiplication de ces actes est immense : à force d’entretenir sciemment la haine de ces cousins des chiens, pourtant intelligents et sociables, indispensables au maintien de la biodiversité, ils ont laissé libre cours aux actes les plus abjects.

Car pour les renards, la vie ne se résume aujourd’hui qu’à une fuite permanente face à des chasseurs avides de les exterminer. Leur obsession pour ces animaux n’a d’égale que la cruauté des méthodes employées pour les tuer.

Les renards peuvent, bien entendu, être chassés à tir pendant la saison de chasse. Comme les blaireaux, ils peuvent également être déterrés à même leurs terriers : des chiens sont envoyés sous terre et, une fois les goupils et leurs petits acculés, les chasseurs creusent des trous dans le sol pour les en extirper à l’aide de pinces avant de les tuer, parfois à l’arme blanche, parfois au fusil, mais toujours en riant face à la douleur de ces animaux agonisants.

Mais le massacre ne s’arrête pas là. Classés « espèce susceptible d’occasionner des dégâts » dans de nombreux départements, ils peuvent aussi être piégés par des instruments de torture qui n’ont plus rien à faire dans nos campagnes (pièges à œufs, pièges à lacet ou pièges en X), mais qui jonchent les sols des forêts et font de nombreuses victimes collatérales.

Et comme si cela ne suffisait pas, les préfets autorisent régulièrement des battues administratives, au cours desquelles les renards peuvent être massacrés, mais également leurs petits. Il n’y a décidément aucune limite à la cruauté.

Face à la multiplication de ces événements, nous alertons à nouveau le maire, le préfet et l’Office français de la biodiversité : au nom des renards, au nom de la sécurité de nos campagnes, agissez pour identifier les coupables, les punir et mettre un terme à ces actes ignobles ! Avec nous, signez la pétition pour que les renards soient retirés de la liste des « espèces susceptibles d’occasionner des dégâts » (ex-« nuisibles »).

Maxime Lambret
Hr blog

Dans la thématique

Plan Loup 2024-2029 : une volonté gouvernementale ouvertement anti-loups, action nationale de One Voice Parc à loups en Sologne : l’avis condescendant du commissaire-enquêteur

Commentaires 17

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Zanimo | vendredi 24 février 2023

L’ignorance, la bêtise, la cupidité, la cruauté et la violence sont le propre de l’homme qui le conduisent à sa perte mais son égoïsme et son inconscience le protègent ! Quant au reste du monde, peu lui importe …il se plaint lui-même, il fait des marches blanches, éparpille trois fleurs et se terre dans son trou. Alors pensez les animaux !!! Qui est le NUISIBLE ?

Goupilmonami | mardi 21 février 2023

Quand les humains apprendront-ils à composer avec les animaux et non contre eux, avec la nature et non contre elle ? Les hommes qui veulent massacrer les animaux les déclarent "susceptibles" d'occasionner des dégâts, alors qu'eux mêmes ne sont pas "susceptibles" mais bien responsables de la pire dégradation de la biodiversité et de la planète tout entière... Mais bien sûr, il leur faudrait pour cela réfléchir et il semble que leur cerveau ne le leur permette pas.

Fanfan | samedi 18 février 2023

Certains humains sont horribles. Quand est-ce qu'il y aura des lois pour protéger tous ces innocents et punir tous ces odieux personnages ?

Isis 287 | jeudi 16 février 2023

Je suis effondrée devant de tels actes de cruauté. Il faut que cela cesse et vite. C’est effroyable de telles monstruosités !