Retour sur notre rassemblement contre  le terrible sort résérvé aux lévriers anglais

Retour sur notre rassemblement contre le terrible sort résérvé aux lévriers anglais

Elevage et alimentation
31.01.2018
Toutes les actualités

Nous étions une centaine d'humains et une trentaine de chiens à braver le froid dans la bonne humeur et la détermination ce dimanche 28 janvier 2018.

Nous étions une centaine d’humains et une trentaine de chiens à braver le froid dans la bonne humeur et la détermination ce dimanche 28 janvier 2018.

De tous les âges et de toute la France, les défenseurs des lévriers Greyhounds mais aussi Galgos sont venus en soutien aux pauvres lévriers élevés, dressés à la dure, et parfois même drogués pour les courses en Grande-Bretagne puis revendus sans état d’âme à des pays qui les transforment ensuite en viande, dans des conditions innommables. 

One Voice avec le soutien de Celtique Lévriers et Cie qui était également en action à Perpignan pour la même cause, La Voix des lévriers, Lévriers sans Frontières, Une Histoire de Galgos, Association GALGOS, Lévrier Mon Amour, CREL, Lévriers et Compagnie, Esperanto des Lévriers, Lévriers Martyrs, Galgos Ethique Europe s’est élevée contre un tel scandale. Nous étions donc tous, humains et chiens recueillis, pour soutenir ce combat, Place des Vosges, près de la maison de Victor Hugo, homme, faut-il le rappeler,  engagé pour tous les opprimés.

Merci à toutes et tous d’être venus, merci pour les très nombreux messages et témoignages de soutien.

A Londres au même moment, les défenseurs de ces chiens martyrisés, CAGED Nation Wide, Birmingham Greyhound Protection et Pet Levrieri, avaient organisé, eux, une action devant le « Greyhound Board of Great Britain » pour réclamer la fin de cette exploitation et des exportations, en un mot, le respect pour les lévriers.

Le combat ne s’arrête pas là! Nous manifesterons le 24 mars prochain entre les ambassades d’Espagne et du Royaume-Uni. Rendez-vous à 14 heures, Pont de l’Alma, près du Zouave.

Photos : Didier Pazery/One Voice

Partarger l'article