Rassemblement devant Marineland Antibes le 13 juin pour la fermeture des delphinariums

Rassemblement devant Marineland Antibes le 13 juin pour la fermeture des delphinariums

12.06.2021
Toutes les actualités

One Voice organise à Antibes, le dimanche 13 juin après-midi (à partir de 14h30) un événement pour réclamer la fermeture des delphinariums et la libération des cétacés captifs dans un sanctuaire marin. Devant l’hôtel Marineland, sont prévus des discours de sensibilisation et d’information, et un rassemblement militant, à la suite de la réouverture du parc marin et à la publication d’images des bassins pleins d’algues et de saletés par l’association de défense des animaux.

One Voice organise à Antibes, le dimanche 13 juin après-midi (à partir de 14h30) un événement pour réclamer la fermeture des delphinariums et la libération des cétacés captifs dans un sanctuaire marin. Devant l’hôtel Marineland, sont prévus des discours de sensibilisation et d’information, et un rassemblement militant, à la suite de la réouverture du parc marin et à la publication d’images des bassins pleins d’algues et de saletés par l’association de défense des animaux.

En effet, dauphins, orques et autres animaux marins mènent une vie misérable dans les bassins en béton des delphinariums, où aucun de leurs besoins fondamentaux ne peuvent être satisfaits. Ils y meurent jeunes – malgré des soins vétérinaires incessants – malades, blessés et parfois rendus agressifs par l’ennui, la frustration et les innombrables privations, comme c’est le cas pour Inouk, « vieux » prématurément, et que la captivité tue lentement, et pour lequel One Voice s’est tant battu jusqu’à présent.

Pour l’instant, les cétacés et nous n’avons reçu que des mots. Les annonces ministérielles de septembre 2020 ainsi que la proposition de loi votée à l’Assemblée Nationale en janvier ne sont pas encore traduits en actes pour les captifs des bassins. Rien n’est fait : le Sénat n’a même pas fixé de date pour discuter de cette proposition de loi.

En France, il n’existe plus que deux parcs détenant des orques et dauphins en delphinariums : Planète Sauvage près de Nantes, et Marineland à Antibes ; le Parc Astérix ayant abattu ou envoyé ses dauphins à l’étranger, continuer de se faire exploiter dans d’autres établissements juste avant la discussion de la proposition de loi par nos parlementaires.

En ce qui concerne les orques, One Voice travaille à un projet de sanctuaire marin avec les plus grands spécialistes internationaux, et est ouverte au dialogue avec le parc Marineland. Les orques ne doivent en aucun cas être envoyées en Chine !

Partarger l'article