Loi sur la Restauration de la nature : le Parlement européen adopte un texte encourageant mais affaibli

Loi sur la Restauration de la nature : le Parlement européen adopte un texte encourageant mais affaibli

Habitat naturel
13.07.2023
Toutes les actualités

Le Parlement européen a voté pour la Loi sur la Restauration de la nature en plénière le 12 juillet malgré de fortes oppositions.

Le 12 juillet, le Parlement européen a voté en séance plénière en faveur de la Loi sur la Restauration de la nature. Malgré l’adoption d’amendements qui ont en partie vidé le texte de sa substance, cette victoire reste un grand pas en avant pour les animaux, la nature et notre vie sur terre

Nous avons suivi avec joie le vote très attendu de la Loi sur la Restauration de la nature, ce mercredi 12 juillet. 336 eurodéputés ont finalement voté en faveur du texte, contre 300 contre. S’il n’a pas remporté l’adhésion que nous espérions, ce résultat représente tout de même une grande victoire au vu de la campagne d’opposition féroce menée par les conservateurs derrière le PPE, groupe de centre-droit.

Des amendements qui portent atteinte à l’urgence écologique plébiscitée par les citoyens

Le texte adopté ressort néanmoins très affaibli par ce manque de cohésion au niveau de l’UE sur ce sujet pourtant crucial pour un futur vivable sur terre. De nombreux amendements votés ont amoindri les ambitions de départ de la Commission européenne. Le Parlement européen a notamment supprimé la proposition d’article sur la restauration des terres agricoles, qui inclut la restauration des tourbières, renonçant ainsi à un levier essentiel pour accroître la capacité des Etats membres à stocker le carbone. Les eurodéputés ont également cédé aux sirènes des conservateurs en adoptant un amendement qui retarderait la mise en œuvre de la loi jusqu’à ce qu’une évaluation de celle sur la sécurité alimentaire européenne ait été menée.

Nous restons engagés pour défendre ce Pacte vert pour l’Europe, avec le soutien de plus d’un million de citoyens qui ont soutenu la loi sur la restauration de la nature mobilisés en réponse à l’appel de plus de 200 associations dont nous faisions partie. Et avec nos partenaires au sein du Bureau Européen, nous appelons désormais les institutions de l’UE (Parlement, Commission et Conseil) à se prononcer pour un texte définitif à la hauteur des enjeux environnementaux lors de leurs négociations tripartites.

Partarger l'article