La compagnie aérienne Sky Taxi transporte des singes de l’île Maurice en Europe pour le compte des laboratoires

La compagnie aérienne Sky Taxi transporte des singes de l’île Maurice en Europe pour le compte des laboratoires

Expérimentation animale
13.10.2023
Toutes les actualités

De nouvelles informations en provenance de diverses sources révèlent que Sky Taxi transporte désormais des singes depuis Maurice pour le compte de l’industrie de la recherche et des tests de toxicité (empoisonnement) en Europe.

De nouvelles informations en provenance de diverses sources révèlent que Sky Taxi, une compagnie aérienne charter polonaise, transporte désormais des singes depuis Maurice pour le compte de l’industrie de la recherche et des tests de toxicité (empoisonnement) en Europe.

Macaques à longue queue dans un laboratoire d’essais sous contrat européen ; Crédit : Soko Tierschutz/Cruelty Free International

Le 30 août, Sky Taxi a expédié à Paris, Aéroport de Roissy, 604 macaques à longue queue depuis Maurice. 484 d’entre eux ont ensuite été envoyés en Espagne, à Camarney S. L., le plus grand fournisseur européen de singes de laboratoire. Les 120 singes restants ont été livrés au Royaume-Uni, à Labcorp, un important laboratoire d’essais sous contrat. Nous soupçonnons qu’ils ont été transportés par RAF-Avia jusqu’à l’aéroport de Manchester. Tous ont été exportés par Noveprim Ltd, l’une des plus grosses entreprises d’exportation et d’approvisionnement de macaques à Maurice.

One Voice se joint à Abolición Vivisección, Action for Primates et Cheshire Animal Rights Campaigns pour enjoindre à Sky Taxi de cesser le transport de singes pour l’expérimentation animale. Protestez à nos côtés en écrivant à : sales@skytaxi.aero

Un rapport récent publié par Abolición Vivisección révèle que Camarney S. L. appartient à Noveprim Ltd. Les Laboratoires Charles River, entreprise internationale de tests sous contrat, sont pour leur part un actionnaire majeur de Noveprim.

L’aéroport de Manchester est la destination initiale de centaines de macaques à longue queue importés chaque année par les laboratoires britanniques. Il a été rapporté dernièrement que le président du Conseil de Stockport avait demandé à cet aéroport de refuser les vols de ces primates en voie de disparition. Il s’est dit prêt à travailler avec d’autres conseils du Grand Manchester, actionnaires de l’aéroport, pour mettre fin à ces transports de la honte. Cette décision fait suite à la campagne du Parti pour la protection animale du Cheshire East et des campagnes pour les droits des animaux du Cheshire.

Partarger l'article