Annonces illégales d’animaux en ligne : One Voice porte plainte contre Leboncoin

Annonces illégales d’animaux en ligne : One Voice porte plainte contre Leboncoin

Errance féline
07.11.2023
Toutes les actualités

One Voice a déposé plainte à l’encontre du site Leboncoin qui diffuse des annonces illégales de cession d’animaux familiers.

Il n’est un secret pour personne que les ventes et dons d’animaux sur Internet sont bien souvent faits en toute illégalité. Ce qui est plus flou cependant, c’est l’ampleur de ce trafic. Depuis avril 2023, plus de 4500 annonces concernant près de 11000 animaux ont été signalées par notre partenaire car elles ne respectaient pas la loi : animaux cédés non identifiés, parfois avant l’âge légal, ou encore sans faire apparaître les mentions obligatoires… One Voice a porté plainte contre Leboncoin et demande l’interdiction des cessions d’animaux en ligne, principale source des abandons et des abattages en fourrière.

Il y a quelques mois, l’École du Chat Libre de Toulouse a sollicité notre aide après un travail minutieux de recensement d’annonces illégales sur Leboncoin. Pour que ce travail ne soit pas vain, nous avons uni nos forces en engageant une procédure en justice afin de mettre fin à ce commerce honteux impliquant des êtres vivants.

Si l’identification des chiens et des chats est obligatoire, dans les faits, sur Internet, aucun contrôle n’est mené et de nombreux chiots et chatons sont cédés sans être identifiés. Pourtant, cette obligation permet de limiter les dérives avec des animaux issus d’« usines à chiots », cédés avant l’âge minimal, ou provenant de particuliers refusant de faire stériliser leurs animaux. Elle contribue également à mettre un terme à l’irresponsabilité des acquéreurs qui pour certains abandonneront sans état d’âme des animaux sans identité quelques mois plus tard.

Une obligation légale bafouée et c’est encore les animaux qui en sont les victimes

Depuis 2021, la loi est pourtant claire : les sites hébergeurs doivent mettre en place un système de contrôle préalable à la parution de l’offre, afin de vérifier le numéro de puce ou de tatouage des animaux. Les publications avec de faux numéros ne devraient donc même pas être mises en ligne, et encore moins celles concernant des chiens et chats non identifiés ! Malgré cela, des dizaines d’annonces non conformes affluent quotidiennement sur le site ! Si la majorité d’entre elles ont heureusement été supprimées, combien sont passées sous les radars ? Pas moins de cinq plaintes ont été déposées en commun avec notre partenaire l’École du Chat Libre de Toulouse. Une sixième partira très bientôt.

Jusqu’à la fin des ventes et dons de tous les animaux sur Internet

Il y a un mois, Leboncoin déclarait mettre fin au commerce d’animaux d’espèces sauvages. Difficile de se réjouir quand on se rend compte qu’il a fallu attendre 2023 pour obtenir une telle avancée, et qu’il était donc tout à fait possible de s’y procurer un perroquet ou une tortue il y a encore quelques semaines.

Les chiens et les chats, eux, n’ont pas cette « chance ». Les vendeurs peu scrupuleux peuvent continuer leur business juteux sans sourciller, avec la complicité de cette plate-forme. Encore une fois, ce sont les animaux qui en payent le prix fort : cédés en ligne aux premiers venus, sans aucune vérification, alors que des milliers d’entre eux sont abattus en fourrière chaque année par manque de place dans les refuges.

Vous aussi, agissez !

En attendant l’interdiction totale des cessions d’animaux sur Internet, nous avons porté plainte pour que les contrôles obligatoires soient enfin mis en place. Rejoignez notre combat et signez notre pétition pour une meilleure protection de nos compagnons.

Partarger l'article