Annonce historique : dans une réponse à One Voice,  l’Ordre national des Vétérinaires condamne  les spectacles d’animaux sauvages dans les cirques itinérants,  et légitime ainsi le combat de One Voice pour leur libération

Annonce historique : dans une réponse à One Voice, l’Ordre national des Vétérinaires condamne les spectacles d’animaux sauvages dans les cirques itinérants, et légitime ainsi le combat de One Voice pour leur libération

11.10.2017
Toutes les actualités

L’Ordre national des Vétérinaires prend position dans le combat que mène One Voice pour libérer les animaux sauvages des cirques, dont les éléphantes Maya et Lechmee et l’hippopotame Jumbo.

L’Ordre national des Vétérinaires,  » organisme d’habilitation à l’exercice de la profession vétérinaire en France [et] le garant de la compétence des professionnels et de leur éthique « 1, prend position dans le combat que mène One Voice pour libérer les animaux sauvages des cirques, dont les éléphantes Maya2 et Lechmee3 et l’hippopotame Jumbo4.

En effet, dans sa réponse (reçue le 10 octobre 2017) à Muriel Arnal, Présidente fondatrice de l’association One Voice qui lui demandait son positionnement5 l’Ordre National des Vétérinaires, par la voix de son Président, le Docteur vétérinaire Jacques Guérin, déclare adhérer à la recommandation de la Fédération des Vétérinaires Européens (FVE) d’interdire l’usage des mammifères sauvages dans le cadre de cirques itinérants. De plus, il confirme que les conditions dans lesquelles les animaux sont détenus ne peuvent satisfaire à leurs besoins physiologiques et sociaux. Il précise que cet avis a été pris suite à un long processus d’expertise et de validation scientifique6.

Pour Muriel Arnal, les avis des inspecteurs vétérinaires et des vétérinaires praticiens sont rendus invalides car allant à contre-sens de l’avis de leur Ordre professionnel, instance garante de leur « compétence et de leur éthique »1:
« Au vu de cette prise de position, l’État va devoir nous expliquer comment leurs inspecteurs vétérinaires peuvent rendre des rapports qui concluent au bien-être des animaux dans les cirques. De même pour les vétérinaires praticiens qui sont venus à Tours au festival du cirque, ou à d’autres occasions, notamment au cirque détenant Jumbo, à la demande des circassiens, pour dire que tout allait bien. De qui se moque-t-on? Pendant ce temps des animaux dépérissent et meurent dans des remorques! » 

One Voice a dès hier interpellé le Ministre de l’Ecologie Solidaire Nicolas Hulot demandant que l’État tire toutes conséquences de cet avis et prenne ses responsabilités de toute urgence.

Cette réponse de M. Jacques Guérin sera également communiquée :

  • aux magistrats en charge d’instruire les plaintes pour mauvais traitements et actes de cruauté déposées par l’association One Voice, 
  • aux tribunaux saisis de recours en annulation des refus des préfectures de retirer les dits animaux des cirques,
  • et au Conseil d’État qui doit se prononcer sur la légalité de l’arrêté dit « cirque ».

1 Site de l’Ordre national des Vétérinaires
2 Communiqué de presse Maya du 6 octobre 2017
3 Communiqué de presse procédures inédites du 28 août 2017
Communiqué de presse Jumbo du 14 août 2017
5 Lettre de One Voice en Annexe 1
6 Lettre de l’Ordre national des Vétérinaires en Annexe 2
7 Article de La Nouvelle République sur la visite sanitaire du festival du cirque à Tours
8 Article évoquant la visite vétérinaire organisée par le cirque où vit Jumbo


Ressources :

Partarger l'article