Animaleries, je refuge : action coordonnée de One Voice contre l’achat compulsif d’animaux familiers

Animaleries, je refuge : action coordonnée de One Voice contre l’achat compulsif d’animaux familiers

15.12.2020
Toutes les actualités

Le week-end précédant les festivités de fin d’année, les 19 et 20 décembre, les militants de One Voice, association de défense des animaux, sensibiliseront les passants de nombreuses villes de France au fait de ne pas acheter d’animaux par petites annonces ou dans une animalerie sur un coup de tête pour les fêtes, mais de préférer les adopter dans un refuge, après avoir mûri une décision qui les engage au minimum pour de nombreuses années. Nous avons invité des refuges locaux à nous rejoindre.

Le week-end précédant les festivités de fin d’année, le 19 et 20 décembre, les militants de One Voice, association de défense des animaux, sensibiliseront les passants de nombreuses villes de France au fait de ne pas acheter d’animaux par petites annonces ou dans une animalerie sur un coup de tête pour les fêtes, mais de préférer les adopter dans un refuge, après avoir mûri une décision qui les engage au minimum pour de nombreuses années. Nous avons invité des refuges locaux à nous rejoindre.

Le cercle vicieux de l’achat impulsif dans une animalerie

Trop d’animaux récupérés par des refuges viennent d’élevages où ils naissent à la chaîne. Ils y sont souvent séparés prématurément de leur mère avant d’être vendus par petites annonces ou exposés aux regards de tous dans des vitrines, vendus tels des objets à des particuliers mal préparés à leur arrivée. Et trop fréquemment, ils finissent abandonnés.

C’est la spirale de l’abandon et de l’errance qui commence

Une fois livrés à eux-mêmes, ces milliers de chats et chiens sans abri tombent malades, se blessent, meurent de déshydratation, de froid ou de faim… D’un côté, les chats se reproduisent, donnant naissance à des petits qui n’auront presque aucune chance de survie… ou dans quelles conditions ? Les chiens, eux, pour peu qu’ils souffrent de complications du comportement, seront abattus.

Peu d’entre eux auront la chance d’être recueillis puis adoptés. Pourtant, les refuges des associations locales sont saturés presque perpétuellement, cette année plus encore que les autres, en raison du Covid-19.

Notre enquête de 2018 dramatiquement toujours d’actualité

En 2018, dans le cadre d’une nouvelle campagne dénommée « Animaleries, je refuge ! », les enquêteurs de One Voice avaient filmé les vitrines de présentation de ces bébés et interrogé des clients. En 2020, rien n’a vraiment changé, et c’est pourquoi, à la veille des fêtes de fin d’année, quand les animaleries vendent à tour de bras des chiots et chatons, il est important de rappeler que l’adoption dans un refuge devrait être la norme. D’autant plus que ces derniers sont débordés ! Et que de nombreux chiens de tous âges n’attendent que de la tendresse pour en donner en retour.

One Voice réclame un plan national d’urgence pour gérer l’errance féline et demande un fonds d’urgence pour les refuges. L’association, enfin, appelle à ce que la France protège mieux les chats et les chiens.

Cette action de sensibilisation aura lieu de manière coordonnée dans plusieurs villes de France. Nous avons invité à se joindre à nous des refuges locaux, qui présenteront les animaux à l’adoption.

  • Avignon – Rue de la République – samedi 19/12 – 10h30 à 12h
  • Bordeaux – Place Saint Projet – dimanche 20/12 – 14h à 16h
  • Lille
    – Grand-Place – samedi 19/12 – 11h à 13h
  • Marseille – Rond-point du Prado – samedi 19/12 – 13h30 à 15h30
  • Montpellier – Allée Jean de Lattre de Tassigny – samedi 19/12 – 11h à 13h
  • Nice – Place Massena – dimanche 20/12 – 11h à 13h
  • Paris
    – Place Joachim du Bellay (Les Halles) – samedi 1912 – 12h à 13h
  • Strasbourg – Quai Kléber devant l’entrée des Halles – samedi 19/12 – 10h à 12h
  • Toulouse – Square du Général Charles de Gaulle – samedi 19/12 – 11h à 13h

[Lieux susceptibles d’être modifiés par les préfectures à la dernière minute. Nous vous conseillons, avant de vous rendre sur place, de vérifier les événements Facebook mis à jour en temps réel].

Partarger l'article