le vendredi 20 mai 2016 | 0

Zoos en Chine : l'investigation de One Voice

Peu avant les JO de Pékin de 2008, nous avons envoyé une équipe d'enquêteurs dans huit zoos chinois. Ce que ces professionnels expérimentés ont vu et filmé là-bas les ont fait pleurer.

Hr blog

Ils ont été témoins de la misère endurée jour après jour par des animaux détenus dans des conditions dignes de l'âge de pierre. Quotidiennement, ceux-ci sont tourmentés, humiliés, violentés et traités avec une effroyable cruauté pour le divertissement du public.

Les conditions de vie de la majorité d'entre eux sont extrêmement choquantes. Dans leurs enclos vides et minuscules, sur un sol de béton, certains n'ont même pas d'eau à boire. Beaucoup sont enfermés tout seuls, sans accès à l'ombre. Ils ne peuvent pas non plus se cacher pour échapper aux regards et au harcèlement des visiteurs.

Au zoo de Badaling, les enfants paient 2,85 € pour pendre des poulets vivants à des cannes en bambou avant de les lancer aux lions. Les fauves hagards et dénaturés bondissent pour attraper les oiseaux terrifiés qui tentent désespérément de fuir.

Au Tiger Mountain Village, situé dans le sud-est de la Chine, près de Guilin, des vaches vivantes sont enfermées dans les enclos des tigres. Les fauves les traquent pour le plus grand plaisir des touristes. Au restaurant, on peut commander des steaks de tigres, des pattes d'ours et du vin fait à partir d'os de tigre broyés. Le directeur du zoo se vante d'avoir dans son congélateur 140 tigres morts prêts à être mangés.

Au zoo de Qingdao, à l'est de Badaling, des tortues sont bombardées de pièces de monnaie en vertu de la croyance selon laquelle si vous frappez la tête d'une tortue avec une pièce, vos désirs sont exaucés. Afin de faciliter le travail des participants, des bandes élastiques sont enroulées autour de la tête des tortues de façon à les empêcher de la rentrer dans leur carapace pour se protéger.

La plupart des zoos où nous sommes allés présentent également des « spectacles » avec les animaux. Dans l'un d'eux — les « Animaux des JO » —, des chimpanzés déguisés, des ours obligés de marcher sur leurs pattes arrière et une oie tirant une charrette de bébés tigres défilent autour d'une piste.

Des combats opposent des ours à collier portant des gants de boxe. Les animaux, encadrés par des dresseurs qui les martyrisent avec des pointes en métal, sont forcés de se battre et de se donner des coups de poing. Dans la salle, le public rit aux éclats.

À la suite de nos enquêtes, nous avons immédiatement contacté ACTAsia, une organisation chinoise de défense animale dont One Voice est désormais partenaire.

Ensemble, nous travaillons à changer les comportements des générations futures en Chine. Nous pensons que le meilleur moyen d'y parvenir est de soutenir les organisations locales au moyen d'une aide pratique et financière, de campagnes et de ressources éducatives là où elles sont nécessaires.

Par exemple, nous contribuons au programme Caring For Life initié par ACTAsia, qui apprend aux enfants des écoles primaires chinoises à aimer les animaux et à prendre soin d'eux. Près de 35 000 enfants ont d'ores et déjà bénéficié de ce programme, dont l'extension des centres urbains vers les zones rurales est enclenchée depuis 2015.

Large medium small thumb les zoos en chine

Les zoos en Chine : la souffrance à l'échelle olympique

Agissez pour les animaux en Chine

Hr blog

Dans la thématique

Des coups de pétard pour mieux tuer les loups effarouchés
Urgence en Norvège : la moitié des loups en arrêt de mort!

Commentaires 0

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.