le lundi 08 mai 2017 | 360

Un Tilikum parmi les lions

Chirkane a agressé son dresseur le 7 mai à Doullens, devant une centaine de spectateurs. One Voice s'oppose catégoriquement à son euthanasie. Mobilisons-nous pour que ce Tilikum des lions soit confié à nos soins et placé dans un sanctuaire.

Hr blog

Le lion est un animal sauvage et dangereux, qui l'ignore ? Même s'il est né captif, il n'en a pas perdu son ADN de grand prédateur pour autant. A six ans, un lion est adulte, il voyage déjà avec ses amis puis se repose au soleil, sous le ciel du Serengeti. Mais dans un cirque, pas de brousse, pas de grands espaces, pas de soleil. Rien que la cage et la piste.

L'attaque reprochée à Chirkane n'a rien de criminel. Il s'agit d'un écart, pas d'une attaque avec intention de tuer*. Ce qui n'est pas naturel, en revanche c'est d'enfermer un félin dans une cage minuscule et de ne l'en sortir que pour le dresser et l'exhiber sous un chapiteau bruyant. C'est de lui infliger des voyages sans fin dans un camion. Ce qui est criminel, c'est de le priver de tout ce qui fait de lui un lion. Chirkane n'en pouvait plus et a voulu simplement être un lion, comme l'orque Tilikum, qui tua sa dresseuse à SeaWorld, voulait juste être une orque. Une vraie.

Mais ce Tilikum des pistes n'est pas une orque, hélas. Il ne vaut pas des millions de dollars. Des lionceaux comme lui, cirques et zoos en produisent comme autant des portées de chats. Lorsqu'ils dysfonctionnent, on les jette et on les remplace.

Il voulait « dominer » ? Non, dans les cirques, ce sont les dresseurs qui veulent dominer! Chirkane voulait juste dire stop. Dimanche, c'était le spectacle de trop. D'un coup, il n'a plus supporté les ordres menaçants. Il n'a plus supporté de retourner dans sa cage, attendre sur de la sciure pisseuse la prochaine séance de violences. Alors il a fait ce que font les lions : il a neutralisé l'importun pour qu'il le laisse tranquille. Il a agi comme un lion. Et on veut le tuer pour ça.

One Voice, qui alerte régulièrement sur les dangers des animaux dans les cirques, est profondément attristée pour le dresseur auquel elle souhaite un rétablissement rapide et complet.

S'il en était besoin, ce drame nous prouve une nouvelle fois que les animaux sauvages n'ont rien à faire dans un cirque. Il est urgent que la France interdise au plus vite cette pratique d'un autre âge, comme l'ont déjà fait tant de pays dans le monde.

Pour réclamer la grâce de Tilly le Lion et sa prise en charge immédiate par One Voice, merci d'écrire au Ministère de l'Environnement. (ou lien copiez-collez l'url suivant : http://www2.developpement-durable.gouv.fr/Formulaire-de-saisine-de-l)

* « Les lions sont des top prédateurs sauvages qui n'ont rien à faire dans des cirques. L'instinct de prédation est profondément ancré chez les félins (même chez les chats domestiques). Chaque animal peut avoir un comportement agressif momentané, que ce soit à cause d'un mal-être, d'une douleur, d'un stress. Mais le résultat d'une telle crise va varier selon qu'on parle d'un chihuahua ou d'un lion.

Dans le cas de ce lion, il n'y a pas eu attaque mortelle, c'est juste un écart d'énervement car si un lion a l'intention de tuer, il tue à la gorge en quelques secondes. » Dr Pierre Gallego, vétérinaire consultant.

Yvon Godefroid
Hr blog

Dans la thématique

Nous devons à Lechmee un répit bien mérité!
Maya enfin libérée après un combat sans relâche!

Commentaires 360

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

fnsç | jeudi 19 avril 2018

Chirkane ne mérite pas la mort!
Il y a assez de massacres de lions comme ça!
C'est l'homme qui le provoque et le pousse à bout par la violence et l'ignorance de ses actes!
Quand comprendra-t-il cela? Décidément, non, il ne comprend pas.
Quand arrêterons-nous d'enfoncer des portes ouvertes?...Animal sauvage, le lion doit être rendu à son milieu sauvage, et protégé. Il y a, à ce propos un homme d'exception : Kevin Richardson. A lire : "L'homme qui murmurait à l'oreille des lions".
Son empathie envers les lions et sa vie qu'il consacre entre autre à comprendre leur univers, ne sont certes pas à la portée de tout le monde, mais on peut peut-être réfléchir et se dire qu'après tout, on peut gagner sa vie et de l'argent sans enfermer un lion dans une cage ou une piste de cirque!!

C6bulles | vendredi 23 février 2018

Liberté aux lions ! La nature aux animaux ! Le cirque aux humains ! les trapèzes aux trapézistes ! Les voitures aux autoroutes, et chacun a sa place !

onlyone | samedi 08 juillet 2017

Bravo pour votre article, je suis tout à fait d'accord avec vous.

Pinpon | samedi 24 juin 2017

Un lion qui attaque son dresseur c'est affreux pour le dresseur. Mais la peine de

mort est-elle nécessaire ? Le lion est déjà condamné à la prison à perpétuité.

Evitons plutôt que cela arrive à nouveau.