le mercredi 29 août 2018 | 11

Un flamant rose, victime symptomatique de la chasse

Mardi 28 août, un flamant rose a été retrouvé mort à la Grande-Motte, après avoir vraisemblablement été abattu par un chasseur. Il était pourtant bagué, et son espèce est protégée. Si le tireur était bien un chasseur, on se demande avec quel animal le flamant rose a été confondu! Il est interdit de tuer ces animaux! Nous portons plainte.

Hr blog

Ce pauvre Flamant Rose de huit ans, grand voyageur méditerranéen, ayant été observé ces dernières années en Camargue, et régulièrement l'hiver dans les salines de Thyna en Tunisie est la dernière victime collatérale d'un système entretenu par le pouvoir en place: celui de chasseurs qui tuent impunément, qu'ils en aient le droit ou non! Y compris, visiblement en dehors des périodes de chasse et sur un terrain de golf, ouvert au public! Nous déposons plainte pour atteinte à une espèce protégée auprès du procureur de Montpellier.

Laisser la Nature reprendre sa place

Nous sommes opposés à la chasse mais ne serait-ce que la législation en place n'est pas respectée! C'est un drame pour les oiseaux, un drame pour les lapins, les renards, les blaireaux, les loups, les cerfs... Que leurs espèces soient considérées comme pouvant occasionner des dommages, comme du gibier ou soient protégées! C'est un drame pour chaque animal concerné.  
Pourquoi toujours avoir une position paternaliste? L'équilibre ne doit pas être cynégétique! L'humain n'a pas à réguler quelqu'espèce que ce soit. Au contraire, l'espèce humaine doit redonner la place qui leur revient aux animaux et laisser la Nature se réguler par elle-même chaque fois que c’est possible.

Ça suffit!

Le même jour, après avoir avalé une énième couleuvre, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire a pris la décision de démissionner, usé des cadeaux du Président de la République à la Fédération des chasseurs. Nous devons réformer radicalement la chasse, et aller vers une interdiction! Signez notre pétition, et venez à notre marche unitaire le 13 octobre prochain !

 Photo : Police municipale de la Grande-Motte

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

La chasse, un problème mortel: le 13 octobre, tous à Paris!
Une chasse dite passive : les pièges tuants, responsables de souffrances et de morts animales sans distinction d’espèces

Commentaires 11

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Guillemette | lundi 03 septembre 2018

La nature sait parfaitement se réguler seule et même renaître de ses cendres. L'homme dans sa nature est nuisible et les chasseurs les plus grands prédateurs. Tirer un flamand rose sûrement parce qu'il se reposait sur un golf. Aberrant !

Danielle | dimanche 02 septembre 2018

Merci à toutes les personnes qui se mobilisent dans ces combats, longs, difficiles et douloureux

Doumy | samedi 01 septembre 2018

Tous vos combats sont porteurs d'espoir pour la condition animale et le maintien de la biodiversité. Merci de nous donner une raison d'espérer

heliottfeu | samedi 01 septembre 2018

JE VOUS SOUTIENS AVEC FERVEUR ILFAUT ABSOLUMENT VOUS SOUTENIR !!!!