le lundi 07 février 2022 | 3

Un an après la mort de Femke, les autorités louvoient encore autour du rapport de son autopsie...


Mis à jour le 01 juin 2022

Après un an, nous n'avons toujours pas reçu le rapport d'autopsie de Femke. Après un courrier à la préfecture et une lettre ouverte au Parc Astérix, une démarche à la CADA qui nous a autorisés à obtenir ce document et une réponse du parc, nous nous tournons à nouveau vers la préfecture de l'Oise...
Pour le parc, les services de la DDPP (services vétérinaires de la Préfecture) ont supervisé toutes les démarches du delphinarium et le rapport d'autopsie est à leur disposition exclusive. Nous demandons que toute la lumière soit faite sur la mort de Femke et pour cela la préfecture doit faire preuve de transparence. Qu'attend-elle?

Hr blog

Madame ORZECHOWSKI Corinne
Préfète de l'Oise
2, Avenue de l’Europe
BP 70634
60 006 Beauvais Cedex

Vannes, le 04 février 2022


Madame la Préfète,

Une année s’est écoulée depuis l’euthanasie du dauphin prénommé Femke, détenu par le Parc Astérix. Pour comprendre les circonstances qui entourent sa mort, nous vous avons demandé en février 2021 de nous communiquer son rapport d’autopsie complet. Face à votre silence et à l’avis favorable de la CADA nous avons saisi le tribunal de notre demande de communication de pièces.

Dans le cadre de cette procédure vos services nous ont indiqué ne pas disposer de ces éléments.

Nous nous sommes alors désistés de notre recours dans la mesure où les textes ne prévoient effectivement pas d’obligation explicite pour l’exploitant de transmettre ce rapport à la préfecture.

Toutefois, désireux de connaître les raisons de cet acte et pour répondre aux demandes de nos adhérents, nous nous sommes adressés à la directrice du Parc Astérix dans une lettre ouverte. Cette dernière nous a répondu le 20 janvier 2022, que le rapport d’autopsie de Femke est à la disposition de la D.D.P.P de l’Oise.

Comme vous le savez, les grands dauphins (Tursiops truncatus) appartiennent à une espèce protégée à l’échelle nationale et communautaire, et font partie de notre patrimoine faunique.

Du fait de leurs singularités en termes de sensibilité, d'intelligence et de culture, les cétacés sont également au cœur de débats scientifiques récurrents sur leur qualité et leur statut de personne non humaine. Les conditions de vie et le sort réservé à Femke transcendent donc la question de sa propriété.

C’est la raison pour laquelle les données concernant les circonstances de sa mort doivent pouvoir être connues du grand public et relèvent de l'intérêt général.

C’est pourquoi nous vous demandons une nouvelle fois de bien vouloir faire preuve de transparence sur cette question en nous communiquant une copie du rapport d’autopsie, dont vous seule pouvez être la destinataire.

Vous remerciant de l’attention que vous avez portée à cette lettre, nous vous prions de croire, Madame la Préfète, en l’assurance de notre parfaite considération.

Muriel Arnal
Présidente de One Voice

Large medium small thumb 9a715e7e

Rapport d'autopsie de Femke : réponse du Parc Astérix

One Voice
Hr blog

Dans la thématique

Un délibéré en faveur de Marineland, représentatif du chemin restant à parcourir pour défendre les orques captives du delphinarium Discrédit et caricature, le jeu du Marineland à l’audience du 25 mai 2022

Commentaires 3

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Mme Loup | jeudi 02 juin 2022

Quelle tristesse de voir dépérir des animaux si intelligents et bienveillants ! Le résultat est là !!!!!

Tosca | dimanche 13 février 2022

Laissons vivre en paix les animaux dans leur espace naturel. Ils ne demandent rien d'autre.

trochu | jeudi 10 février 2022

Que c'est révoltant et invraisemblable que tous ces dauphins et orques continuent à être exploités et emprisonnés dans des bassins honteux de parcs aquatiques qui le sont encore mille fois plus. Comment peut on encore s'extasier devant autant de souffrance et de maltraitance animale, et applaudir et s'émerveiller devant ces pauvres cétacés qui sont eux aussi obligés de faire "le pitre et acrobaties" complètement folles et non compatibles à ces animaux et c'est pourtant une évidence, tous ces humains manquent non seulement d'empathie mais aussi de grande sensibilité et je ne pense pas qu'ils seraient heureux et épanouis à être obligés de faire toutes ces pitreries ignobles et immondes pour "amuser le public", et bien il en est de même pour tous ces merveilleux animaux qui eux, subissent et subissent et souffrent dans le silence le plus total et dans la plus grande indifférence et cela doit s'arrêter et cesser maintenant et pas dans plusieurs années, c'en est déjà bien trop.