le jeudi 03 mars 2016 | 9

Sauvetage de 181 chiens et chats : un an après

Il y a un an, One Voice réalisait avec les autorités une saisie simultanée chez deux trafiquantes. L'affaire, toujours en cours, a permis de sortir du cauchemar 181 chiens et chats, tous pris en charge par l'association.

Hr blog

Au cauchemar des chats et des chiens

Un chaton de quelques jours rampe ici dans une litière. Il est tombé du rebord de la fenêtre. Là, c'est un chiot. Quelques jours à peine. Sur le sol sale et froid, il rampe. Il cherche sa mère ainsi qu'un peu de chaleur. Pas sûr qu'il survive. Un jeune chat est enfermé dans une cage pour lapin. Des chiots aussi. Partout règne une odeur pestilentielle qui prend aux narines. L'air irrespirable brûle les poumons. Dans ces petites pièces, il y a trop d'animaux, tous mélangés, mâles, femelles, adultes et petits. Impossible de savoir qui est qui. Tous ou presque sont malades. Gale, teigne, kératite, coryza, tumeurs… Sans eau ni nourriture en quantité suffisante, certains agonisent. Et pas de soins. Des vaccins et des médicaments périmés traînent ici et là. De l'éther aussi. Pour des euthanasies faites maison, illégales évidemment. Dans ces deux élevages de chats, la situation est identique. Dans les deux, aussi, on élève des chiens. Clandestinement.

Un long travail d'enquête

C'est grâce au travail du réseau d'informateurs et d'enquêteurs de la Cellule Zoé, que One Voice a découvert ces lieux sordides. L'élevage de Mme A. d'abord, déjà sous surveillance, a fait l'objet d'une première saisie. Elle s'est vu retirer son certificat de capacité et doit cesser son activité. Mais une quarantaine de chats manquent à l'appel. L'enquête continue et One Voice découvre qu'elle poursuit son activité, en lien avec un second élevage, celui de Mme G.. Il faudra encore trois saisies, dont deux simultanées, et la forte implication de Frédérique Dubost, procureure de l'un des départements concernés, pour libérer l'ensemble des victimes de ces femmes, soit 181 animaux en tout ! Outre la coordination de l'ensemble des opérations, One Voice a pris en charge les frais vétérinaires et de transport des rescapés vers nos refuges partenaires.

Les suites judiciaires

Grâce à la Cellule Zoé, Mme G. a été condamnée pour mauvais traitements envers un animal, privation de soins, privation de nourriture et d'abreuvement. Elle a fait appel de cette décision. L'enquête est toujours en cours concernant les activités de Mme A.. Car grâce à son investigation, One Voice a mis au jour un trafic s'étendant sur plusieurs départements, notamment de puces électroniques et de médicaments. La procédure pourrait s'achever prochainement…

Pour permettre à la Cellule Zoé de poursuivre son combat pour le recul de la cruauté, soutenez son action !

Hr blog

Dans la thématique

Aidons l’école du chat sous le choc après une attaque de ses protégés les plus vulnérables
L'éleveuse maltraitante récidiviste enfin jugée

Commentaires 9

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Anne Marie Jaffrezou | samedi 11 juin 2016

Bravo pour ces actions qui demandent patience et persévérance.
J'ai eu l'occasion personnellement d'assister à une conférence de Nathalie Simon, en partenariat avec One Voice, à Brive la Gaillarde, c'était passionnant.

Merci de faire avancer les choses et d'agir pour la bientraitance.
Aurélie Autran
Educateur canin comportementaliste diplômée d'état.
http://www.om-anima.com/

kamenka | vendredi 11 mars 2016

Comme toujours courage et ténacité,comme votre travail est important ! Comme toujours.
Tulipe : vous savez les autorités interviennent à peine pour les enfants alors les animaux....!
Bravo pour ce que vous faites.Toute ma sympathie et mon soutien (moral hélas).

coco de nantes | jeudi 10 mars 2016

POURQUOI NE MET-ON PAS LE NOM EN ENTIER DE CES IGNOBLES PERSONNAGES !
JE SUIS INDIGNÉE PAR TANT DE CRUAUTÉ. CES PERSONNES DEVRAIENT ETRE CITÉES AVEC NOM ET ADRESSE.
Bravo à l'association qui a permis de révéler ce trafic et ces mauvais traitements.

miche | lundi 07 mars 2016

Merci pour ce que vous avez fait, de les sauver. Bonne continuation et bravo.