le mercredi 09 janvier 2019 | 28

Les renards ou la saison de chasse perpétuelle en Moselle

Encore une fois, le préfet de la Moselle s'en prend aux renards en délivrant une autorisation supplémentaire aux chasseurs de les pourchasser, sans preuve du moindre impératif, et contre l'avis de la population. Comme souvent, il s'agit ni plus ni moins de faveurs accordées à un groupe aux intérêts particuliers au détriment de la biodiversité et de la faune sauvage. Nous avons attaqué l'arrêté.

Hr blog

En juillet dernier, le préfet de la Moselle a pris un arrêté qui autorise pendant deux ans - donc jusqu'au 10 juillet 2020  - des lieutenants de louveterie à chasser les renards en plus de la saison de chasse officielle qui permet déjà de les persécuter à outrance. Comme toujours, le préfet n'apporte pas la preuve de "l'absolue nécessité" (critère pourtant imposé par la loi) de ces chasses particulières, ni des "dommages importants" causés aux élevages par les renards. 
Que dire de l'avis du public, nié lui aussi encore une fois ? 380 avis étaient opposés au projet d'arrêté, seulement 8 en sa faveur...

Publier un arrêté dérogatoire de deux ans permet au préfet de se soustraire à toutes les consultations et formalités d'arrêtés plus courts. C'est un signal inquiétant, un laissez-passer aux chasseurs, un permis de tuer permanent. Pourtant, les renards ne figurent sur la liste des animaux "chassables" en Moselle que pour 2019. Cet arrêté présume qu'ils en feront partie en 2020, sans le moindre fondement.

L'audience est fixée au tribunal administratif de Strasbourg le 16 janvier à 9h30. One Voice fera entendre la voix des renards en Moselle où ils sont particulièrement pris pour cible, non seulement par les chasseurs mais aussi par les pouvoirs publics.

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Une réforme superficielle pour mieux maintenir la chasse à courre?
Prenez part à la suppression des pièges noyants!

Commentaires 28

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Marie-Paule | jeudi 17 janvier 2019

J'espère que le jugement en délibéré sera favorable à l'annulation de cet arrêté; Les renards sont de grands alliés des agriculteurs en chassant les mulots dont ils se nourrissent. Le nuisible c'est l'homme qui salit et détruit la nature.

Coquillette | mercredi 16 janvier 2019

C'est honteux de toujours vouloir détruire les animaux, ils ont leurs places, alors STOP à ces actes barbares et d'un autre temps

Isaline | dimanche 13 janvier 2019

C'est l'homme le nuisible envers les animaux!!
Pauvres renards! Je n'arrive pas à comprendre.
Tuer et toujours tuer les loups, les renards, les oiseaux etc....

lilidoleron | samedi 12 janvier 2019

Inadmissible ! Les chasseurs ont toujours le dernier mot alors qu'ils ne représentent qu'une minorité, que la majorité est contre la chasse. Alors, révoltons-nous contre cet arrêté.