le samedi 13 octobre 2018 | 3

Quand ils découvrent ce qu'est réellement la chasse, les Français la rejettent en masse!

Est-ce là la fin d'une omerta? A en croire les résultats du dernier sondage de l'institut IPSOS commandité par One Voice, les Français savent très peu de choses de la réalité de la chasse, bercés d'illusions par le lobby des chasseurs et leur image autoproclamée d'écologistes de terrain. La réalité est tout autre, et nos concitoyens, comme nous, n'en veulent pas!

Hr blog

Cruelle, appartenant au passé et dangereuse pour eux, leurs proches et leurs animaux familiers, les Français ont une mauvaise image de la chasse. Ils préconisent un meilleur encadrement de cette pratique, une interdiction de la chasse pendant l'intégralité des vacances scolaires et deux jours par semaine dont le dimanche (82%). Les trois quarts d'entre eux voient d'ailleurs d'un très mauvais œil le cadeau présidentiel de la baisse du prix du permis de chasse. Mais plus que tout cela, ils ne savent pas quels types de chasse sont encore pratiquées en France et comment. Et quand ils le découvrent, atterrés, ils ne peuvent plus longtemps le tolérer.

La chasse, une omerta qui ne peut plus durer

Le discours qu'on entend le plus, celui de la tradition transmis par les chasseurs, consiste à présenter leur loisir comme ayant une utilité, employant à qui mieux mieux les expressions "régulation", "prélèvement" etc. Mais jamais ils ne communiquent sur leurs méthodes, conditions et lieux de mise à mort des animaux. Là est bien tout le problème. Car dans un pays démocratique comme le nôtre, il est important que l'information circule, afin que les citoyens puissent faire des choix éclairés!

L'élevage pour la chasse, le déterrage, la chasse à courre, les pièges cruels: rejetés!

La population veut mettre un terme à des pratiques cruelles telles que l'élevage d'animaux dans le seul but de les tuer, le fait d'aller déterrer pendant qu'ils dorment des animaux nocturnes jusque dans leurs terriers et de les en arracher avec des chiens. Ils rejettent massivement la chasse à courre (82%), qui a tant fait parler d'elle toute l'année passée.

Plus de huit Français sur dix ne veulent plus non plus de ces pièges à la glu, au filet, de ces pièges tuants, qui non seulement tuent mais font souffrir, et ne font pas de distinction entre animaux d'espèces en danger d'extinction et les autres.

Une pollution et un danger permanent pour les sols et la biodiversité

Quand ils apprennent que les cartouches de fusils représentent plus de 6000 tonnes de plomb et de plastique déversés dans les zones humides et les forêts de France, l'impact délétère sur l'environnement ne peut plus être ignoré. Ils le condamnent évidemment.

Des espaces protégés non sanctuarisés!

Enfin, 9 Français sur 10 ignorent que les animaux peuvent être tués pendant la période de reproduction, et chassés dans les parcs nationaux, réserves naturelles ou biologiques, et ils sont autant à vouloir ces pratiques!

Comment se fait-il que les décisions politiques ne suivent pas l'opinion de la population? L'empathie est une force vitale qui se doit d'être renforcée, la coexistance sur notre planète des humains avec les animaux devrait être un préalable à toute réflexion sur le reste. Au lieu de cela, il n'est question que de traditions absurdes et mortifères, alors que tous les signaux sont au rouge concernant l'environnement et les animaux qui peuplent notre planète bleue.

Nous serons avec plus de 40 partenaires à Paris ce 13 octobre, pour exiger une réforme majeure et en profondeur de la chasse, en attendant son interdiction. Signez notre pétition et rejoignez-nous!

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Les appelants, ces oiseaux pris en otages contre les leurs
Les chiens de chasse souffrent aussi !

Commentaires 3

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Nat 59 | mercredi 17 octobre 2018

Dimanche soir je contactais la mairie de mon village pour signaler des tirs soit tôt le matin, vers 7h30 soit tard vers 19h 30 alors qu'il fait quasi noir. Le garde chasse à immédiatement prit contact avec nous en nous disant simplement qu'il ne s'agissait pas d'un chasseur faisant parti de la société de chasse du village mais de chasseurs''indépendants''! Ces messieurs ont donc apparemment le droit de tirer même dans des conditions de visibilité quasi nulle ! On marche sur la tête !! A quand le prochain '' accident''?

trochu | dimanche 14 octobre 2018

Oui, c'est la constatation que je fais également je suis très étonnée de voir à quel point les gens ignorent tout de la chasse en commençant par sa cruauté inimaginable, sa perversité, son désir de puissance absolue et sa soif avide de tuer rien que pour le plaisir de tuer. Pourtant nous le savons bien amis et défenseurs des animaux que les chasseurs manquent cruellement de considération, de respect de toutes vies et de sensibilité et n'hésitent pas à tirer sur tout ce qui bouge et nous en avons la preuve tous les jours. De même, les chasseurs font miroiter aux populations que la chasse est indispensable et nécessaire car sinon "il y aurait trop d'animaux" il faut donc les traquer et les chasser, raisonnement très simpliste et non crédible de toute évidence.
Je pense très sincèrement que grâce à toutes les actions et informations des associations de défense et protection des animaux, grâce à tous les défenseurs et amoureux des animaux nous parviendrons à ce que la chasse cesse définitivement, l'essentiel étant de continuer à bien sensibiliser les personnes et les mettre au courant de ce qu'est réellement la chasse, et il en est de même pour tous les autres domaines où les animaux sont encore exploités, maltraités, torturés et tués pour les "besoins quelconques d'humains autant ignobles et inacceptables les uns que les autres.
MERCI ONE VOICE les mentalités évoluent et changent en faveur des animaux et toujours plus.

Dharmi | samedi 13 octobre 2018

Stop !!!