le mercredi 03 mai 2023 | 7

PUMA rejoint le programme Fur Free Retailer

PUMA rejoint le programme Fur Free Retailer

Mis à jour le 14 juin 2023

L’association mondiale de protection animale FOUR PAWS et la Fur Free Alliance, dont One Voice est le représentant français, accueillent la marque de vêtements de sport PUMA comme nouveau partenaire de premier plan. Bien que PUMA n’ait actuellement pas de produits à base de fourrure dans sa gamme, la société en réaffirme son rejet en rejoignant le programme international Fur Free Retailer. PUMA, l’une des plus grandes marques de sport internationales, contribuera à sensibiliser le public au bien-être animal et aura un impact positif sur l’industrie de la mode.

Hr blog
« PUMA se prononce fermement en faveur du bien-être animal et ouvre la voie à d’autres marques afin qu’elles lui emboîtent le pas et adoptent des alternatives respectueuses des animaux. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec PUMA et d’autres marques pour créer un avenir meilleur pour les animaux dans l’industrie de la mode. »
Anne Wessendorf, chargée de la campagne sur le textile à FOUR PAWS

Tendance mondiale à l’amélioration du bien-être animal

Cela fait des années que la majorité du public rejette la fourrure. Un net renversement de tendance en faveur d’une mode respectueuse des animaux et de l’environnement s’observe également dans les grandes maisons de couture du monde entier. Les consommateurs plébiscitent une mode éthique et durable dont aucun animal n’ait à souffrir.

« PUMA travaille dans le domaine de la durabilité depuis plus de vingt ans. Outre le fait de se concentrer sur les droits humains, l’action pour le climat et le commerce circulaire, nos objectifs en matière de biodiversité faisaient déjà référence à la protection des espèces menacées ainsi qu’à celle de leurs habitats. Avec l’introduction en 2021 de la politique de bien-être animal de PUMA, nous avons franchi une étape importante pour nous assurer que les animaux sont traités avec humanité tout au long de notre chaîne d’approvisionnement. Nous innovons aussi constamment pour développer de nouveaux matériaux qui nous aident à éviter d’utiliser des peaux animales. C’est pourquoi nous avons rejoint le programme Fur Free Retailer et avons progressivement supprimé cette année le cuir de kangourou. »
Stefan Seidel, responsable principal du développement durable chez PUMA
« Nous sommes ravis que PUMA se positionne clairement contre la souffrance animale en adoptant une politique sans fourrure. Maintenir des animaux sauvages dans des cages minuscules pour un article de mode est barbare, obsolète et inutile. La décision de Puma montre que les marques d’aujourd’hui apprécient la transparence et l’innovation, et qu’elles ne veulent plus contribuer au commerce cruel de la fourrure. »
Brigit Oele, responsable du programme de la Fur Free Alliance

Le programme Fur Free Retailer

Le programme Fur Free Retailer est la principale initiative mondiale visant à mettre en relation les entreprises ayant renoncé à la fourrure avec les consommateurs en quête de produits éthiques. Le programme est une initiative de la Fur Free Alliance (FFA), active dans plus de trente-cinq pays à travers le monde. L’Alliance est une coalition internationale de plus de cinquante associations de protection animale travaillant ensemble à mettre fin à l’élevage et la mise à mort d’animaux pour leur fourrure. Plus de 1500 marques et détaillants font désormais partie de l’initiative.

Hr blog

Dans la thématique

One Voice et ses partenaires du monde entier ciblent Max Mara pour son utilisation de fourrure ba&sh voit sa politique de bien-être animal reconnue par le programme Fur Free Retailer

Commentaires 7

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Olivo | mercredi 10 mai 2023

Très bonnes résolutions des grandes marques de l'habillement de montrer l'exemple. Toujours et encore pour nos compagnons les animaux.

Anick | mardi 09 mai 2023

Il serait temps de laisser ces animaux tranquilles !

marie-claude | lundi 08 mai 2023

Merci Puma, que cela continue dans le bon sens.

Josiane | samedi 06 mai 2023

Les éleveurs, les marques, hommes et femmes qui achètent, sont tous coupables.
Une éducation en milieu scolaire pourrait réduire cette maltraitance pour l'avenir.