le lundi 26 novembre 2018 | 59

Pour un Téléthon tourné vers l’avenir

La 32e édition du Téléthon se tiendra les 7 et 8 décembre prochains. Depuis sa création en 1987, cet événement a récolté plus de deux milliards d’euros. Une somme colossale destinée à aider et guérir les malades grâce à des thérapies «innovantes». One Voice appelle les chercheurs à développer des méthodes alternatives aux expériences sur les chiens pour que le Téléthon devienne le fer de lance d’une science qui se réinvente.

Hr blog

Extrêmement médiatique et louable, le Téléthon suscite tous les ans un immense élan de solidarité autour de maladies génétiques rares pour offrir soutien et espoir à ceux qui en souffrent. Les millions d’euros engrangés lors de chaque édition permettent d’alimenter les ressources de l’Association française contre les myopathies (AFM) qui poursuit une triple mission : 

  • Guérir (recherche et développement de thérapies innovantes), 
  • Aider les malades (soins, accompagnement, citoyenneté), 
  • Communiquer les savoirs auprès des familles, professionnels et du grand public. 

Expérimentations animales

Depuis 1987, cet événement fédérateur a permis de récolter plus de deux milliards d’euros et de subventionner quantité de recherches dans le domaine des biothérapies. Mais, il y a un « mais ». Pendant toutes ces années, une majeure partie des sommes allouées a aussi généré beaucoup de souffrances en faisant notamment, et délibérément, naître des chiens malades. Placés à l’isolement dans l’espace totalement aseptisé des laboratoires, victimes de la dégénérescence infligée à leurs corps, la plupart d’entre eux ont subi des expériences à répétition avant de mourir, emportés par leurs pathologies ou euthanasiés. 

Promouvoir les méthodes alternatives

Peut-on considérer que les quelques progrès de la recherche suffisent pour cautionner cela? Pour One Voice, la réponse est évidemment non ! N’oublions pas qu’il faut encore que les thérapies efficaces chez les chiens se révèlent ensuite probantes et sans danger pour les humains ! Alors pourquoi « bricoler » un modèle d’expérimentation avec une espèce différente de la nôtre, plutôt que de s’engager résolument vers une science moderne, éthique et fiable ? Ne peut-on mettre au point un modèle d’expérimentation directement transposable à l’humain ? Les méthodes de substitution ne demandent qu’à être développées. Les scientifiques qui s’y intéressent sont très confiants dans les perspectives qu’elles proposent. 

Miser sur ces techniques de pointe apporterait des réponses bien plus sûres dans la recherche pour aider les malades. C’est sur elles que les fonds du prochain Téléthon devraient être investis. De vraies avancées médicales seraient alors possibles, et cette fois sans tortures ni sacrifices. C’est là-dessus qu'il faut se concentrer, c'est dans cette démarche que réside la véritable solution pour guérir de ces atroces maladies et ne plus faire souffrir. Personne.

Hr blog

Dans la thématique

Naelys Provence : une marque au double label One Voice
Toxine botulique : pour les souris, le combat continue !

Commentaires 59

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

loulou | dimanche 02 décembre 2018

Scientifique cultivé sans conscience n'est pas un chercheur évolué ! si le scientifique est si malin, qu'il trouve une autre solution à sa recherche mais ne pas condamner des animaux pour leur facilité d'études, si le scientifique est tellement scientifique vu son intelligence qu'il cherche un autre moyen à sa science que de martyriser l'animal, que ce soit pour n'importe quel domaine, l'expérimentation animale est lâche !

zibany | dimanche 02 décembre 2018

il y d'autres méthodes que de sacrifier des animaux ,employons les ....

Marie | samedi 01 décembre 2018

Je ne donnerai jamais rien pour le téléthon tant qu'ils utilisent des animaux pour leurs recherches.

Stéphane | samedi 01 décembre 2018

Je ne donnerai jamais au Téléthon, en tout cas tant que les chercheurs persisteront à torturer les animaux de laboratoires.
Surtout qu'il n'y a aucune avancée réelle depuis des décennies !
Il est temps de financer et développer des méthodes alternatives plus fiables et plus prometteuses.