le mardi 02 janvier 2018 | 49

Pour Maya, la préfète a répondu (en grande partie) à nos demandes.

Fin novembre, nous avons invité le cirque et leur avocat vers une autre voie de sortie en proposant de leur acheter Maya, pour la sauver d'une autre manière que par le juridique.

Hr blog

Aucune réponse en retour à part peut-être des menaces de procès. Le cirque ne cherche pas à l'évidence le bien-être de l’éléphante ! On aurait loué sa générosité, mais non, ils semblent être prêts à tout bonnement la laisser mourir à petit feu...

Nous avons reçu dans la foulée, "l'assignation en référé d'urgence" exigeant le retrait de toute communication prenant la défense de Maya sur nos médias en ligne, papier, etc., et des excuses ! 

Dans le même temps, la préfète du Lot-et-Garonne recevait les avis des multiples experts internationaux que nous avions récemment tout fait pour réunir, ainsi que les deux lettres des institutions qui font autorité pour les vétérinaires français ; et elle a entendu l'opinion publique s'exprimer à travers notre mobilisation de chaque instant (les rassemblements, les signatures de la pétition #JusticePourMaya, et plus généralement par votre présence sur les réseaux sociaux à nos côtés). L'action parallèle de ces deux composantes a probablement joué un rôle majeur dans la prise de décision de la préfète d'ordonner une nouvelle inspection vétérinaire.

Nous lui avions écrit pour lui demander de prendre en compte certains aspects pour cette inspection, et par la réponse qu’elle nous a faite, il semblerait que nous ayons été entendus!

Compte tenu de la situation juridique, il nous est, hélas, impossible d'en dire plus. Même si notre frustration et notre impatience à tous sont fortes, et que Maya n'est pas encore libre, nous obtenons là une belle avancée !

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Des lionnes et des lions sous la coupe d’un roitelet du Cirque de Paris hors de toute loi.
Une perpétuité intolérable pour Dumba, l’éléphante

Commentaires 49

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Sandra | lundi 29 janvier 2018

Bonjour, le cirque est parti à l'étranger avec Maya ? Et si elle ne revient pas en France ?

Mia | samedi 20 janvier 2018

Il n'y a pas moyen de demander au ministre de l'interieur de l'aide? C'est lui le responsable de la prefete. On l'informe qu'elle fait trainer les choses et qu'elle n'est pas a la hauteur des attentes des gens.

one voice | mardi 23 janvier 2018

Pour l'instant le cirque est en représentation à l'étranger, dès son retour sur le territoire français, Mme la préfète va demander que Maya soit vue par un vétérinaire spécialisé. Nous restons vigilants.

ondinecharmy | jeudi 01 février 2018

Attendre !? Faut agir car maya n'a plus de temps à attendre !!! Cette situation me révolte! !!!!! Envoyer courier au ministre de l'intérieur, je pense que le cirque n'est pas prêt de rentrer en France, il a fuit plutôt!

maya | jeudi 11 janvier 2018

beaucoup de bla bla bla!!! pendant ce temps maya souffre, et les puissants font peu! degoutée .

Christiane | dimanche 07 janvier 2018

Du mal à respecter la charte de modération. Alors Madame la Préfète, on se bouge ??