le mardi 03 mai 2016 | 26

Plongée en enfer

Au milieu d'une mer de détritus, des chiens faméliques, atteints de mille maux, guettent, apeurés. Des ossements gisent ici et là. Des cadavres aussi. Ici, les morts nourrissent les vivants. Bienvenue en enfer.

Hr blog

Saisie en urgence

De cette affaire, les enquêteurs de One Voice, les autorités et tous les partenaires présents cauchemardent encore. Ce devait être un élevage de Dogues du Tibet. Ils ont découvert un mouroir. L'intervention de One Voice s'est faite sans délai. À peine huit jours après un contrôle effectué aux côtés des autorités, nos équipes étaient mobilisées pour mettre un terme à cet enfer. Tous ont souhaité agir dans l'urgence pour sauver d'une mort épouvantable non seulement des dizaines de chiens mais aussi trois ânesses.

Le théâtre de l'horreur

La scène est indescriptible. Un cheval mort, dans un état de décomposition avancée, est partiellement dissimulé dans la boue et recouvert d'une bâche. Une centaine de cadavres de chiots et de chiens adultes, certains dans des sacs plastiques, sont aussi découverts : à l'air libre, stockés dans des congélateurs hors d'usage, ou même enfermés dans une malle… Les survivants sont éparpillés sur le site. Ici, une carcasse de voiture renferme une mère et ses petits. Là, un autre est attaché au milieu des détritus et des ossements — car les cadavres servent aussi de nourriture... Sous la maison, d'autres encore sont enchaînés, dans une obscurité quasi totale, au milieu de leurs excréments. Et dans le ventre de ce chiot, on retrouvera des cailloux. Partout, les vétérinaires ont noté l'absence totale d'eau et de nourriture… En tout, One Voice sortira, outre les trois ânesses, soixante et un chiens de ce lieu sordide. Soixante et un chiens traumatisés, malades et dans un état terrifiant de maigreur pour la plupart. L'association prendra en charge l'intégralité des soins vétérinaires et coordonnera leur placement.

La tortionnaire condamnée !

Dans cette affaire, Me Fabienne Filpi, l'avocate de One Voice qui était partie civile, a obtenu une condamnation exemplaire. La tortionnaire des animaux a écopé d'une peine de prison ferme ! Depuis, les rescapés pansent leurs plaies dans des familles d'accueil. Zoé, qui a donné son nom à la Cellule de lutte contre la cruauté, mais également Lhassa qui, bien qu'encore traumatisée, a trouvé un foyer aussi patient que sécurisant pour se reconstruire. Les premiers temps, elle ne mangeait que du bois et des cailloux… Quant aux ânesses, elles étaient attachées depuis si longtemps qu'il leur a fallu un long temps d'adaptation pour comprendre qu'elles n'étaient plus obligées de rester collées les unes aux autres, et que désormais elles pouvaient s'ébattre dans les prés !

Soutenir le travail de la Cellule Zoé, c'est lui permettre d'intervenir dans l'urgence pour sauver des vies !

Hr blog

Dans la thématique

Les chiens errants de Sotchi : tués avec l’accord de la mairie
Haro sur les rats : Paris éternelle mais Paris cruelle !

Commentaires 26

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

wettlé | dimanche 15 mai 2016

Abominable et épouvantable vraiment ; mais je suis heureuse que tous ces pauvres animaux aient été secourus et soient maintenant soignés et protégés grâce à l'intervention de One voice que je remercierai toujours vivement pour tous ces merveilleux et nécessaires combats en faveur des animaux, et cette tortionnaire mérite d'être condamnée très lourdement car inacceptable de se comporter ainsi envers des êtres vivants animaux, mais il faudrait également que cette immonde personne ne puisse plus jamais être en contact et avoir des animaux.
J'espère ; mais je pense ; que tous ces animaux se reconstruiront et trouveront des familles adoptives respectueuses, aimantes dans lesquelles ils pourront enfin connaître le bonheur, la joie d'être aimés, d'être libres de gambader, de manger et boire à leur guise.
Encore un gros BRAVO à One Voice pour cette délivrance.

LOULOU | jeudi 05 mai 2016

UNE FOIS DE PLUS CERTAINS HUMAINS N'ONT QU'UN BUT FAIRE SOUFFRIR, TORTURER DES ETRES SENSIBLES ATTACHANTS.
IL FAUT QUE LA JUSTICE INFLIGE A CES TORTIONNAIRES DES PEINES EXEMPLAIRES.
IL FAUDRAIT ROUVRIR LES BAGNES, LA PRISON EST TROP DOUCE POUR LES PERSONNES QUI INFLIGENT DE TELLES SOUFFRANCES A DES ETRES SANS DEFENSE.
C'EST HONTEUX, ABOMINABLE.

Lisou | mercredi 04 mai 2016

Vous allez peut-être être choqués de mes propos, mais pour de telles personnes, c'est la peine de mort qui devrait être remise en vigueur. Ces gens ne méritent pas de "VIVRE"

Je ne sais pas si mon commentaire sera publié, mais de quel droit les animaux sont condamnés à mourir de cette façon ?

Louise LELOUP

makicatta | mercredi 04 mai 2016

Cela prouve une fois de plus que l'achat de chiens et chats à des éleveurs et des magasins peut être à l'origine de telles ignominies.. N'achetez pas, adoptez ! Ce devrait être la devise de tous ceux qui disent aimer les animaux..
Merci de votre action... je n'ose pas penser à l'horreur que vous avez découverte dans ce camp de concentration pour chiens... cette tarée est digne des nazis.. et mérite la prison à vie.