le mardi 30 octobre 2018 | 11

Peur sur la ville de Châteauneuf-de-Gadagne: Chat et pigeons fusillés!

Dans un village du Vaucluse, au moins un détraqué non identifié sème la terreur dans la commune depuis le 15 octobre dernier. Il s’attaque aux pigeons et aux chats en leur tirant dessus ! Nous déplorons déjà 6 animaux blessés ou tués, tous criblés de plombs…

Hr blog

On savait les promenades en pleine nature potentiellement mortelles en période de chasse, voici qu’il faut également se mettre à l’abri des fusils dans l’enceinte même des villes ! Depuis une quinzaine de jours, le charmant village provençal de Châteauneuf-de-Gadagne s’est transformé en zone de chasse. Un ou des forcenés jouent de la gâchette contre les pigeons bisets et les chats, au mépris complet de la sécurité publique et de la loi !

Cinq pigeons morts

C’est l’un de nos sympathisants, résident de la commune, qui nous a alertés après avoir trouvé trois pigeons blessés sur son chemin entre les 15 et 22 octobre derniers. Pour chacun d’entre eux,  constats vétérinaires identiques : les pauvres oiseaux avaient reçu des plombs dans leurs ailes ! Le premier est décédé au bout de 48 heures, en raison de ses graves lésions. Les deux autres, lourdement handicapés et incapables de voler, ont dû être euthanasiés. Depuis, de nouveaux bisets ont encore été pourchassés. À ce jour, on en recense cinq au total. Et nous craignons que d’autres volatiles aient subi le même sort, dans l’ignorance de tous.

Un chat grièvement blessé

À ce sinistre nombre, s’ajoute une autre victime officielle : un chat. Plombé lui aussi, il a été pris en charge en urgence et sauvé. Mais le malheureux souffre de lourdes séquelles. Accidenté sur la voie publique, son bassin est dans un triste état et il risque l’amputation d’une patte. Ses blessures lui imposent de rester immobilisé dans une cage pendant un mois. Heureusement, il bénéficie de soins constants et de l’affection d’une famille d’accueil, le temps qu'un foyer aimant ne l'accueille définitivement.

Actes de cruauté et danger public

Nous sommes horrifiés devant cette hécatombe ! Quand s’arrêtera-t-elle ? Il s’agit là d’actes de cruauté à l’encontre d’animaux qui mettent aussi en péril l’ensemble de la communauté villageoise. Faut-il attendre qu’une balle ricoche sur un mur, qu’une personne passe au mauvais moment, pour que les autorités se saisissent à bras le corps de cette affaire ? La police a été alertée, la municipalité s’est engagée à réagir, il en va de leur responsabilité. Mais pour l’heure, l’ambiance Far West semble toujours régner à Châteauneuf-de-Gadagne… Une fois encore, les campagnes de One Voice convergent, qu’il s’agisse de celle concernant le problème de la chasse #LaChasseUnProblèmeMortel ou de celle sur l’errance féline #UrgenceErranceFéline. Et une fois encore, nous déposons plainte !

Rejoignez-nous dans nos combats en signant nos pétitions :

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Chasse à la glu: le rapporteur public du Conseil d'Etat pencherait-il enfin en faveur des oiseaux?
Un cerf solitaire à abattre...

Commentaires 11

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

MON PAYS C EST L AMOUR DES ANIMAUX | jeudi 01 novembre 2018

il n'y a pas que dans ce petit village, de partout, les chats sont visés et tués au fusil, lorsque les Maires auront compris que stériliser apaise les relations entre les gens, les chats, moins nombreux, ne seraient plus des cîbles !!!!

il est important de commencer par le commencement, LES MAIRIES !

anne | jeudi 01 novembre 2018

Je suppose que les habitants de Château-Neuf-de-Gadagne ont entamé les procédure légales contre le ou les individus. Indépendamment, ils peuvent mener leur propre enquête pour aider la police ou la gendarmerie afin d'empêcher ce sinistre personnage de poursuivre ses agissements.

sandrine | jeudi 01 novembre 2018

comment peut on en arrivée a une telle cruauté ??????

Tib | jeudi 01 novembre 2018

Le jour où il n’y aura plus de chat et de pigeon, ils se feront la sortie des écoles avec l’assurance de l’accident