le vendredi 29 septembre 2023 | 18

Peu importe l’avis du gouvernement, One Voice continue son combat pour les loups

Peu importe l’avis du gouvernement, One Voice continue son combat pour les loups

Mis à jour le 08 février 2024

Il y a quelques jours, le gouvernement présentait les grandes lignes du futur Plan national d’actions loup 2024-2029, et faisait part de sa volonté à peine masquée de poursuivre l’éradication des loups en France. Simplification des obtentions de tirs, généralisation des lunettes à visée nocturne, augmentation du nombre de tireurs… l’objectif est clairement de tuer le plus grand nombre de loups possible. Pourtant, les massacrer avec l’appui de la loi ne suffit même pas à ceux prêts à tout pour les éliminer, y compris à des actes de braconnage. C’est pour l’une de leurs victimes que One Voice sera présente au tribunal judiciaire d’Annecy le 2 octobre. Poursuivi par un chauffard tentant de le renverser volontairement, ce loup a échappé de justesse à une collision et une mort certaine.

Hr blog

Mise à jour du 2 octobre 2023 :

Le mis en cause a été reconnu coupable ce jour par le tribunal judiciaire d'Annecy, qui ne s'est pas laissé berner par son argumentaire fantaisiste consistant à expliquer que son véhicule avait dévié de lui-même et qu'il n'avait jamais tenté de percuter ce loup volontairement.
Il devra suivre, à ses frais, un stage de citoyenneté axé sur les questions environnementales d’une durée de trois jours (son inexécution l'exposant à une amende de 3.000 euros*) ; faire publier, à ses frais également, la décision rendue dans deux journaux locaux (Le Dauphiné libéré et Le Messager) ; en plus des compensations aux parties civiles. 

L'animal ayant eu la vie sauve dans cette affaire, nous sommes satisfaits de la condamnation qui démontre symboliquement que tourmenter les loups et tenter de les tuer est répréhensible. Notre regard sur ces animaux doit changer. Tant qu'il le faudra, et pour chacun d'entre eux, nous veillerons et porterons leur voix auprès des tribunaux.

Depuis le 1er janvier, ils sont 135 à avoir été tués avec l’approbation de l’État, et six ont en plus été victimes de braconnage. Quand ils parviennent à éviter les coups de feu, ils subissent des « captures accidentelles », des empoisonnements ou des accidents routiers.

Un prévenu qui s’incrimine tout seul…

En mars 2023, l’un d’entre eux a failli être victime d’un acte illégal en Haute-Savoie. Triste innovation, c’est un véhicule qui a tenté de le percuter. Alors qu’il essayait simplement de traverser une route, un loup a été poursuivi par un conducteur changeant délibérément de direction et de voie pour le renverser. Fier de lui, le chauffeur avait filmé son acte pour s’en vanter auprès de ses proches, mettant à mal sa défense consistant à nier les faits. C’est cette vidéo qui a permis à l’Office français de la biodiversité d’identifier le mis en cause.

Si, fort heureusement, l’animal a échappé de justesse à cette tentative de mise à mort, One Voice s’est constituée partie civile afin d’obtenir justice pour lui, faire reconnaître la persécution des loups en France et demander la condamnation de l’accusé. Ce dernier encourt en effet jusqu'à trois ans de prison et 150 000 euros d'amende pour « tentative de destruction d’une espèce protégée ».

Le braconnage des loups, un secret de polichinelle

Combien d’autres loups ont été en réalité percutés volontairement, mais leur mort considérée comme accidentelle par manque de preuves ? L’an dernier, nous avions déposé plainte contre plusieurs lobbies agricoles invitant sans état d'âme à tuer les loups en toute illégalité, et à faire disparaître les corps pour cacher tout indice, se mettant en scène cagoulés et armés.

Tant que les loups n’auront pas la paix, One Voice défendra leur droit à vivre sans risquer d’être tués légalement ou non, et luttera pour qu’ils bénéficient enfin d’un régime de protection efficace et que les tirs soient définitivement interdits. Aidez-nous à faire avancer ce combat : signez notre pétition pour que cesse la persécution des loups en France.

*ajout de la mention de l'amende le 6 octobre 2023

Cléa Capelli
Hr blog

Dans la thématique

Deux audiences à Besançon et Toulon pour défendre les loups contre les tirs À Lyon, on cohabite avec les ragondins plutôt que de les massacrer sans cesse

Commentaires 18

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Leeloo | lundi 16 octobre 2023

Arrêtez de massacrer les Loups !! À peine revenu sur notre Territoire vous voulez encore les éradiquer ??
L'utilité du Loup n'est plus à prouver comme les bienfaits de son retour aux E.U.
Il est présent en Espagne et en Italie en plus grand nombre (ainsi que l'Ours et le Lynx Ibérique) et tout se passe bien !! Est-ce qu'on a les éleveurs les plus idiots du monde ??
Respectez la Nature, la biodiversité et les prédateurs qui ont un rôle essentiel de sélection que les chasseurs ne sauront jamais faire...
Au contraire, ils sèment le chaos !!

Jane Marshall | vendredi 13 octobre 2023

Jamais un pays ne m'a autant écœurée à avoir envie de vomir! L'(E)urope entière d'ailleurs! Quant aux humains qui y vivent (plus des 3/4 d'arriérés..), je n'en pense pas mieux pour rester polie (...)

Val | samedi 07 octobre 2023

Je suis contre la tuerie des loups, l' humain détruit tout.

didier collard | mercredi 04 octobre 2023

Quelle tristesse