le jeudi 14 septembre 2017 | 47

One Voice réclame justice pour le chat Chevelu !

Draguignan, dans la nuit du 30 mai 2017, Chevelu, un petit chat meurt sous les coups. Grâce au travail de la police, le coupable, un récidiviste, a été retrouvé. One Voice sera partie civile au procès, le 15 septembre prochain, pour que la violence soit condamnée en tant que telle.

Hr blog

La terrible mort de Chevelu

Le crâne de Chevelu a été brisé. Des traces de sang ont été observées sur la façade de l’immeuble près duquel on a retrouvé son petit corps sans vie. Ses blessures témoignaient de la violence qui s’est déchaînée sur lui. Pour ce chat sans abri, qui luttait au quotidien pour survivre, l’existence s’est achevée avec la pire des cruautés. Son tortionnaire, qui a tenté de faire incriminer une bande de jeunes, a été identifié par la Police, après une enquête approfondie. Ses aveux, qui rejoignent ceux de sa compagne, laissent entrevoir le terrible scénario de ses derniers instants. Chevelu le connaissait, Monsieur M. le nourrissait parfois... Son tort ? Être sur son scooter et y avoir soi-disant uriné... Il n’en fallait pas plus pour provoquer une incontrôlable colère. Et quand, confiant, il s’est laissé approché, il a reçu un premier coup de pied. Si fort qu’il a été projeté contre le mur. Deux autres ont suivi. Les chaussures de sécurité ne pardonnent pas. Notons que, d’après Pierre Gallego, vétérinaire consultant pour One Voice, les conclusions du rapport d’autopsie font plutôt « penser à une action exerçant une force centrifuge sur la tête, probablement en tenant le chat par la queue ou les membres postérieurs et en projetant la tête contre le mur. »
Puis, Monsieur M. a maquillé la scène, jeté ses chaussures, l’arme du crime, et a échafaudé un scénario avec son amie pour ne pas être accusé…

Un tortionnaire récidiviste

Madame C. a avoué avoir peur de lui. Cela expliquerait qu’elle l’ait protégé… Il faut dire que son casier judiciaire est lourd : il a déjà été condamné pour avoir laissé mourir de faim son chien dans son propre appartement. Leur enfant d’à peine 7 mois est placé. Il devait lui rendre visite le lendemain. Pour One Voice, ce drame est une nouvelle illustration du lien existant entre les violences faites sur animaux et sur les humains. Les coups tombent sur les victimes, indépendamment de l’espèce à laquelle elles appartiennent. La cruauté est aveugle. Les bourreaux s’en prennent aux plus faibles et font régner la terreur. On se souvient du cas de la chienne Léa, dont le violeur était déjà connu pour des faits de pédophilie… Le lien ne peut plus être ignoré.

La violence doit être justement condamnée

Le 15 septembre, l’association sera partie civile lors du procès de Monsieur M. Son objectif ? Obtenir une peine exemplaire, qui mettra hors d’état de nuire un homme dangereux, ayant déjà prouvé qu’il était capable du pire. Il ne doit pas faire de nouvelle victime. Sa compagne a peur pour elle-même, mais aussi pour ses chats et sa fille. Pourtant, aujourd’hui, il encourt 2 ans de prison, une sentence dérisoire en comparaison de la violence des actes commis envers Chevelu. Si un humain avait péri sous ses coups, ce serait la réclusion à perpétuité. Pourquoi cette différence ? Faire condamner la violence pour ce qu’elle est, et non en fonction de celui sur laquelle elle s’exerce, est la seule façon de parvenir à la faire reculer.

Pour que la politique pénale évolue, pour que la violence soit condamnée quelle que soit la victime, signez et partagez notre pétition !

Hr blog

Dans la thématique

Léa nous a quittés
Dressage de chiens : solidarité de centaines d'éducateurs canins

Commentaires 47

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

cojeunet | vendredi 15 septembre 2017

Que justice soit faite et bien faite !

Janine | vendredi 15 septembre 2017

qui est capable d'actes de cruauté envers les animaux l'est également envers les hommes, ses congénères, et mérite la même peine, j'espère que la justice en décidera de cette façon !

sorcieredebretagne | vendredi 15 septembre 2017

Une peine EXEMPLAIRE doit être infligée à ce taré, afin de faire un exemple pénal et démontrer que les actes de barbarie sur animaux ne resteront pas impunis, et appliquer les lois et décrets nécessaires à la protection des animaux, sauvages ou de compagnie (Code civil et Code rural).

Isabelle | vendredi 15 septembre 2017

En lisant le récit de cet affreux "homicide" volontaire - car le fait de maquiller les faits et la scène peut vraiment être assimilé à un acte commis de manière semblable sur l'un de nos congénères humains, non ? - le mieux n'est sûrement pas de souhaiter la mort de cet homme comme certains mais bien plutôt de faire évoluer les disciplines psychiatriques pour qu'elles se penchent absolument sur toute forme de mal-être, de dégénérescence comportementale avec l'appui de structures sociales efficaces qui puissent signaler ces cas le plus tôt possible... car de telles violences extrêmes et irrépressibles s'exerceront toujours sur un semblable à un moment ou un autre... conjoint, enfant, parent... alors que dire de personnes qui ne sont pas des proches ?...
Il faut décider enfin dans quel genre de société nous souhaitons vivre et quel monde nous voulons offrir à des enfants... l'éternel schéma qui tourne en boucle depuis des millénaires ou une société qui prend en charge ses propres dérives... en faisant enfin quelque chose de concrètement fort et cela vaut pour chacun - faire preuve de courage en ne se voilant pas la face et en signalant les actes de maltraitance, de barbarie de toute sorte et, enfin, en mettant en marche une batterie de prises en charge et de solutions concrètes pour soulager toute cette souffrance qu'elle soit donnée ou reçue... et enfin sanctionner ce qui n'a pas trouvé de solution efficace. Merci One Voice pour défendre le respect dû à toute forme de vie et à ce garçon qui a lancé sa pétition pour faire connaître la vérité sur le cas de Chevelu et à tous les autres qui font quelque chose pour que notre société change de regard et de comportement et soit enfin une société adulte et responsable